Exportations des céréales ukrainiennes : Poutine promet de livrer l'Afrique si l'accord n'est pas, à nouveau, prolongé

Le 18 mars dernier, l'accord international sur les exportations des céréales ukrainiennes, trouvé en juillet dernier, a, à nouveau, été renouvelé. L'incertitude demeure toutefois sur la durée de cette prolongation, l'Ukraine affirmant qu'elle porte sur 120 jours, contre 60 selon la Russie. Cette dernière a toutefois assuré le maintien des livraisons « aux pays les plus nécessiteux d'Afrique » si l'accord n'était pas prolongé à l'issue de cette durée.
Vladimir Poutine a réitéré ses critiques envers les Européens, les accusant de s'accaparer les céréales qui quittent les ports ukrainiens.
Vladimir Poutine a réitéré ses critiques envers les Européens, les accusant de s'accaparer les céréales qui quittent les ports ukrainiens. (Crédits : SPUTNIK)

Alors que l'accord international sur l'exportation des céréales ukrainiennes, trouvé en juillet dernier, a été prolongé une nouvelle fois le 18 mars à l'issue de négociations sous les auspices d'Ankara et de l'ONU, la Russie s'est voulu rassurante sur l'approvisionnement des pays d'Afrique, largement dépendants des importations de ces matières premières.

Lire aussiCrise alimentaire : « La situation est encore plus inquiétante qu'il y a un an »

Et pour cause, l'incertitude demeure sur la durée de la prolongation décidée quelques jours plus tôt, ni les Nations unies ni la Turquie n'ayant donné de précisions à ce sujet. De son côté, le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, qui a été le premier à affirmer que la prolongation avait été actée, a assuré qu'elle s'étendait sur une période de 120 jours, conformément notamment au souhait des autorités turques. Une affirmation rapidement contredite par Moscou, qui assure que la prolongation n'avait été décidée que pour 60 jours.

La Russie s'engager à livrer « aux pays les plus nécessiteux d'Afrique »

Le président russe, Vladimir Poutine, a néanmoins assuré le maintien des livraisons à l'Afrique en céréales, même si l'accord sur les exportations ukrainiennes n'était pas reconduit à l'issue de ces deux mois.

« Si nous décidons en fin de compte de ne pas prolonger cet accord dans 60 jours, alors nous sommes prêts à livrer depuis la Russie gratuitement tout le volume qui était destiné ces derniers temps aux pays les plus nécessiteux d'Afrique », a-t-il déclaré lors d'un discours à Moscou devant des responsables africains.

Selon lui, la Russie « remplit consciencieusement toutes ses obligations, tant dans l'approvisionnement en nourriture, engrais, carburant et autres produits critiques pour les Etats du continent, contribuant ainsi à assurer leur sécurité alimentaire et énergétique ».

Poutine accuse l'Europe de s'accaparer les céréales d'Ukraine

Le chef d'Etat russe a, en outre, réitéré ses critiques envers les Européens, les accusant de s'accaparer les céréales qui quittent les ports ukrainiens.

« Seuls 3 millions de tonnes de céréales ont été expédiées vers l'Afrique et 1,3 million vers les pays les plus pauvres d'Afrique », a-t-il affirmé, contre « 12 millions de tonnes envoyées de Russie » vers le continent.

Le président russe a assuré, dans son discours, que Moscou « décidera de sa participation future » à l'accord céréalier uniquement si une mise en œuvre « juste et complète » de celui-ci est « assurée ».

Plus tôt dans la journée de lundi, le ministère russe des Affaires étrangères avait conditionné la continuation de Moscou à l'accord notamment à « la reconnexion » de la banque Rosselkhozbank au système de paiement international Swift, à « l'abolition des restrictions sur l'assurance et la réassurance » des navires, ou encore « le déblocage des avoirs étrangers et les comptes des entreprises russes associés à la production et au transport de denrées alimentaires et d'engrais ».

En l'état actuel, « l'accord continue de fonctionner pendant les deux prochains mois dans les paramètres existants, sans aucun changement dans les ports concernés », a-t-il enfin précisé dans ce communiqué.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.