Corée du Nord : la crise peut devenir "hors de contrôle" juge la Chine

Alors que la Corée du Nord vient de réaliser un nouvel essai balistique ce mardi, la Chine s'inquiétait lundi auprès de l'ONU de l'escalade des tensions dans la péninsule. Pékin, unique allié économique et diplomatique de Pyongyang, appelle à renouer le dialogue.
Anaïs Cherif
La Chine souhaite renouer le dialogue, en proposant un gel des programmes militaires de Pyongyang et une suspension des exercices militaires américains et sud-coréens.
La Chine souhaite renouer le dialogue, en proposant un gel des programmes militaires de Pyongyang et une suspension des exercices militaires américains et sud-coréens. (Crédits : Reuters/Fabrizio Bensch)

Face à la montée des tensions dans la péninsule nord-coréenne, la Chine lance un appel à la communauté internationale. A trois jours du G20, Pyongyang s'est livré à un nouvel essai balistique ce mardi, fête nationale aux Etats-Unis. Pékin a appelé dans la foulée "à la retenue" - conformément au message envoyé lundi par Liu Jieyi, ambassadeur de Chine aux Nations unies.

"Si les tensions s'enveniment... Tôt ou tard, cela va devenir hors de contrôle et les conséquences seront désastreuses", a-t-il affirmé devant le Conseil de sécurité, rapporte l'agence Associated Press. Alors que la Chine vient de prendre la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, elle compte en profiter pour renouer le dialogue. "Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre trop longtemps sans que le dialogue ait lieu", a estimé l'ambassadeur chinois.

> Lire aussi : Corée du Nord : que peut encore faire l'ONU ?

Pékin veut inciter les Etats-Unis au dialogue

Une des propositions de Pékin consiste au gel des programmes militaires de Pyongyang, en échange d'une suspension des exercices militaires américains et sud-coréens. "Une fois que nous nous embarquerons sur la voie des négociations dans le sens de ces propositions - et bien sûr, nous sommes ouverts à d'autres options - nous pourrons calmer les choses et chercher une solution durable à la dénucléarisation, pour la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne", a assuré Liu Jieyi, la Chine étant l'unique alliée diplomatique et économique de la Corée du Nord.

Comme la Chine, la Corée du Sud se montre favorable à l'ouverture d'un dialogue depuis l'élection du nouveau président Moon Jae-In en mai. Mais cette proposition est loin de faire consensus. L'ambassadeur chinois a ainsi appelé les "parties tierces" à se rendre plus "disponibles pour accepter et supporter les propositions" de Pékin, visant les Etats-Unis sans les nommer.

Donald Trump a réagi au dernier tir nord-coréen ce mardi sur Twitter, estimant qu'il était temps "que la Chine impose un geste lourd à la Corée du Nord et mette fin à ce non-sens une bonne fois pour toutes". Depuis une dizaine de jours, le président américain accroît la pression exercée sur Pékin : intervention en mer de Chine, sanctions financières, contrats d'armements avec Taïwan... Les deux pays devraient aborder la question dès vendredi lors du G20, aux côtés de la Corée du Sud et du Japon.

> Lire aussi : Donald Trump sonne-t-il la fin de sa lune de miel avec Xi Jinping ?

Anaïs Cherif

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 05/07/2017 à 17:21
Signaler
Je crois que les ''carottes sont cuites'', ''les jeux sont faits'', à vouloir pousser le bouchon trop loin le dictateur vient de jouer sa dernière partie. On ne gifle pas le Président des Etats Unis comme n'importe lequel de ses sujets. L'énorme puis...

à écrit le 05/07/2017 à 1:03
Signaler
La Chine Pompier Pyromane, lui fournit tout, et lui assure la neutralisation de toute sanction internationale. Et si le gros bébé dictateur-tueur, lui envoyait " pa erreur " un missile, qui plaindrait le pompier pyromane ?

à écrit le 04/07/2017 à 18:13
Signaler
Il est temps que ce danger soit éradiqué : frappes permanentes incessantes, sur la corée du nord

le 05/07/2017 à 12:43
Signaler
"Frappes permanentes sur le nord " Non mais vous deraillez ? Imaginez une seconde une ville comme Seoul situee a moins de 70 km, sous une pluie de missiles ? Au minimum 20 millions de morts. La seule alternative credible est une action chinoise, l...

à écrit le 04/07/2017 à 16:15
Signaler
"Chine s'inquiétait lundi auprès de l'ONU de l'escalade des tensions dans la péninsule" La Chine s'inquiète, mais n'est pas elle qui offre une capacité nucléaire à Gros Kim ? (Gros Kim, les autorités chinoises n'aiment pas que l'on surnomme ainsi l...

le 05/07/2017 à 9:25
Signaler
Tout bien réfléchit, il est possible que la Chine ait forcée sur les importations de charbon au début de l'année, tout en respectant un cota annuel maximum imposé par les sanctions internationales !

à écrit le 04/07/2017 à 15:26
Signaler
Des tirs de missiles sans civils tués c'est inadmissible !

le 04/07/2017 à 21:28
Signaler
Et si votre ami Kim Jong Unh s'amusait à mettre une charge nucléaire dans un des ses missiles? Vous n'auriez qu'à espérer que le missile ne tombe pas sur votre tête.

le 05/07/2017 à 8:37
Signaler
" Et si votre ami Kim Jong Unh s'amusait à mettre une charge nucléaire dans un des ses missiles?" Vous savezt rès bien que je ne défend aucune chapelle mais votre peur ne peut vous empêcher d'exprimer votre subjectivité et donc de troller. Pu...

le 05/07/2017 à 10:03
Signaler
"Alain d Vous vous offusquez de civils qui ne sont pas encore morts par contre envoyer faire massacrer les civils syriens ne vous cause aucun souci. Bref ce que vous faites là c'est particulièrement abjecte.

à écrit le 04/07/2017 à 14:51
Signaler
C'est comme pour l'Iran. On a laissé ces pays aller trop loin. C'est déjà peut-être trop tard. L'avenir le dira. Il y aura du grabuge à tous les coups.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.