Incendie de Notre-Dame : Macron planifie une reconstruction d'ici cinq ans

 |   |  611  mots
(Crédits : Reuters)
Notre-Dame de Paris devra être reconstruite d’ici à cinq ans, a martelé Emmanuel Macron, mardi 16 avril lors d'une allocution télévisée. Pour le chef de l'Etat, c'est également l'occasion pour la France de renouer avec un projet collectif.

Après l'émotion suscité par l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame lundi 15 avril, place désormais à l'action. Lors d'une allocution télévisée, mardi 16 avril à 20 heures, depuis l'Elysée, le président de la République Emmanuel Macron a réitéré, après une première fois le lundi 15 avril, vouloir reconstruire le monument sauvé des flammes en cinq ans. "Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années", a dit le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron avait déjà promis, le soir de l'incendie, de "rebâtir" Notre-Dame, monument historique le plus visité en Europe, en lançant une grande souscription nationaleLe feu étant désormais éteint, les travaux de sécurisation ont débuté pour environ 48 heures afin de mettre au jour les failles du monument, dont la construction remonte à plus de huit siècles. La flèche de la cathédrale, érigée par Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle, s'est notamment effondrée lundi soir, endommageant la voûte qui est percée en trois endroits. Cinq immeubles d'habitation voisins ont été évacués temporairement.

Un sauvetage in extremis

"La voûte, a priori, devrait tenir, il faut rester très prudent", a déclaré le ministre de la Culture, Franck Riester. Si la structure tient bon, le pignon du transept Nord et une partie du beffroi Sud sont fragilisés. Les pièces les plus précieuses du Trésor de la cathédrale - Sainte couronne d'épines et tunique de Saint-Louis, notamment - ont été mises à l'abri dès lundi soir au prix de manoeuvres risquées des pompiers, sous la menace des chutes de plomb fondu. Le reste du Trésor devait être transféré mardi ou mercredi au Louvre, selon Franck Riester.

L'incendie de la cathédrale lundi soir a soulevé une vague d'émotion planétaire et suscité un afflux de dons pour financer une reconstruction qui s'annonce titanesque. Les quelque 400 pompiers, mobilisés pendant une quinzaine d'heures, ont éteint le feu dans la matinée de mardi. Les portes ouvertes de Notre-Dame dévoilaient une scène de désolation : en s'effondrant, le toit, la charpente et la flèche ont jonché l'intérieur de la cathédrale de monceaux de débris calcinés.

La piste accidentelle privilégiée

Les deux tours emblématiques de la façade ouest ont en revanche été épargnées, et le coq de la flèche a été retrouvé.notamment au niveau de la voûte", a-t-il souligné. L'enquête, qui a commencé alors que l'incendie faisait encore rage, s'oriente vers "la piste accidentelle", selon le procureur de Paris, Rémy Heitz. Une trentaine de témoins - des ouvriers présents lundi et des employés chargés de la sécurité de l'édifice - ont déjà été entendus et d'autres le seront mercredi, a indiqué le parquet.

"Nous avons aujourd'hui près de 50 enquêteurs qui sont mobilisés et nous étudierons tout et toute la vérité sera faite", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Julien Le Bras, le patron d'Europe Échafaudage, une des sociétés présentes sur le site, a assuré que toutes les procédures de sécurité "avaient été respectées

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2019 à 12:33 :
C'est si bien planifié, le timing et la communication est parfaite, la surprise dans l'opposition les fait taire, les plus riches améliorent leur image, on ne peut dire que: Dieu est avec nous!!
a écrit le 18/04/2019 à 10:33 :
macron restera dans l'histoire comme celui qui a laissé saccagé l'arc de triomphe,bruler le fouquuet et la cathédrale de paris beau bilan pas très glorieux
Réponse de le 18/04/2019 à 13:47 :
??????
Réponse de le 18/04/2019 à 13:47 :
??????
je suppose que vous parlez de la petite histoire....
a écrit le 18/04/2019 à 10:33 :
macron restera dans l'histoire comme celui qui a laissé saccagé l'arc de triomphe,bruler le fouquuet et la cathédrale de paris beau bilan pas très glorieux
a écrit le 18/04/2019 à 10:22 :
Qu'il laisse faire les vrais spécialistes, l'urgent c'est peut être de préserver la structure : déblais dont échafaudage, parapluie, étayage. J'entends et je lis des choses incroyables comme cette cathédrale en bois sur le parvis. Par contre l'idée des compagnons charpentier du lamellé collé semble séduisant..
a écrit le 17/04/2019 à 23:59 :
avant de fixer des dates de reconstructions on aimerez savoir la raison de cette catastrophe
a écrit le 17/04/2019 à 23:17 :
Notre dame de Paris vas être construite à l identique ?
Réponse de le 18/04/2019 à 9:56 :
Macron planifie de lui même à sa façon. C'est sa méthode. Ce qui a été construit et préservé en 30 générations est détruit en une génération et même en quelques heures. N'y a-t-il pas une faiblesse dans la transmission culturelle, une sorte d'incurie?
a écrit le 17/04/2019 à 20:15 :
Ce sera donc de toute évidence une reconstruction à la IKEA,

Avec des constructeurs d'HLM, oui ils livreront en 5ans maxi.
a écrit le 17/04/2019 à 19:56 :
Sans charpente bien strictement identique ( 15 ans minimum)
et sans flèche à l'identique stricte,
restauration A LA FAST FOOD


5ans c'est donc Mépris et Désinvolture.
a écrit le 17/04/2019 à 19:22 :
bon il faut du moderne a dit Philippe dans son discours...
il a annoncé un concours d´architecte....

moi je dis tout le toit recouvert de panneaux solaires. la fleche de viollet le duc remplacée par une éolienne. des grand écrans sur les facades pour montrer de la pub.
Réponse de le 18/04/2019 à 10:24 :
Et surtout retirer toutes ces croix qui ne servent à rien
a écrit le 17/04/2019 à 19:16 :
parole d´énarque....
comme pour l´EPR de flamanville.... cela devait prendre 5 ans et couter une bouchée de pain

10 ans de retard et des milliards de surcout....

pas de surprise . de la com de politicien
Réponse de le 17/04/2019 à 20:03 :
EPR à raser à moitié : qui ? se sentira en sécurité dans toute la FR,
après toutes ces soudures de bricolo.


Prolonger de 30 ans les autres centrales.
Réponse de le 17/04/2019 à 20:10 :
EPR à raser à moitié : qui ? se sentira en sécurité dans toute la FR,
après toutes ces soudures de bricolo.


Prolonger de 30 ans les autres centrales.
Réponse de le 18/04/2019 à 10:33 :
Effarant la lecture du rapport de l'ASN (en ligne): ces soudures très sensibles furent réalisées par le société habituelle et très qualifiée entre 2012 et 2014 selon la norme usuelle MCC-M, hors ils avaient décidé de renforcer ces soudures et de dépasser cette norme, PB la société de soudage n'était pas informé. L'information est passée en 2015 et en 2017 à l'ASN qui a délivré un carton rouge (page 29 du rapport). PB, 8 soudures sont dans l'épaisseur des enceintes de confinement...Qui était le MO en 2012 ??? Réponse, un très gros salaire..
a écrit le 17/04/2019 à 18:58 :
La reconstruction prendrait 5 ans, moi je veux bien mais avec combien d'années de retard, 20 ou 30 ans peut être plus. Rien que pour avoir les chênes (2000 mini) ça va pas être facile. Je commence a croire que nos "hommes et femmes politique" vivent dans un monde virtuel bien à eux.
a écrit le 17/04/2019 à 17:30 :
Je veux que nous puissions apporter un toit à toutes celles et ceux qui sont aujourd’hui sans abri»c'est ce disait macron avant les élections .macron n'a rien fait ... bizarre là macron se mobilise pour un toit de notre dame pour lui l’être humain a moins de valeur qu'une cathédrale
Réponse de le 18/04/2019 à 13:55 :
Macron a reçu une éducation classique...la Dame d'abord.
a écrit le 17/04/2019 à 15:45 :
Apres le tremblement de terre a Northridge/ Los Angeles en 1994, l'autoroute I10 s'est effondre, a ete entirement reconstruit sur 20km, des millions de tonnes de beton ont ete "casses", puis evacues, un nouvel autoroute a ete construit (2x5 voies), c'etait un travail titanesque, acccompli en moins de 6 mois...
Les commentaires de Macron (5 ans..) en disent long sur l'inefficacite, la procrastination, le cout des employes des "Monuments Historique".
Réponse de le 17/04/2019 à 16:02 :
On peut sans doute couvrir la cathédrale en 3 mois avec du bardage et des poutrelles. Mais se ne sera pas de la restauration...
Vous comprenez la nuance?
La différence est la même qu'entre une cathédrale gothique et une étable ou une autoroute.
Réponse de le 17/04/2019 à 16:25 :
@Cyrano, votre commentaire est inutile. Ce sera un chantier qui prendra plusieurs années. L'incompétence est de votre côté mais pas de celui des personnes que vous critiquer. Trop facile de distribuer les bons points depuis son clavier sur des sujets où on y connaît rien...
a écrit le 17/04/2019 à 14:37 :
Buren va rapidement être convoqué.
Pour être rénovée, elle va être rénovée la cathédrale.
Elle aura plein de couleurs et de tuyaux façon aquaboulevard.

Et le coût carbone de ce chantier qui n’a même pas été évalué. Le gouvernement oublie ses promesses environnementales comme les mesures de justice sociale.
Réponse de le 17/04/2019 à 16:05 :
concernant la pollution il est notable que Paris n'est pas passé en alerte pollution.
Réponse de le 17/04/2019 à 20:07 :
Occasion INESPEREE, pour Macron et les Buren et Picasso juniors, de perpétuer et d'attacher son nom à cette batisse.
Réponse de le 17/04/2019 à 20:10 :
Suggestion : nommer l'architecte du Centre Pompidou, Lang et SON Buren.
a écrit le 17/04/2019 à 14:11 :
Ça n’est pas vraiment une planification, mais plutôt l’injonction du monarque !!! Les gens du métier disent que cela prendra sans doute une dizaine d'années !!!
a écrit le 17/04/2019 à 13:21 :
Il est totalement amoral et indécent de faire autant de pub autour de ce qui n'est, en fin de compte, qu'un vulgaire fait divers. Si les franchouillards faisaient autant de foin pour leurs compatriotes qui crèvent chaque jour de faim et/ou de froid sous leurs yeux, s'ils faisaient autant de blaba pour protester contre leur système d'enseignement qui n'est qu'une fabrique à cancres incompétents ou contre leur système de soins de santé qui est à la hauteur d'un pays en voie de sous-développement, ce serait bien. Et même mieux. Plus constructif, intelligent et moral, en tout cas; mais faut pas trop en demander au populo, semble-t-il. Mais faire autant d'histoires pour un simple tas de pierres en "oubliant" le fait que cet incendie fait partie de son histoire, c'est vulgaire, tout simplement. Bien français, quoi.
Réponse de le 17/04/2019 à 14:20 :
Le tourisme c'est 7% du PIB français et 2 millions d'emplois. Notre Dame est un symbole de Paris et de la France dans le monde.

L'incendie a provoqué une émotion planétaire (je suis aux États-Unis et les chaînes de télé n'ont parlé que de ça quand c'est arrivé).

Appeler cet incendie un fait divers est grotesque. Peut-être devriez vous retourner à l'école pour comprendre l'importance de la culture pour l'humanité.

Quand au système de santé, je vous rappelle que la France est dans les tous premiers pays pour l'espérance de vie. Le système de santé ne doit pas être si mauvais que ça. Peut être devriez vous voyagez lors de vos futures vacances scolaires.
Réponse de le 17/04/2019 à 15:29 :
Réponse à Monsieur " amoral et indécent ", qui utilise différents pseudo à chaque fois " Indécence, Réponse de à XXXX " et qui commence toujours ses commentaires par des leçons "amoral et indécent "....vous répétez toujours les mêmes inepties en insultant tout le monde etc...etc...
Vos avis éclairés montrent que vous avez du faire une formation de trois jours sur comment diriger un pays et tout remettre en ordre sur terre. Maintenant vous devriez faire la formation longue....elle dure un peu plus longtemps....
Réponse de le 17/04/2019 à 16:24 :
une formation longue ? Celle que n'ont jamais suivis vos "dirigeants" (ir)-responsables qui vous méprisent et vous truandent à longueur d'années ? Mais si vous aimez ça... On comprend un peu mieux les qualifications (hummm) des français et l'état "exemplaire" (si si, exemple à ne pas suivre) de votre pays. Et vous, avez-vous suivi une formation quelconque, même de courte durée ? Pas sûr, pas sûr...
Réponse de le 18/04/2019 à 10:36 :
L'un n'empêche pas l'autre..
a écrit le 17/04/2019 à 13:21 :
Et la destruction du pays en combien de temps ?
a écrit le 17/04/2019 à 13:04 :
Le chantier d'entretien en cours de la cathédrale était planifié sur 10 ans. Les chantiers publics à Paris sont d'une lenteur excessive, comme s'il n'y avait pas d'argent pour les terminer. Un chantier ouvert est par nature un danger dans la cité. Paris avec tous ses chantiers où personne ne travaille est en danger : Notre Dame en a fait la démonstration.
Réponse de le 18/04/2019 à 10:41 :
Ce chantier à feux nus et pas que ce déroulait en quelque sortes au milieu d'une boite d'allumettes et je crains que la prévention incendie ne fut un tantinet négligée.
a écrit le 17/04/2019 à 11:52 :
5 ans, mais c'est bien sur.
soit il n'imagine pas la complexité des travaux.
soit il se prend pour Elon Musk (les deux cotés du mec)
a écrit le 17/04/2019 à 11:50 :
quelques remarques
le bois feuillu type chêne brûle à la vitesse d'environ 0,3 mm par minute . l'embrasement général observé à la télé sur la quasi totalité de la longueur de l'ouvrage de charpente laisse dubitatif quant à un départ de feu sur un seul point , sauf à envisager une température ambiante d'au moins 300 à 400 °C qui initie le dégagement et l'inflammation des gaz contenus dans le bois .une telle hypothèse parait peu probable sauf à générer par un autre moyen une telle élévation de température dans l'ensemble du volume gigantesque de la toiture .L'avis de spécialistes du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et du Centre Technique du Bois et de l'Ameublement me parait indispensable à un diagnostic objectif sur l'analyse du sinistre.
sur le délai de reconstruction ,les moyens techniques actuels permettent un délai court en favorisant la préfabrication industrielle en atelier (que pratiquaient déjà les tailleurs de pierre et charpentiers au moyen âge ) et les manutentions liées à la pose en utilisant les matériels de levages télescopiques et héliportés qui ne peuvent être utilisés avec un ouvrage ouvert au public .
Réponse de le 18/04/2019 à 13:37 :
N'importe quelle flamme dépasse les 400°C, et n'oublions pas que la toiture de ND était une chape de plomb étanche de 250 tonnes qui a pu concentrer les gaz de combustion et la chaleur beaucoup plus qu'une toiture en tuile jusqu'à la fusion (327°C)..

Ce qui m'inquiète pour le moment est la composition des fumée blanchâtres et jaunâtres qui se sont dégagées abondamment pendant l'incendie. S'il s'agit de dérivés de Pb, alors Paris est massivement pollué et des milliers de riverains sont en danger.
a écrit le 17/04/2019 à 11:28 :
Avant même les premières expertises Macron se prenant pour un architecte décide du délais!
Réponse de le 17/04/2019 à 18:49 :
@gringo 17/04/2019 11:28
Et oui, ne vous en déplaise: le chef donne l'objectif et l'intendance doit suivre. C'est comme cela dans toutes les multinationales.
Je ne suis pas architecte, mais ingénieur. Si on ne construit pas l'identique
mais avec de nouveaux matériaux, c'est très probablement possible.
Le seul problème est qu'il faut passer des appels d'offres et que cela prend du temps.
Cordialement
a écrit le 17/04/2019 à 11:05 :
On peut espérer que les architectes vont faire preuve d'audace. Utiliser pour la charpente des matériaux modernes , et profiter des nouvelles technologies afin de permettre à ND de Paris de traverser encore beaucoup d'autres siècles.
Réponse de le 17/04/2019 à 14:22 :
Il est anormal, malsain et amoral, indécent aussi, de faire autant de bla-bla autour de ce qui n'est en fin de compte qu'un fait divers. Un incendie qui, certains semblent l'oublier un peu vite, englués dans leur démagogie primaire, fait partie de l'histoire du bâtiment. Aujourd'hui, il est de bon ton de se lamenter sur ce tas de pierres. Mais il faut aussi oser revendiquer le fait que l'on se fiche totalement de ce qui s'est passé. Et que l'on trouve indécent de faire autant de foin autour de ces vieilles pierres alors que, dans le même temps, des français meurent chaque jour de faim et/ou de froid dans l'indifférence générale. Et qu'aucun français ne bénéficie, entre autres, d'un secteur de l'enseignement et de soins de santé d'un niveau acceptable. Quand des individus et une société font plus de cas d'un banal ramassis de bois et de pierres plutôt que de leurs concitoyens, cela veut dire que cette société est morte. Qu'elle n'est qu'un ectoplasme qui fait encore semblant de survivre. Mais bon : y aura-t-il quelqu'un pour s'en plaindre ?
Réponse de le 17/04/2019 à 14:22 :
Il est anormal, malsain et amoral, indécent aussi, de faire autant de bla-bla autour de ce qui n'est en fin de compte qu'un fait divers. Un incendie qui, certains semblent l'oublier un peu vite, englués dans leur démagogie primaire, fait partie de l'histoire du bâtiment. Aujourd'hui, il est de bon ton de se lamenter sur ce tas de pierres. Mais il faut aussi oser revendiquer le fait que l'on se fiche totalement de ce qui s'est passé. Et que l'on trouve indécent de faire autant de foin autour de ces vieilles pierres alors que, dans le même temps, des français meurent chaque jour de faim et/ou de froid dans l'indifférence générale. Et qu'aucun français ne bénéficie, entre autres, d'un secteur de l'enseignement et de soins de santé d'un niveau acceptable. Quand des individus et une société font plus de cas d'un banal ramassis de bois et de pierres plutôt que de leurs concitoyens, cela veut dire que cette société est morte. Qu'elle n'est qu'un ectoplasme qui fait encore semblant de survivre. Mais bon : y aura-t-il quelqu'un pour s'en plaindre ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :