JO Paris 2024 : Los Angeles casse les prix !

 |   |  1234  mots
Los Angeles, comme Paris et Budapest, rêve d'accueillir les Jeux olympiques en 2024. Son atout : un budget économe. Sur le papier.
Los Angeles, comme Paris et Budapest, rêve d'accueillir les Jeux olympiques en 2024. Son atout : un budget économe. Sur le papier. (Crédits : DR)
Le comité d'organisation de Los Angeles 2024 a dévoilé un budget olympique très serré, pour rassurer un Comité olympique qui veut tourner la page des Jeux dispendieux. Mais celui-ci est-il crédible ? Toutes les dépenses n'ont pas été prises en compte.

Le Comité international olympique (CIO) semble être clair cette fois-ci. Après avoir réclamé, sans souvent y parvenir, aux villes ayant récemment organisé les Jeux olympiques d'été et d'hiver de contenir les coûts, le CIO assure que la soutenabilité financière des projets est désormais un critère très surveillé.

C'est un fait. La plupart des dernières villes-hôtes - Athènes, Londres, Sotchi, Rio de Janeiro... ont vu la facture flamber. Quelques exemples ? Le budget initial d'Athènes était initialement de 5,3 milliards d'euros, avant de s'envoler à 11,1 milliards d'euros. Celui de Londres a quasiment triplé, passant de 4,8 à 10,9 milliards d'euros. En matière d'erreur de calcul, la palme revient à Pékin. Son budget pour l'organisation des Jeux en 2008 était de 2,6 milliards d'euros sur le papier. Il s'est en fait élevé à 32 milliards d'euros. Cette "erreur" d'appréciation de la part du comité d'organisation de Pékin 2008 n'a toutefois pas empêché la capitale de l'Empire du Milieu d'être désignée ville hôte des Jeux olympiques d'hiver en 2022.

En termes de gabegie, la médaille d'or revient toutefois à la ville russe de Sotchi qui a déboursé 37 milliards d'euros pour organiser les Jeux en 2014, explosant la première estimation proche de 9 millions d'euros. Quant au coût des Jeux de Tokyo en 2020, s'il ne dépassera pas le record de Sotchi, il sera néanmoins conséquent, proche de 17 milliards de dollars malgré la pression exercée par le CIO sur le comité d'organisation nippon.

Los Angeles entend contenir la facture

Pour remporter les suffrages, face à ses deux concurrentes que sont Paris et Budapest, le comité d'organisation de Los Angeles 2024 a dévoilé un budget olympique très serré, sans risque de dépassement et de dérapages financiers.

Concrètement, le budget de Los Angeles 2024, qui s'élève à 5,3 milliards de dollars, est sur le papier à l'équilibre. Mais c'est un équilibre théorique.

Pour atteindre cette performance, le comité a décidé de ne pas intégrer certaines dépenses dans ses comptes. C'est le cas des dépenses de transports, de celui des infrastructures et de la sécurité qui sont pris en charge par les autorités locales, surtout le comté de Los Angeles, et pour lesquelles ces dernières ont déjà budgété plus de 200 millions de dollars de dépenses avant même le dépôt du premier dossier de candidature. En outre, 14 milliards de dollars seront consacrés à l'agrandissement de l'aéroport international de Los Angeles. Le coût lié à la sécurité n'est pas précisé pour l'instant. Celle-ci est du ressort de la responsabilité du gouvernement fédéral.

" C'est en étroite liaison avec nos partenaires de la ville que nous sommes en train de développer un concept pour les Jeux. Dans l'élaboration de son concept et de son plan de transport pour les Jeux, LA 2024 contribue à accélérer les projets publics d'infrastructure déjà en cours. Les autorités locales du domaine des transports cherchent à accélérer le prolongement de la ligne violette jusqu'au campus d'UCLA, à Westside, ainsi que la réalisation du système de transport hectométrique, à LAX, qui reliera la zone centrale du terminal à une zone nouvelle où seront regroupées les sociétés de location de voitures ainsi qu'aux divers modes de transport public. Quelle que soit l'issue de la candidature, ces projets bénéficieront aux habitants de Los Angeles ainsi qu'aux voyageurs arrivant à Los Angeles ", précise le dossier du Comité LA 2024.

Dans le budget de Los Angeles, 2024 figurent néanmoins certaines dépenses. La modernisation des installations sportives, ou l'installation de structures temporaires est estimé à 1,1 milliard de dollars, soit 22,6% des prévisions budgétaires.

La grande majorité des sites existent déjà

Comme Paris, la ville californienne met en avant le fait que 85% des sites sont déjà existants. C'est le cas du village olympique qui serait installé sur le campus de l'université UCLA. À noter, ce sont des fonds privés qui financeront la plupart des projets de constructions ou rénovation des équipements de compétition ou d'entraînement. Certains seront construits, que Los Angeles ait les Jeux ou pas. C'est le cas du futur stade des Los Angeles Rams, dont le coût est estimé à 2,66 milliards de dollars, qui devrait être inauguré en 2019. Ce stade de 70.000 personnes est entièrement financé par Stan Kroenke, le milliardaire propriétaire du club de football américain. Le Los Angeles Football Club a lancé de son côté la construction d'un nouveau stade de football d'une capacité de 22.000 places, à proximité immédiate du Coliseum.

Un fonds de réserve est prévu au cas où ...

Au volet recettes, le comité Los Angeles 2024 vise 1,93 milliard de dollars de sponsoring national (36,4%), 1,47 milliard de dollars issus de la billetterie (27,8%), et 1,3 milliard de dollars versés par le CIO au titre de la redistribution des droits TV et des recettes de partenariats (24,6%). Certains experts jugent assez optimistes les prévisions concernant la billetterie.

Au cas où, un fonds de réserve de 491,9 millions de dollars est prévu, pour parer à des imprévus éventuels. On ne sait jamais...

" C'est un budget sans surprise. Notre projet offre stabilité et risque minimum pour la ville de Los Angeles et pour le mouvement olympique ", assurait Casey Wasserman, le président de Los Angeles 2024 lors de la présentation des comptes du projet californien début décembre. Des éléments budgétaires qui seront intégrés dans le troisième et dernier dossier qui sera remis au CIO le 3 février prochain.

" Nous pensons qu'un budget à l'équilibre, avec un fonds de contingence d'un montant significatif, est une première dans l'histoire des candidatures olympiques. Si LA était choisie pour les Jeux de 2024, le CIO n'aurait pas à s'inquiéter d'un budget à la hausse, de sites délocalisés ou de la moindre incertitude concernant l'organisation ", a poursuivi Casey Wasserman.

Paris joue la carte de la proximité

Il reste maintenant à savoir si l'atout que représente un budget resserré permettra à la cité des anges de concurrencer Paris. Outre un budget maîtrisé, comme Los Angeles, la capitale française possède une autre carte maître : la plupart des sites de compétition se trouvent à moins de dix kilomètres du village olympique. Selon le comité Paris 2024, " l'expérience des athlètes sera ainsi optimisée, avec un temps de trajet depuis le Village vers leur site de compétition inférieur à 30 minutes pour 85% des athlètes ".

Los Angeles, dont le développement repose historiquement sur le tout-voiture au détriment des transports en commun, n'a pas cet avantage et compte sur le plan de développement à long terme de la Metropolitan Transportation Authority (MTA) pour effacer ce défaut.  " C'est un projet ambitieux sur 30 ans a pour but d'étendre de façon considérable le réseau régional de transport public, avec un apport sans précédent de plus de 300 milliards de dollars pour les décennies à venir. Un minimum de 88 milliards de dollars sera investi dans des projets qui seront livrés à temps pour les Jeux de 2024. Ce plan a été publié en 2009 et sert désormais de ligne directrice pour les décisions en matière de financement des projets et programmes de transport du comté de Los Angeles ", précise le dossier du comité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2017 à 11:40 :
Quel credit a donner a ces jeux du cirque ? Le pays croule sous la dette. Paris est congestionnee par sa circulation et il n'y a aucune raison que cela change.
Laissons ce projet aux americains qui EUX peuvent payer.
a écrit le 09/01/2017 à 2:59 :
NON à Paris!
On a bien plus urgent a traiter d'ici les dix prochaines années.
a écrit le 08/01/2017 à 19:19 :
Que nos politiques essaient de passer à la postérité grâce à leurs compétences, et pas en organisant des événements type grands gueuletons aux frais du contribuable :-) Les dettes de la France sont suffisamment importantes, alors Vive Los Angeles pour nous soulager :-)
a écrit le 08/01/2017 à 18:45 :
L'exposition universelle est un objectif d'une toute autre valeur. Trop intelligent pour Hidalgo ?
a écrit le 08/01/2017 à 15:57 :
Entièrement d'accord
Cessons les dépenses inutiles
Nous n'avons plus les moyens.
Et surtout évitons qu'Hidalgo puisse se gausser des JO et faire de sa ville, un musée sans vie, sans activité humaine (les touristes auront fui : interdiction d'airbnb, des voitures, des bus...)
a écrit le 07/01/2017 à 18:41 :
chouette je vote pour LA , histoire de préserver les finances de la France et donc contenir mes impôts ; les JO ne servent que quelques intérêts particuliers et l'aura des élus qui les portent ; un pays qui ne peut plus payer ses retraites et sa santé se passe de tels projets dispendieux
a écrit le 07/01/2017 à 9:25 :
En résumé : vu le passé, laissons les dépenser autant d'argent qu'ils veulent, mais pas celui des contribuables français. Car c'est toujours pareil : les dépenses aux contribuables et les bénéfices aux multinationales. Le JO pour les autres, surtout quand on voit l'exemplarité des athlètes.
Réponse de le 09/01/2017 à 11:02 :
c est bien ça et dans tout les secteurs on privatise les bénéfices et on mutualise les pertes .... que les contribuables paieront
a écrit le 07/01/2017 à 9:15 :
Je souhaite au plus fort de moi que les jeux ne soient pas en France , cirque totalement inutile au même titre que tous ces soi- disant sports qui brassent des millions,(foot,dakar,f1 ,coupes du monde et d'europe de tout ,etc) et qui demeurent à la charge des contribuables, il y a d'autres priorités :écoles ,hôpitaux, routes
et plein de choses , CA SUFFIT!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :