Élections européennes : le Rassemblement national en tête des intentions de vote

 |   |  790  mots
57% des Français se disent intéressés par les élections européennes qui auront lieu ce dimanche selon BVA.
57% des Français se disent intéressés par les élections européennes qui auront lieu ce dimanche selon BVA. (Crédits : Reuters/ Vincent Kessler)
23% des Français interrogés par BVA ont l'intention d'aller voter pour la liste du Rassemblement national contre 22% pour celle de La République en marche et du MoDem selon le dernier baromètre pour La Tribune, Europe 1, la presse régionale et Orange.

Le Rassemblement national (RN) pourrait une nouvelle fois faire une percée au Parlement européen. Selon le dernier baromètre BVA réalisé pour La Tribune, Europe 1, la presse régionale et Orange, la liste conduite par Jordan Bardella gagne deux points pour atteindre 23% d'intentions de vote. De son son côté, la liste Renaissance (LREM-MoDem) emmenée par Nathalie Loiseau obtient 22% de réponses favorables. Lors du baromètre réalisé au début du mois de mai, l'équipe de la majorité présidentielle aux européennes avait obtenu le même score.

À l'approche du scrutin, la dynamique est clairement favorable au parti nationaliste. En février, le Rassemblement national récoltait 19% des intentions contre 25% pour la liste de la République en marche et du MoDem.

La droite stable

Après un début de campagne jugé prometteur par de nombreux observateurs, la liste les Républicains conduite par François- Xavier Bellamy demeure à 13% au même niveau que lors du précédent baromètre. Le parti de Laurent Wauquiez pourrait perdre des sièges dans l'hémicycle européen. En 2014, la liste de l'UMP avait obtenu 20,8% des suffrages et 20 sièges contre 24 pour la liste du Front national (FN).

Toujours sur l'aile droite, la liste "Le courage de défendre les Français" conduite par Nicolas Dupont-Aignan et soutenue par Debout La France (DLF) perd du terrain (-1 point) pour s'établir à 3,5%. La liste europhobe "Ensemble pour le Frexit" menée par François Asselineau et soutenue par l'Union populaire républicaine (UPR) reste en bas du tableau avec 1,5% des intentions. Enfin, la liste de l'ex-cadre du Front national Florian Philippot stagne à 2% (Les Patriotes).

Une gauche émiettée

Sur l'échiquier politique, la gauche paraît plus que jamais émiettée. La liste de la France insoumise (LFI) dirigée par Manon Aubry est en légère perte de vitesse (-0,5 point) avec 8,5% des intentions de vote. Arrivent ensuite la liste "Envie d'Europe écologique et sociale" conduite par Raphaël Glucksmann et soutenue par Place Publique, le Parti Socialiste (PS) et Nouvelle Donne avec un score de 5% (-0,5%). Enfin, l'équipe conduite par Ian Brossat et soutenue par le Parti communiste (PC) obtiendrait 3% des intentions. Elle serait suivie par la liste de Génération.s portée par l'ancien ministre et membre du Parti socialiste Benoît Hamon qui récolterait seulement 2,5% des bulletins de vote.

Les écologistes progressent légèrement (+0,5 point) avec 8,5% des intentions. La liste "Europe Ecologie" emmenée par Yannick Jadot et soutenue par Europe Ecologie les Verts est encore très loin du score historique obtenu par l'équipe de Daniel Cohn-Bendit en 2009 qui avait à l'époque remporté 16% des suffrages. Elle pourrait cependant crée la surprise. En effet, la liste des Verts était créditée de 11% des intentions de vote avant le scrutin il y a 10 ans.

Un désintérêt inquiétant

Les résultats du baromètre indiquent que la participation pourrait être catastrophique.

"Après un léger rebond au début du mois de mai, dans la foulée des annonces d'Emmanuel Macron clôturant le grand débat national, l'intérêt pour le scrutin de dimanche décroît légèrement", explique l'institut spécialisé dans les enquêtes d'opinion.

Ainsi, seulement 57% des Français se montrent intéressés par les élections européennes qui auront lieu ce dimanche en France, soit une baisse de 2 points par rapport à la dernière mesure réalisée début mai.

Au niveau de la participation, entre 46% et 52% des Français (France métropolitaine) déclarent avoir l'intention de se rendre aux urnes dimanche prochain. C'est un niveau légèrement supérieur à celui de 2014 au même moment (44%). Pour le président Macron, cette élection pourrait se traduire en vote sanction après plusieurs mois de crise sociale sans précédent.

Pour BVA, "si cette participation légèrement plus forte qu'en 2014 se confirmait, elle serait sans doute à corréler au fait qu'il s'agit du premier scrutin depuis l'élection d'Emmanuel Macron, l'occasion pour certains électeurs d'exprimer 'leur bilan' après deux ans de mandat présidentiel".

--

Capture sondage BVA

[Cliquer sur la photo pour lire l'enquête dans son intégralité]

--

___

Méthode : étude réalisée auprès d'un échantillon interrogé par Internet du 20 au 21 mai 2019. Échantillon de 1.347 inscrits sur les listes électorales, identifiés au sein d'un échantillon de 1.500 Français, représentatif de la population nationale âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 678 individus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2019 à 17:49 :
Paradoxal qu'un parti qui s'affirme haut et fort comme "national" soit inféodé à la Russie!
Les électeurs de ce parti sont-ils aveugles? Comme le furent les électeurs des PC inféodés à feue l'Union Soviétique?
a écrit le 23/05/2019 à 9:38 :
le début de la fin pour lrem a déja sonné dans l hexagone a beau parler ont ils encore cure de bien faire ? l apanages des technocrates
a écrit le 23/05/2019 à 9:14 :
BFMTV a donc décidé d’exclure une seule tête de liste – celle de l’UPR – parmi les douze qui avaient été présentes au débat du 4 avril 2019 sur France 2, et qui avaient ainsi ouvert la campagne médiatique.

Tout aussi surprenant a été de constater l’invitation de M. Philippot, auquel BFMTV accorde ainsi le monopole de défendre la ligne du Frexit devant les téléspectateurs, alors qu’il a été vice-président d’un parti d’extrême droite, en l’occurrence le Front National, pendant cinq ans (2012-2017), qu’il a tenté au cours des dernières semaines de faire alliance, moyennant finance, avec M. Dupont-Aignan, ardent opposant du Frexit, et qu’il s’est finalement allié à M. Barnaba, lui-même à l’origine opposant au Frexit et avocat d’une « autre Europe ».

En conséquence, l’UPR appelle tous les démocrates, tous les gilets jaunes et tous les électeurs attachés à la juste représentation des opinons politiques dans les médias télévisuels, qu’ils soient ou non ses sympathisants, à boycotter le débat organisé par la chaîne BFMTV le 23 mai 2019 et à adresser par tous les moyens à cette chaîne de télévision l’expression de leur mécontentement et de leur colère légitimes.

François Asselineau interviendra en direct le 23 mai 2019 à 20h45 sur UPRTV – à l’heure même du débat sur BFMTV dont il été injustement évincé – pour dénoncer la promotion éhontée de M. Philippot par BFMTV, dénoncer l’iniquité de traitement de la liste « Ensemble pour le Frexit » et exposer son programme aux Français..
a écrit le 23/05/2019 à 8:01 :
Cette campagne électorale aura mis en lumière la double faillite des élites politiciennes et de la démocratie libérale issue de l'après guerre. Au profit des populismes.
a écrit le 23/05/2019 à 6:19 :
Le partie de marine le pen le R N vas gagné les élections européennes j espère est la républicain en marche une Bonne pâtes
a écrit le 23/05/2019 à 0:30 :
Il n y a pas eu de campagne
Macron a choisit de sortir son programme 15 jours avant les élections
On a Juste eu un shoot de démagogie
sur la fin
Je resterai chez moi
De toute les façons les députés
ne décident rien
a écrit le 22/05/2019 à 23:13 :
Pour ceux qui croient que Mlp aurait la main sur le sujet immigration alors qu' elle veut rester dans l' UE -et de manière non anecdotique garder l' euro qui ruine le pays- ..

En effet, les questions stratégiques concernant l’immigration ont été, comme la quasi-totalité des choix stratégiques, retirés à la volonté souveraine du peuple français :

d’une part, les Accords créant l’Espace Schengen en 1985 ont abouti au démantèlement de tous les contrôles aux frontières terrestres. De telle sorte que des millions de personnes, quelle que soit leur nationalité, peuvent entrer sans vérification sur le sol français venant de Belgique, du Luxembourg, d’Allemagne, d’Italie ou d’Espagne.

d’autre part, la politique concernant l’immigration relève depuis plus d’une décennie du domaine dit des « compétences partagées » entre les États et l’Union européenne, en vertu du traité d’Amsterdam de 1997, ratifié en 1999 sans référendum. (Notons que ce traité a d’ailleurs institutionnalisé l’Espace Schengen à l’échelle européenne.) Depuis lors, les grands choix stratégiques en matière migratoire sont fixés par les institutions européennes, et en particulier par les services du « Commissaire européen pour la justice, la liberté et la sécurité » (c’est son titre), actuellement la Luxembourgeoise Viviane Reding.. Source UPR.fr
Mlp veut ..réformer l' UE -comme tous les autres et comme depuis 35 ans- alors qu' il faut consensus de 28 états et de 28 parlements nationaux et cet alignement des planètes survient tous les ...3 milliards d'années !
a écrit le 22/05/2019 à 21:53 :
J’ai été tenté par le vote Rn, mais MLP a franchi une ligne rouge en se réjouissant de l’avancée du Vox espagnol, sinistre parti des nostalgiques de Franco. Sur sa lancée il ne lui manque plus que de faire l’éloge du fascisme.
Réponse de le 22/05/2019 à 22:50 :
J'ai vécu sous le soit disant fascisme de Franco mais cela ne m'a pas traumatisé!
Réponse de le 23/05/2019 à 3:34 :
Vous avez raison, votez donc pour la grue renaissance.
a écrit le 22/05/2019 à 21:40 :
Lorsque l'on intègre le comportement politique des partis politiques qui ont gouverné et ceux qui soutiennent les même gouvernements depuis ces 15 20 dernières années de déclin industriel, d'effondrement sociétal, et d'épanchement de la misère humaine,

force est de constater que les candidats France Insoumise et Rassemblement National sont les plus convaincants pour mettre au pas cette Europe déboussolées.
Réponse de le 22/05/2019 à 23:20 :
"Convaincants", autant la première partie de votre propos me semble malheureusement factuellement correcte, autant la dernière est d'une idiotie.... "mettre au pas cette Europe"... avec qui ? quel programme (on cherche toujours chez le FN, chez LFI vous avez un exemple de résultat au venezuela par exemple) ? quel nombre de voix face au pro-européens {PPE+PSE+autres pro-européens} ?
Zéro ! les élus FN ne changeront RIEN. le FN se sert de cette élection pour exister en France, récupérer du pognon, un point c'est tout. C'est crédible un djeuns de 23 ans sans expérience en tête de liste ?
Plus sérieusement, vous voulez changer la façon dont l'Europe se comporte actuellement? Alors faites en sorte que ceux qui peuvent dégager la majorité au parlement E s'approprie vos idées/convictions/programme.... que sais-je. C'est pas facile, et ça prend du temps, je suis d'accord. Mais voter FN/LFI....

Désolé pour ce propos un peu brutal
a écrit le 22/05/2019 à 19:20 :
Pour ma part seules les listes anti Junker retiennent mon attention , les autres hypocrites et compagnie ..
Révolutionnaires en paroles en France et moutons à Bruxelles .
a écrit le 22/05/2019 à 18:50 :
La vérité fait mal... quand on dit qu'il n'y a aucun inconvenient et que des avantages a voter contre le LREM!
a écrit le 22/05/2019 à 18:41 :
On a rien a craindre du RN, puisque ce n'est que "les européennes" !
On a que les avantages sans les inconvénients!
a écrit le 22/05/2019 à 16:30 :
Tous ceux qui font un vote contre Macron et qui sont pro-RN sont vraiment bêtes....

Moi je vote Verts. C'est simple, quand je mange, c'est la planète qui me le donne.

J'ai pas envie qu'il n'y ait plus que du syngenta et du bayer/monsanto.

L'argent ne fait pas tout, la nature en revanche fait bien plus et les gens vivant en quasi autarcie le prouvent.

Fermer les yeux sur tout ce qui est détruit est plus facile à faire.
a écrit le 22/05/2019 à 15:24 :
Vote sanction ??? pfff ... avec des débiles pareils, on est bien barrés... et on a de plus en plus de chance de voir la guerre à notre porte, mais là y'aura plus personne pour faire face, c'est sûr !
Tu peux pas te contenter de répondre à la question qui t'est posée dimanche, et reporter tes rancœurs nationales à plus tard, au moment adéquat.
Réponse de le 22/05/2019 à 15:52 :
ah la guerre !! la fièvre de l'humanité pour se débarrassé des virus et des parasite. ça élimine les pauvres, ça relance les économies , ça booste l’innovation et la recherche , ça créé des Héros, ça donne une conscience collective et un sentiment de fraternité au combat .
Une bonne Guerre, un supo et au lit et demain vous irez mieux.
a écrit le 22/05/2019 à 15:07 :
Ce que j’aime avec les sondages c’est qu’ils sont toujours certains d’avoir raison et se retrouvent toujours à avoir tort
a écrit le 22/05/2019 à 15:03 :
prions pour que Hamon ne passe pas les 5 % et qu il degage enfin. Et si le PS lui aussi fait pas 5%, et donc aucun apparachik elu on pourra dire que ce fut une bonne soiree…
Apres un parlement eurosceptique avec Farage va peut etre amener nos dirigeants a reflechir pourquoi l europe qui etait massivement approuve en 1979 est detestee en 2019...
a écrit le 22/05/2019 à 13:54 :
le vote Marine Le Pen est d'ores et déjà acquis à un pourcentage qui dépassera probablement les 25 pour cent des votants. A cela plusieurs raisons: l'importance du vote anti-Macron; le poids croissant des national-populistes en Europe et le fait majeur et sous évalué qu'ils exercent désormais des responsabilités au sein de coalitions gouvernementales. Le spectre du néo-fascisme ne hante plus l'Europe. Mais plus profondément, le frontisme a conquis au fil des années une hégémonie culturelle en France sur la base du rejet des élites, de l'immigration; mais surtout en orientant son idéologie sur deux axes: le retour à la pleine souveraineté nationale et un un programme social de type socialiste. Le national-socialisme, que cela déplaise ou pas, répond désormais à une forte demande des électeurs français.
Réponse de le 22/05/2019 à 16:34 :
@deldongo
Méfiez vous des sondages. Dans l'isoloir beaucoup de choses se passent... en particulier avec le vote féminin.
Réponse de le 22/05/2019 à 21:40 :
"le retour à la pleine souveraineté nationale et un un programme social de type socialiste"

C' est une blague ? Mlp a refusé le Frexit à la présidentielle et vient d' abandonner toute idée de sortir de l' euro, sourcé et largement développé par l' UPR.
Pour le souverainisme et le programme social, vous réviserez et reviendrez donc...
a écrit le 22/05/2019 à 13:31 :
Les commentaires sont éloquents: il n'est nullement question d'Europe dans cette élection, mais principalement pour les partis de se positionner par rapport à l'antimacronisme en vue des futures présidentielles. A l'évidence, pour les électeurs, la prime va à Marine Le Pen, dont le parti, par sa capacité électorale, est le seul en mesure de fédérer les anti-Macron. Elle est la seule sur l'échiquier politique à pouvoir prétendre à occuper le trône présidentiel.
a écrit le 22/05/2019 à 13:31 :
Les commentaires sont éloquents: il n'est nullement question d'Europe dans cette élection, mais principalement pour les partis de se positionner par rapport à l'antimacronisme en vue des futures présidentielles. A l'évidence, pour les électeurs, la prime va à Marine Le Pen, dont le parti, par sa capacité électorale, est le seul en mesure de fédérer les anti-Macron. Elle est la seule sur l'échiquier politique à pouvoir prétendre à occuper le trône présidentiel.
a écrit le 22/05/2019 à 13:18 :
Les fachos se recrutent toujours chez les cervelles d'huîtres telle celle de Marine et son père .
a écrit le 22/05/2019 à 13:04 :
Ce sera vote sanction pour ma part. Des impôts élevés, aucune baisse de la taxe d'habitation (il parait qu'on est "riche" pour Macron)...
J'aurais préféré voter LR, mais si la liste En Marche arrive en tête, le gouvernement pensera qu'il a un blanc seing pour continuer sa politique.
a écrit le 22/05/2019 à 12:22 :
On a rien a craindre du RN, puisque ce n'est que "les européennes" !
On a que les avantages sans les inconvénients!
a écrit le 22/05/2019 à 12:19 :
Ne jamais oublier que le RN c'est le ravalement de façade du FN, mais en dessous, les fondations et la structure sont les mêmes.
Un parti nationaliste, populiste, xénophobe, unilateraliste, d'une extrême droite qui conduit toujours aux mêmes conséquences une fois qu'elle a le pouvoir
Mussolini, Hitler,Franco, et plus près de nous dernièrement Bolsonaro
Ne sont pas des modèles démocrates.
a écrit le 22/05/2019 à 12:16 :
L'avantage de ce scrutin c'est que Macron peut être éliminé sans que nous ayons a subir la politique du RN, nous continuons le "dégagisme"!
Réponse de le 22/05/2019 à 12:26 :
Mais si nous subirons la politique du RN, qui enverra des parlementaires à Strasbourg pour ne rien faire, et juste s'en mettre plein les poches.
Les parlementaires RN ne servent à rien, ils affaiblissent la voix et l'influence de la France, et par delà de l'Europe, au grand bonheur des Trump et Poutine.
Réponse de le 22/05/2019 à 13:27 :
On n'envoie que 79 députés sur 751. Alors que il y a un ou deux députés de plus qui siège dans un groupe de la majorité, ça ne changera pas grand chose. On peut se lâcher sur cette élection!
Réponse de le 22/05/2019 à 14:59 :
Le parlement europeen a peu de pouvoir et les partis politiques francais y envoient traditionnellement des gens dont on veut se debarrasser (cf Rachida dati). Et en plus, il se dispersent dans differents groupes parleömentaires histoire d etre inaudible. donc pas gros changement.
Enfin si, si le FN fait un gros score, ils seront peut etre audible dans le Grouppe d opposition d extreme droite
a écrit le 22/05/2019 à 11:46 :
Ces sondages vont faire peur aux citoyens ,le vote LREM va devenir un vote de résistance utile.Le ralliement de Ségolène Royal devrait apporter de nombreuses voix vertes au parti présidentiel.La rencontre Macron-écrivains européens organisée par BHL a été très bien perçue.Je pense que LREM se situera vers les 26% aux élections.
a écrit le 22/05/2019 à 11:30 :
Ce n'est pas 23 % des français , mais 23 % des sondés….! donc personne ne sait vraiment que pensent les autres 77 %...à part les sondeurs….!
a écrit le 22/05/2019 à 11:21 :
J'imagine que les sondages sont encore plus mauvais pour la liste de la république en marche, car les instituts de sondage sont pour la plupart souteneur de MACRON! Mais ils ne peuvent pas tout cacher , ils peuvent par contre jouer sur la marge d'erreur de + 2 ou - 2 et donc sur estimer LREM de 2 points ce qui mettrait la liste MACRON à seulement 20% et sous estimer la liste RN de 2 points ce qui la mettrait à 25 % . Toujours pour les même raisons de parti pris, la liste des Républicains est nettement sous estimée Elle est plutôt à 15 % et la surprise pourrait la porter à 18 ou 20 % On peut y croire !! Je pense que la liste JADOT va surprendre et fera 10%. Bonne campagne de sa part : de gauche, mais très écolo, et très anti MACRON. Les voix de gauche sur lesquelles comptaient MACRON vont déserter vers JADOT et GLUTZMAN soutenu par Hollande et Jospin!!
a écrit le 22/05/2019 à 11:18 :
et oui quand on matraque les vieux quand on mutile son peuple et bien il se révolte... et comme le dit son non le rassemblement national ne fait plus peur et macron l’arrogant dégoute les gens et comme je le dis écoutez les gens sur les marchés les gens en on marre de macron le président des riches.... l'essence au plus haut l’électricité le gaz on ferme des écoles des services dans les hôpitaux IL Y A UN REJET DE CE GAMIN ORGUEILLEUX et il va le payer
a écrit le 22/05/2019 à 11:05 :
Je parie sur des écarts plus marqués :

RN à 25 %
LREM à 20 %
EELV à 9 %
PS avec 1 seul élu
a écrit le 22/05/2019 à 10:46 :
RN (ex FN) arrivera probablement en tête comme en 2014, LR (ex UMP) perdra des sièges, Verts feront +/- égal, PS en chute libre (aura t-il des élus ?), FI (ex FG ?) va gagner quelques sièges et LREM arrivera second, ce qui est un bon résultat pour un parti qui n'existait pas il y a 3-4 ans et malgré une erreur de casting pour la tête de liste, le reste: très probablement pas de siège.
L'abstention (60% ?) devrait favoriser le FN.
Cordialement
a écrit le 22/05/2019 à 10:40 :
De toute façon, la France va avoir 79 sièges dans le parlement européen sur 779.
Une goutte d'eau , en plus on va envoyer façon puzzle des députés qui vont essayer de trouver un groupe pour les accueillir. Marine rame à droite avec les autres partis populistes, LREM ne sait pas avec qui faire alliance , les autres n'auront pas assez de députés pour s'imposer. Pas très excitant cette élection.
a écrit le 22/05/2019 à 10:34 :
Les sondages jouent bien le coup pour Macron. Cela va permettre de mobiliser son électorat et défaire du vote utile. Rdv en 2022 pour le duel RN/LREM.
Réponse de le 22/05/2019 à 12:19 :
On a pas a craindre du RN, puisque ce n'est que "les européennes" !
a écrit le 22/05/2019 à 10:21 :
Perspective d'une élection bien triste pour la démocratie, la vraie, c'est à dire celle qui n'a comme objectif que le progrès humain et son bien être au sein d'une planète préservée, lorsque l'on constate par les faits que le RN et LREM sont les deux faces d'une même pièce...
a écrit le 22/05/2019 à 10:20 :
les gouvernements périssent par l abus de leur principe . prétexte de rchauffement du climat pour taxer. ?. cela rapelle des histoires d avions renifleur.
a écrit le 22/05/2019 à 9:43 :
Le rêve de l'Europe n'est pas fini et on ne reviendra pas en arrière, la CE est indispensable à ce projet car c'est le seul moyen d'avoir des lois et des règles communes à tous sinon on reviendra comme en 1919 et on sait ou cela nous a mené... L'impasse du Brexit le montre déjà pour les observateurs avertis.
Faire un "rassemblement des nations libres et pacifiques" est une utopie qui a déjà été faite avec la Société des Nations et le RN mène à une impasse....qui empêchera un pays de sombrer dans le populisme souverainiste donc belliqueux, les vieux contentieux des frontières vont-ils réapparaitre entre l'Italie et l'Autriche (déjà fait : Trentin-Haut-Adige), dans les Balkans, en Europe de l'Est ?
Ces élections sont justes une nouvelle épreuve, l'épreuve du populisme et des ingérences étrangères. Ils ne représentent que 20 à 30 % suivant les pays. Une minorité dangereuse.
a écrit le 22/05/2019 à 9:33 :
On peut se gargariser avec tous les sondages qu'on veut, les GJ, etc..., mais : a) E. Macron fait les vraies réformes : c'est normal que ça en énerve beaucoup, et, b) le gouvernement actuel est là pour encore trois ans : il faut bien s'y faire.
N'en déplaise à tous les aigris, les râleurs patentés, et les petits politiciens populistes.
Réponse de le 22/05/2019 à 16:16 :
bonjour, traiter vos opposants d'aigris, râleurs etc... ne suffit pas, pour les GJ vos politiciens lrem avaient plus d'ambition : fascistes, racistes, soudoyés par des puissances étrangères...bref, la logorrhée d'un pouvoir fragile, qui accuse de tout à tous vents en pensant qu'il en restera toujours quelque chose. mais cela n'a pas suffit aussi sont ils passés au matraquage, gazage, éborgnage, tirs à la tête et dans le même temps judiciarisation à outrance, pv pour les autos, accusations en tous genres, interdiction des ronds points etc... mais les problèmes de fins de mois sont toujours présents alors....... alors il ne vous reste plus que les insultes comme nous pouvons le constater. La politesse étant l'élégance des seigneurs, vous n'êtes de part vos insultes donc que de pauvres types .
a écrit le 22/05/2019 à 8:56 :
Le soutien de Macron boxeur et progressiste hégélien correspond à la France de la fonction publique, la manifestation de l'esprit universel. Cela va bien sûr dans le sens opposé au rassemblement des nations libres dans une union pacifique faite de liens et de projets communs.
a écrit le 22/05/2019 à 8:45 :
A vista de nas, les deux grandes formations seront satisfaites, RN en tête, puis la REM avec un % plus élevé que ne le prédisent les sondages (les gens vont voter utile), et une catastrophe pour les petits partis (le sort du PS va être plié). L'axe gauche/droite n'existe plus (la lutte travail/capital a été enterrée en 1975 avec la création de Microsoft, inaugurant l'importance de l'innovation), et seul demeure l'axe Mondalistes & Européens contre souverainistes.. (Mélanchon fait ni plus ni moins que du LePen).
a écrit le 22/05/2019 à 8:41 :
Le RN, dernier arrêt avant le Frexit, sincèrement hélas. Mes pieds dans la glaise bretonne, mon cœur à la France et mon rêve à l'Europe, rêve fracassé par ces politiques inhumaines, même Notre Dame pleure.
a écrit le 22/05/2019 à 8:27 :
"contre 22% pour celle de la République en marche"

et les véritables chiffres avant "rectification/manipulation" svp, on les aura quand ?

"Les faits sont têtus il est plus facile de s'arranger avec les statistiques" M. Twain

Je pense qu'il faut que notre président continue dans cette voie s'exposant encore plus, que les dirigeants LREM continuent à insulter les "populistes" et que les médias de masse continuent de nous endormir avec le bien contre le mal.

POur ma part je vais imprimer mon bulletin du parti pirate finalement hein les gars, débrouillez vous entre la peste et le choléra !
a écrit le 22/05/2019 à 8:18 :
Beaucoup de gens qui iront voter RN ,ne le feront que deux raisons, la première est que cela ne changera rien aux Institutions françaises, tout en secouant l'UE, la seconde est que beaucoup ne pourrons résister au plaisir de mettre une claque l'arrogant Macron, et on peut les comprendre. Le reste c'est du ragout partisan à la sauce vexatoire.
a écrit le 22/05/2019 à 8:13 :
Il faudrait surtout braquer les projecteurs sur le taux de participation qui sera inférieur à 50% d'où la non représentativité de cette élection. Les européennes ce n'est qu'une mascarade pseudo démocratique pour cautionner le néolibéralisme et ses lobbies!
a écrit le 22/05/2019 à 7:00 :
La "majorité" au pouvoir avec a peine plus de 10% des inscrits, on ne m'enlevera pas de la tête qu'il y a un sacré problème de representation democratique en france
Réponse de le 22/05/2019 à 8:34 :
Si les français ne vont pas voter avec plus de 30 listes c'est leur problème, moi j'irai voter et pas pour les populistes fasciste....car l'histoire nous renseigne sur beaucoup de chose
Réponse de le 22/05/2019 à 12:49 :
Bonjour le lapin.
Entierement d'accord avec votre analyse.
La democratie est bafouee.
Vos politiques vendent la France, ni plus ni moins depuis plus de 30 ans.
De Gaulle et bien d'autres s'ils voient tout cela doivent se dire pourquoi tant d'efforts reduits a neant...
Souvenez-vous des scores des votes en ces temps anciens.
Le pays France, bcp de francais y croyaient. Aujourd'hui, le neant, demain le chaos.
Cordialement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :