Arabie saoudite : rupture des relations diplomatiques avec l'Iran

 |   |  526  mots
Le ministère iranien des Affaires étrangères a publié un communiqué appelant au calme et demandant aux manifestants de respecter les lieux diplomatiques.
Le ministère iranien des Affaires étrangères a publié un communiqué appelant au calme et demandant aux manifestants de respecter les lieux diplomatiques. (Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)
L'exécution d'un dignitaire chiite par l'Arabie saoudite continue de susciter la colère de la communauté chiite dans le monde arabe et musulman. L'Arabie saoudite a donné "48 heures aux membres de la représentation diplomatique iranienne pour quitter le pays".

| Article publié à 7h43, mis à jour à 8h40.

Escalade des tensions entre Riyad et Téhéran. L'Arabie saoudite a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran, a annoncé dimanche 3 janvier le ministre saoudien des Affaires étrangères. Cela survient au lendemain de l'exécution d'un dignitaire chiite par le gouvernement de Riyad qui a provoqué la colère des autorités iraniennes et de manifestants qui ont mis le feu à l'ambassade saoudienne à Téhéran.

Dans une conférence de presse, le ministre Adel al Djoubeir a précisé que son pays avait demandé au personnel de la mission diplomatique iranienne et aux administrations qui lui sont rattachées en Arabie saoudite de quitter le territoire dans un délai de 48 heures.

Riyad comparé à l'organisation terroriste Daech

L'Arabie saoudite est déterminée à ne pas laisser l'Iran affaiblir sa sécurité nationale, a affirmé le ministre saoudien. Les tensions entre les deux pays sont montées d'un cran après que l'Iran a déclaré samedi que "le gouvernement saoudien soutient d'un côté les mouvements terroristes et extrémistes et dans le même temps utilise le langage de la répression et la peine de mort contre ses opposants intérieurs" suite à l'exécution dans le royaume wahhabite de 47 condamnés, dont un haut dignitaire chiite. Sur le site du officiel du Guide suprême iranien Ali Khamenei, un dessin compare l'organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l'autoproclamé État islamique) et l'Arabie saoudite, s'interrogeant sur leurs différences, comme le note Slate.

Daech Arabie saoudite différences dessins Khamenei Iran

"Le régime iranien est le dernier régime au monde à pouvoir accuser d'autres de soutenir le terrorisme, dans la mesure où l'Iran soutient lui-même le terrorisme et est condamné [pour cette raison] par les Nations unies et de nombreux pays", avait déclaré en réponse un porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué à l'agence de presse officielle SPA.

Selon le ministère iranien des affaires étrangères, l'Arabie saoudite s'est servie de l'attaque de son ambassade comme prétexte pour accroître les tensions avec l'Iran.

L'ambassade saoudienne à Téhéran envahie par des manifestants

Dans la nuit de samedi à dimanche, des manifestants iraniens ont envahi l'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran. Des manifestants s'étaient massés devant les portes de l'ambassade pour protester contre l'exécution de cheikh saoudien Nimr al Nimr, virulent critique du régime saoudien. Ils ont réussi à pénétrer dans l'enceinte et ont commencé à y mettre le feu avant d'être chassés par la police, rapporte l'agence de presse iranienne Isna. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées

L'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran étaient en flammes dans la nuit de samedi à dimanche. Crédits : REUTERS/TIMA/Mehdi Ghasemi/ISNA.

Un des clichés diffusés sur les réseaux sociaux montre une salle saccagée et des meubles brisés, sous un portrait du roi Salman d'Arabie saoudite.

Peu après, le ministère iranien des Affaires étrangères a publié un communiqué appelant au calme et demandant aux manifestants de respecter les lieux diplomatiques, rapporte le site internet Entekhab.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2016 à 10:07 :
je souhaite et je veu aller en saoudi pour suivre mes etudes.
a écrit le 04/01/2016 à 14:49 :
L'Iran qui fait la morale sur la peine de mort, c'est comme si la France donnait des leçons d'économie.
a écrit le 04/01/2016 à 11:19 :
tactique de l'arabie saoudite, asséché par les baisses des cours du pétrole, pour faire croitre les tensions au moyen orient et créer une hausse du pétrole.....
Réponse de le 04/01/2016 à 16:46 :
@ abdel ,
La hausse du pétrole , tu vas fort....pour les tensions est tu sur que les faucons Us ni sont pour rien ? Leur rapprochement avec l' Iran en est un exemple flagrant . Ensuite la religion n' arrange rien....La Cia et le Likoude sont très doués pour mettre de l' huile sur le feu .
a écrit le 04/01/2016 à 10:36 :
Voici un des problèmes de l'Islam la lutte à mort entre chiites et sunnites. Autrefois cela se passait par groupes terroristes interposés, au Liban et en Cisjordanie et maintenant ce sont les vaisseaux amiraux qui s'affrontent pour une suprématie régionale.
A ce jeux, l Arabie Saoudite perdra car son économie s'essouffle, la famille au pouvoir est contestée et ses appuis dans la population sont moindre car non élu. Enfin ils sont en partie responsables de la création de Daesh par son soutien financier à l'expansion du salafisme. L'Arabie Saoudite, c'est l'arroseur arrosé. L'année commence décidément comme la précédente s'est terminée...ça promet !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :