Guerre commerciale : la Chine menace de limiter les exportations de terres rares vers les États-Unis

 |   |  680  mots
Depuis près d'un an, la Chine et les États-Unis se livrent à une guerre commerciale.
Depuis près d'un an, la Chine et les États-Unis se livrent à une guerre commerciale. (Crédits : JASON LEE)
La Chine envisage d'user de sa position dominante dans le secteur des terres rares comme arme dans les négociations commerciales avec les États-Unis, en limitant l'accès américain à ces ressources, prévient, ce mercredi 29 mai, la presse officielle chinoise. Une annonce qui intervient sur fond d'escalade des tensions entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Regain de tension dans la guerre commerciale qui oppose la Chine et les États-Unis. L'agence officielle chinoise rapporte, ce mercredi 29 mai, que Pékin pourrait désormais  réduire l'accès des États-Unis aux terres rares produites par la Chine alors que ces minerais sont cruciales pour le secteur de la haute technologie. Ces déclarations font suite à la visite remarquée du président Xi Jinping dans une usine de traitement de terres rares la semaine dernière. Si Pékin n'a pas explicitement fait part de son intention de restreindre les exportations de terres rares vers les États-Unis, la presse chinoise a laissé entendre que c'était le scénario envisagé par le gouvernement après que le président américain Donald Trump a interdit aux sociétés américaines de vendre des technologies au géant chinois des télécoms Huawei. En cause, les soupçons d'espionnage chinois émis par Washington. .

Dans une tribune intitulée "États-Unis, ne sous-estimez pas la faculté de la Chine à riposter", le Quotidien du Peuple souligne la dépendance "gênante" des États-Unis vis-à-vis des exportations de terres rares chinoises. "Les terres rares vont-elles devenir une arme de riposte pour la Chine face aux pressions exercées sans raison par les États-Unis ? La réponse ne fait pas mystère", écrit l'organe de presse officiel du Comité central du Parti communiste chinois. Il souligne que personne ne sort gagnant d'une guerre commerciale et invite les négociateurs américains "à ne pas sous-estimer la faculté du camp chinois à protéger ses droits au développement et ses intérêts." "Ne dites pas que l'on ne vous a pas prévenus !", lance le journal, une formule utilisée par la presse officielle seulement en cas de désaccord majeur entre la Chine et ses rivaux.

Jusqu'à présent les importations de terres rares n'ont pas subi l'impact de la hausse des droits de douane à la chaîne décidée par les Etats-Unis. Ce qui n'est pas le cas de la Chine qui, depuis le 1er juin, impose des droits de douane passés de 10% à 25% sur les importations de minerais de terres rares en provenance des Etats-Unis. L'offensive de Trump contre Huawei, fragilisé par un embargo sur les puces électroniques américaines indispensables à la mise en place de sa technologie 5G, intervient en pleine guerre sur les droits de douane, déclenchée il y a plus d'un an par le président américain, qui accuse Pékin de pratiques commerciales déloyales. Le géant asiatique produit plus de 90% des terres rares de la planète, un ensemble de 17 métaux essentiels aux technologies de pointe et que l'on retrouve dans les smartphones, les écrans plasma, les véhicules électriques mais aussi dans l'armement.

Les terres rares, une importante ressource stratégique

Après les mesures visant Huawei, le président chinois a joué la carte du patriotisme en agitant le spectre d'une nouvelle "longue marche", en référence à la conquête du pouvoir par Mao en 1934-1935, tandis que des éditoriaux dans les médias chinois fustigeaient Washington. "Même si la demande intérieure est une priorité, la Chine fait de son mieux pour répondre à la demande mondiale de terres rares tant qu'elles sont utilisées pour des objectifs légitimes", a commenté ce mercredi l'agence d'État Chine nouvelle.

"Toutefois, si quelqu'un veut utiliser des terres rares importées contre la Chine, le peuple chinois s'y opposera", a-t-elle ajouté. Lors de sa visite dans une usine de traitement la semaine dernière, M. Xi avait fait valoir que "les terres rares sont une importante ressource stratégique", selon des propos rapportés par Chine nouvelle. "Ce n'est qu'en possession d'une technologie indépendante (que nous) pourrons rester invincibles", avait-il ajouté, semblant faire le lien avec l'affaire Huawei. Les analystes estiment cependant que Pékin semble hésiter à utiliser le levier des minerais pour ne pas accélérer la recherche de solutions alternatives à ces matières premières.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2019 à 17:03 :
Les autres terres rares sont au Vénézuela... LOL
a écrit le 30/05/2019 à 14:25 :
Ils doivent le faire pour un temps pour voir le Trump bouffer sa cravate, couler Apple :trop cool! En attendant on est ridicules en France d'avoir laisse couler notre industrie de puces électroniques et de laisser inutilisées nos terres rares de nouvelle Calédonie.
a écrit le 30/05/2019 à 10:37 :
Bonne idée, quand Trump devra expliquer à ses citoyens pourquoi ils ne peuvent plus acheter de Smartphone ce sera amusant :)
a écrit le 29/05/2019 à 13:30 :
l'article est truffé de fautes.
a écrit le 29/05/2019 à 11:20 :
Actuellement la Chine produit 90 % des terres rares mais n'a que 60 % des ressources
D'autres ressources pourraient être mise en exploitation dans des pays tels que le Portugal qui aurait de grosses possibilités d'exploitation.
Par ailleurs des nouvelles technologies innovantes permettraient peut-être de se passer des terres rares
Réponse de le 29/05/2019 à 14:42 :
D'accord mais est-ce que le Portugal est prêt à subir des dégâts écologiques considérable quant à l'exploitation de ces terres rares ?

Pourquoi croyez-vous que seul la Chine les exploites ? Elle même commence en avoir marre de payer les dégâts écologiques pour les autres.

Le Portugal est-il prêt à subir un flot d'ONG ou de pro écologiste qui vont râler ?

Quant à ces fameuses technologies innovantes,on les attends toujours,les États-Unis les premiers si ça peut leur permettre de ne plus être dépendant de l'Oncle Mao.
Réponse de le 29/05/2019 à 15:42 :
Personne n'a forcé les Chinois à pourrir leur pays si ce n'est l'appât du gain. Si le pays ne veut plus de nos déchets plastiques c'est tout simplement que ça ne rapporte plus assez. Dans ce pays, il n'y a quasiment plus d'eau naturellement potable, les terres sont tellement polluées qu'elles en deviennent dangereuses pour ceux qui vivent dessus ou à côté, les cancers explosent. C'est le far west dans beaucoup de domaines. L'occident a bon dos, mais hormis les épisodes des comptoirs européens et de la colonisation douloureuse pas les japonais, les chinois ont toujours été maîtres de leur pays.
XJP a interdit il y a peu (deux ans ?) toute communication sur l'état de la pollution dans son pays. La persistance d'un pourvoir anti démocratique est révélateur de la mentalité de la classe politique au pouvoir.

Je suis d'accord avec Mikado : le recyclage et l'exploitation de nouvelles sources vont être stimulés tout comme la recherche de nouveaux procédés (les piles salines n'ont pas dit leur dernier mot). En attendant, on peut aussi garder nos outils électroniques plus longtemps.

Cordialement
Réponse de le 30/05/2019 à 11:12 :
Il faut des années pour produire du minerai alors qu'une crise aiguë sur le marché peut être déclenchée immédiatement.

Je ne serais pas étonnée que la seule déclaration chinoise , même pas d'intention, crée une flambée des cours, fasse dégringoler les cotes boursières des entreprises potentiellement touchées et ceci en quelques jours.

Après on a vu en 2010 que la Chine pouvait mettre ses menaces à exécution, ce n'est pas un privilège réservé aux USA.

Bref, ils sont en mesure de rationner drastiquement l'accès des entreprises US aux terres rares, ce qui paralyserait tout son domaine de Hitech, mais aussi de défense nationale.
a écrit le 29/05/2019 à 11:07 :
Dommage vraiment que vous m'interdisiez mes liens vers le monde diplo sur lequel pourtant est expliqué en détail la stratégie politique et commerciale de la Chine vis à vis des terres rare qu'elles s'est bien accaparée.

Mais l'idéologie c'est tellement important pour l'économie hein !? -_-

Franchement c'est encore une bonne nouvelle contre la pollution mondiale qui recule nettement, comme jamais elle n'aurait pu reculer avec tout ces traités qui ne servent à rien si ce n'est à encore plus polluer, grâce à cette guerre commerciale.

TRump ou l'imposition de sortir de la pensée binaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :