Grèce : Tsipras demande une réduction de la dette de 30%

 |   |  446  mots
En novembre 2012, les créanciers de la Grèce, s'étaient engagés à réduire la dette grecque, à condition que le pays remplisse des réformes réclamées pour assainir son économie. La Grèce avait toujours évoqué cet accord pour bénéficier la restructuration de la dette mais faute de remplir ses obligations, elle se l'est vu constamment refuser.
En novembre 2012, les créanciers de la Grèce, s'étaient engagés à réduire la dette grecque, à condition que le pays remplisse des réformes réclamées pour assainir son économie. La Grèce avait toujours évoqué cet accord pour bénéficier la restructuration de la dette mais faute de remplir ses obligations, elle se l'est vu constamment refuser. (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre grec s'est félicité du rapport publié jeudi par le FMI, qui a notamment appelé l'Europe à alléger considérablement le fardeau de la dette grecque. Il a toutefois déploré que l'institution n'ai jamais présenté cette position auparavant.

Pour une fois, Alexis Tsipras se montre d'accord avec le FMI. Après s'être félicité de la publication jeudi du rapport du Fonds monétaire international (FMI) allant dans le sens de ses propos, le Premier ministre grec a souhaité vendredi 3 juillet, lors d'une allocution télévisée, "une décote de 30% de la dette grecque" et "une période de grâce de 20 ans" pour assurer "la viabilité de la dette" de son pays.

Il n'a pas pour autant manqué de déplorer que cette position de l'institution "n'ait jamais été présentée par les créanciers (à Athènes) pendant les cinq mois de négociation" sur la poursuite de l'aide financière au pays.

Des besoins de financement atteignant 50 milliards

Le rapport, dévoilé abruptement jeudi par le FMI, à trois jours d'un référendum crucial en Grèce, a évalué au total à 50 milliards d'euros les besoins de financement de la Grèce entre octobre 2015 et octobre 2018, sur fond de prévision de croissance drastiquement abaissée cette année (de 2,5% à 0%). Selon l'institution, l'aggravation de la crise en Grèce va obliger les Européens à débourser 36 milliards d'euros supplémentaires d'aide et à alléger la dette du pays même en cas de victoire du oui au référendum.

Outre les 36 milliards d'argent frais, les Européens sont appelés par l'institution de Washington à considérablement alléger le fardeau de la dette grecque. Ils devraient ainsi repousser les échéances de remboursement des créances en "doublant" la durée de vie de leurs obligations existantes et futures et la période de grâce sur les intérêts, exhorte le FMI.

L'UE appelée à "prendre du recul"

Cela fait plusieurs semaines que le Fonds tente sans succès d'obtenir un engagement formel des Européens sur le sujet d'une dette qui atteint environ 176% du PIB. Samedi dernier, lors d'une réunion de l'Eurogroupe, la directrice générale du FMI Christine Lagarde avait ainsi appelé l'UE "à prendre du recul" et à aborder ce problème mais elle s'était heurtée à une opposition frontale, a confié à l'AFP une source proche des négociations.

En novembre 2012, les créanciers de la Grèce, s'étaient engagés à réduire la dette grecque, à condition que le pays remplisse des réformes réclamées pour assainir son économie. La Grèce avait toujours évoqué cet accord pour bénéficier la restructuration de la dette mais faute de remplir ses obligations, elle se l'est vu constamment refuser. Les Européens notamment craignent de froisser leurs opinions publiques en consentant aux Grecs réductions et aménagements.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2015 à 16:41 :
J'ai demandé à mon banquier de me faire un prêt que je ne rembourserai qu'à 70 % et ce terroriste a eu le culot de me le refuser :-)
a écrit le 04/07/2015 à 16:08 :
La dette était de 120 % en 2011. Elle est aujourd'hui à 180 %.

Vous êtes le malade, vous êtes tout couvert de pustules et ca s aggrave de jours en jours. Le bon Dr Troikas veut toujours vous refiler le même médicament. Que faites-vous ?
1- vous pensez de bonne foi que le Dr s est légèrement planté dans les doses, voire même de médicament et vous le lui signalez. (technique Syriza)
2 - vous changez de docteur et ce faisant vous lui faites une sacrée pub négative qui lui fera mettre clé sous la porte (technique pas encore vue, mais qui ne saurait tarder)
Le bon Dr Troïkas étant un boutiquier à courte vue, il va s enterrer dans son déni, quitte à menacer la survie de son cabinet. Tout d un coup, Melle Efimi, sa secrétaire, lui suggère qu' en diminuant la dose de 30% l efficacité du médicament sera plus probante. Le bon Dr Troikas va-t-il écouter sa secrétaire ?
La suite au prochain épisode de La clinique de la Forêt noire.
Réponse de le 04/07/2015 à 21:03 :
Dur à traiter, un malade Accro à son endettement digne d'une cavalerie financière !!
Allez... faut une bon sevrage et après une crise difficile, la lièvre retombera !!
Mais surtout, ne pas laisser un tel malade contaminer ses voisins !!! Tenez bon, messieurs les médecins !!
Réponse de le 05/07/2015 à 4:12 :
La cavalerie financière, c est justement ce que veut faire cesser le gouvernement. Si vous lisiez un peu plus de Varoufakis, vous en apprendrez des choses, plutôt que de colporter des ragots.
Je vous signale que les plus corrompus (Pasok, Nouvelle Démocratie, leur clientèle d avocats, docteurs, armateurs, journalistes, bref les plus gros fraudeurs) appellent tous à voter OUI. Ca devrait vous alerter !

Q
Réponse de le 05/07/2015 à 9:18 :
@Lionel Gilles; si la bonne question avait été posée, on pourrait determiner qui vote quoi. Je ne connais personne qui va voter pour payer plus d'impôts (ou payer des impôts dans le cas des Grecs). La vreaiequestion est donc: voulez-vous rester dans l'Europe ? La Cerise a détourné le sujet pour culpabiliser les Européens et ça, c'est une manoeuvre politique, pas la gestion honnête d'un pays. En tout cas, j'espère que les Grecs vont voter NON et qu'on va les virer une fois pour toute, car il est absolument anormal que le contribuable européen se saigne pour la Grèce !!! Chacun ses choix et chacun chez soi :-)
a écrit le 04/07/2015 à 13:29 :
Quand bien même la Grèce rembourserait, les français n'en verraient de toute façon pas la couleur et nos impôts ne baisseraient pas...Ne faites pas semblant de vous intéresser à une Europe dans le peuple se fout.
a écrit le 04/07/2015 à 12:08 :
Une question me taraude l'esprit. Comment cet état, qui ne peut lever l'impôt, faute de cadastre, arrive t'il à organiser un référendum en un temps si court ?
Réponse de le 04/07/2015 à 15:56 :
Bonne question ... peut être simplement parce que la Grece a toujours levé l'impot correctement, comme le prouvent les chiffres meme de l'Europe :

http://www.les-crises.fr/images/images-diverses/2012/taux-recettes-fiscales.jpg

Et peut être parce que la Grece a toujours eu un cadastre, mis en place il y a plus de 150 ans ? : https://el.wikipedia.org/wiki/Κτηματολόγιο
a écrit le 04/07/2015 à 10:54 :
Des donneurs de leçon ce FMI !!!et bien Que le FMI donne aux Grecs 30% de leurs dettes, ainsi ces derniers pourront rembourser une partie à l Europe !!et le tour est joué !!
a écrit le 04/07/2015 à 10:53 :
Et pour les donateurs des 30 % impense qu'il faut un référendum ????

Le banquier est sans doute responsable d'avoir prête a des incapables

mais ceux qui n'ont pas de cadastres et ne taxe toujours pas leurs riches il n y aurait pas un peu de responsabilité ??

Vivement le non qu'on les dégage de l'Europe
Réponse de le 04/07/2015 à 13:11 :
Les grecs ont un cadastre depuis 150 ans, mais de toute facons les impôts locaux étaient prélevés sur les factures d'electricité, donc ...
Et sinon, Tsipras taxe maintenant les riches, il a d'ailleurs deja récolté plus d'un milliards d'euros de comptes frauduleux, et lancé plusieurs enquete concernant la fameuse liste lagarde.
Et comme vous dites, le banquier est responsable d'avoir prêté a des incapables, les gouvernements précédents. Maintenant c'est a vous de vous en prendre aux banquiers qui ont prêtés votre argent, pas au gouvernement actuel qui dénonce la situation !
Réponse de le 04/07/2015 à 21:08 :
Et quel est le but fiscal de toutes les mini chapelles de chaque jardin grec, si ce n'est une ristourne fiscale ?? Et pourquoi le premier propriétaire foncier grec est il dispensé d'impôt ??
Réponse de le 05/07/2015 à 4:21 :
Ce n est quand même pas la France qui va donner des leçons de niches fiscales à la Grèce ! Niches avec ou sans icône.
Ensuite, la plupart du patrimoine ecclésiastique est constitué de terrains verts (bois, jardins, etc.) qui n ont aucune valeur marchande, mais au contraire historique, culturelle et récréative (promenade du Dimanche en famille). Quand on voit comment la Ville de Paris, par exemple, laisse se dégrader à vitesse grand V, les églises parisiennes, on peut commencer à se demander quel est le meilleur système, le laicard français ou le concordat à la grecque.
Réponse de le 05/07/2015 à 9:52 :
Les mini chapelles dans les jardin grecs ? Parce que les grecs sont croyants !
Vous croyez encore sérieusement a la légende urbaine qui affirme que ça permet d'eviter de payer l'impot ? Et pourquoi pas des nains de jardin tant qu'on y est LOL
a écrit le 04/07/2015 à 9:48 :
Ce sont les portugais, les espagnols et ceux qui sont ou ont été dans le même cas que la Grèce qui vont être contents Pourquoi n'y ont-ils pas pensé ?
a écrit le 04/07/2015 à 9:03 :
Chez moi, on a voté à l'unanimité pour que mon banquier baisse mon credit immobilier de 30% ! ... et alors ???!!
Réponse de le 04/07/2015 à 9:23 :
J'espère que vous n avez pas bessoin de prendre un autre emprunt sinon ça va pas être facile
a écrit le 04/07/2015 à 0:46 :
Tsipras aurait dû au moins avoir l'honnête de dire que si les grecs votent non il y a de grande chance qu'il quitte

Ils veux absolument qu'on annule 30 % de sa dette et veux juste un rallonge de 50 milliards


Insulter chaque jour son banquier Ca me semble pas terrible pour négocier
surtout quand la corde est déjà bien tendue

Si le non l'emporte dans 3 semaines c'est le chaos car les allemands et l'euro groupe fermeront le ELA et tout s écroulera

Si on doit perdre pas la peine de rajouter 30 milliards surtout à un minable comme tsipras tranchons la branche pourrie
Réponse de le 04/07/2015 à 7:33 :
Pierre
Vous oubliez de dire qu'il n'y a que 3 pays de la zone Euro qui respectent les critères de MAASCHTRICHT...Donc la vertue n'est pas ce qu'il y a de plus répandu dans l'Europe... Qu'a son entrée dans la Zone Euro, la Grêce n'était déjà pas dans les clous ainsi que l'Espagne, l'Italie ou la Belgique par exemple. Cette zone euro a été créée aux forceps par des politiciens corrompus et que personne ne respect rien.
Le remboursement de la dette ne se fait qu'en y ajoutant plus de dettes et ce depuis l'origine. Partout dans le monde c'est ainsi. La Chine qui fait rêver le monde par sa fausse croissance de 7% suit le même chemin... Quand le doigt montre la lune, l'idiot regarde le doigt...

Qui vit bien de toute cette dette ? Les grecs ou votre banquier qui grace au plan de 2010-2011 des politiciens européens a pu transférer une dette privée en dette publique... En cas de défaut c'est vous qui payer pas lui... Mais lui a bien pris les bénéfs et les banques centrales aussi par la même occasion.

Petit détail supplémentaire, nulle part la sortie d'un pays de l'union n'est prévue...Il y a bien tout un fatras de règles que personne ne respect pour y entrer, pas un mot sur ce qui est de la sortie...

Arrêtez de vociférer après les grecs... Commencer par accepter des réformes dans votre propre pays... Dès qu'on touche à un truc, c'est grève et manifs à gogo... J'imagine ce que ca va être quand on va appliquer aux français ce qu'on a appliqué aux grecs... Des salaires de fonctionnaires amputés de 30% quand en France ils sont déjà dans la rue parce que d'on gèle leur indice... MDR !
Réponse de le 04/07/2015 à 9:21 :
@Boule
Tout à fait d'accord.
J'ajouterai que la posture de l'autre côté est avant tout idéologique, celle des retraités allemands. Enfin, ceux qui tirent les marrons du feu.
Réponse de le 04/07/2015 à 9:37 :
C'est dans les petits détails que se cache le Diable.La sortie d'un pays n'est pas prévue et bien faisons un référendum le même jour dans tous les pays .Tout le monde parle du referendum grec comme un modèle de démocratie,et bien prenons exemple et demandons aux peuples concernés ce qu'ils en pensent :Question :voulez vous financer la dette Grecque ? réponse NON et pourrait rajouter une 2ème Question voulez vous financer la dette Française ? réponse NON conclusion la France et la Grèce se regroupent et fondent l'Europe démocratique et socialiste à 2.Les membres fondateurs acceptant l'adhésion de tout pays suffisamment endetté.
a écrit le 04/07/2015 à 0:43 :
Le FMI est revenu sur terre et c est une bonne chose pour sa survie immédiate.

On voit bien que le fond du problème est politique, sinon idéologique. Car économiquement, à moins de s appeler Seux ou Leparmentier, cette affaire de la dette réclamée à la Grèce ne tient pas à l examen.
Elle est en grande partie illégitime et s apparente à de l'usure. De plus, la Grèce ne pourra jamais la payer, pas même en rêve.
Tous les petits trolls de boutiquiers n y changeront rien.
Réponse de le 04/07/2015 à 8:19 :
C'est politique
Tsipras avait promis la fin de l austérité la hausse du smig la retraite à 62 ans
Comme ce nest pas possible il veux 30 % de baisse sur la vieille dette

Le soucis est que ce n'est pas le sujet du jour
Cette dette la il ne la rembourse pas Cela commencera en 2023 et le probleme de l'annulation aujourd'hui est politique pas facile de dire aux roumains qui gagnent 2 fois moins que c'est perdu
Réponse de le 04/07/2015 à 15:46 :
Les Roumains n ont pas l Euro. Le coût de la vie est don bien moins cher. Cessez de comparer ce qui ne l est pas.
Réponse de le 04/07/2015 à 20:59 :
De l'usure... vous savez ce que c'est ?? ... l'Europe prête à 0% !!! Revoyez donc leur définition avant d'utiliser des mots !!!
Réponse de le 04/07/2015 à 21:15 :
Ben voilà... elle est là, la solution pour les grecs ! Eureka, comme ils disent ! Vous aviez la solution et vous nous la cachiez !! Mais évidemment: si les grecs n'avaient plus l'Euro, le cout de la vie en Grèce serait bien moins cher !!
Réponse de le 05/07/2015 à 4:33 :
Depuis 5 ans les Grecs ont suivi tous les bons conseils de la Troïka et la dette s est envolée. Y a déjà quelque chose d étrange. Les créanciers ne prêtent pas à 0%. Ils ont simplement promis de rembourser la différence aux Grecs, ce qu'ils n ont toujours pas fait. Ce qui aurait d ailleurs évité la fermeture des banques.
Mais, comme il s agit désormais d une guerre asymétrique, chacun utilisé les armes à sa disposition : étranglement financier contre référendum populaire.
Moi, personnellement, je pense que le retour à la Drachme serait la meilleure solution à moyen terme.
Réponse de le 05/07/2015 à 9:54 :
L'Europe prête a 0%, mais la meme Europe promet a Tsipras le remboursement des intérêts sur ces prêts si cette la grece signe l'accord. Quelque chose a du vous échapper ;)
a écrit le 04/07/2015 à 0:30 :
Ce n'est pas vraiement étonnant que le FMI cherche quelqu'un d'autre à assainir la Grèce au lieu de commencer lui-même par renoncer à ses créances restées en détresse.
a écrit le 03/07/2015 à 23:23 :
.... pendant longtemps, le pouvoir grec avait les plus grandes difficultés à collecter l'impôt (bon c'est ce que l'on nous a dit, il faut peut-être croire, admettons !...) .... on peut en déduire que les grecs ne payaient pas leurs impôts. Ils se sont donc retrouvés dans la mouïse et profitent du système européen tout disposé à les renflouer. Tsipras a très bien compris la procédure, j'imagine, puisque, extrême gauche il tente de profiter des largesses de l'Europe comme le chômeur tente de profiter le plus longtemps possible de ses allocations sans travailler. Et en plus de la réduction de 30% de la dette, il vient de demander une période de grâce de 20 ans. Rien que ça !... Qui va payer au bout du compte, peut-être pas les grecs ? La France risque de perdre 40 milliards d'euros pour les dirigeants de ce pays qui ne semblent faire aucun effort pour se redresser.

C'est quoi l'Europe finalement ? un agglomérat de gens nantis qui ne connaissent pas la crise et la font payer aux peuples. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi la sortie de la Grèce qui, en fin de compte, le souhaite puisque les grecs ont élu des gens contre l'Europe, peut mettre en cause l'Union de 28 pays et la zone euro de 18. Elle n'a pas besoin de la Grèce pour perdurer à moins qu'elle explose si, par hasard, la Grèce arrivait à se redresser sans elle.

Il faut croire que les institutions européennes sont d'une faiblesse extraordinaire !... on le voit avec les émigrés qui arrivent à flots répétés si je puis dire sans aucune solution en perspective ni aide au développement des pays dont ils sont originaires.

Il y a des pays de l'Union bien moins lotis que la Grèce qui ont réussi à faire ce qu'il faut pour se redresser : tout près de nous, le Portugal, l'Espagne, la Slovénie je crois et d'autres. La France reste en rade alors que les autres pays évoluent et il faudrait perdre 40 milliards d'euros en plus ?

Ma sympathie pour l'Europe s'effrite peu à peu car je ne vois pas comment, avec tous ces pays de l'Union qui tirent la couverture à eux, on peut s'acheminer vers une Europe avec un gouvernement central qui gèreraient les ministères régaliens (Affaires Étrangères, Intérieur, Sécurité, Armée, Éducation) la seule valable à mes yeux. Je n'éprouverais absolument aucune gêne à voter pour un président non français. Les Etats-Unis ne sont certes pas un modèle pour l'Europe mais leur prospérité pour une population de 320 millions d'habitants tient la dragée haute aux 500 millions d'habitants européens.

Vieux continent dit-on ?... ce sont les vieux qui sont le plus près de la mort !...
a écrit le 03/07/2015 à 23:16 :
la Grèce n'a jamais su lever l'impôt et ne saura jamais le faire... Perso j'ai déjà l'impression d'en payer beaucoup trop c'est pas pour payer les leurs
Réponse de le 04/07/2015 à 13:14 :
La grece a toujours collecté correctement l'impôt, c'est une légende urbaine, et donc pas la source du problème. Chiffres officiels ici :

http://www.les-crises.fr/images/images-diverses/2012/taux-recettes-fiscales.jpg
Réponse de le 04/07/2015 à 18:41 :
@Andre: je suis toujours surpris par la naiveté des gens qui considèrent que parce que quelqu'un l'a dit à la télé ou publié dans la presse, cela devient officiel !!! Berruyer est un journaliste très controversé et je prendrais ses dires, comme ceux des autres, avec des pincettes. Ce ne sont jamais que des opinions. Parmi ses démêlées avec ses confrères, voir http://blogs.mediapart.fr/blog/edward-sexby/271114/comment-olivier-berruyer-desinforme-mais-pas-que
Réponse de le 05/07/2015 à 9:56 :
La source étant eurostat, je vous invite a vérifier les chiffres, chose que j'ai faite, n'en connaissant pas la source. Ce qui est intéressant ce sont les faits, pas qui les rapportent !
a écrit le 03/07/2015 à 22:59 :
Écolier +1
Arrêter de dire que les payes s'enrichissent sur le dos de la Grèce
C'est comme les banques elles on perdu à l'époque 75% du nominal prêté !!
Ou est le gain ?
Réponse de le 04/07/2015 à 13:15 :
Le fait que certains aient perdu ne veut pas dire que d'autres ne s'enrichissent pas dans le meme temps : l'argent ne disparait pas, il passe juste d'une main a l'autre !
a écrit le 03/07/2015 à 22:40 :
froisser mon opinion est un mot bien faible (j'ai demande au fisc de baisser de 30% mes impots, ils ne veulent pas)
Réponse de le 04/07/2015 à 13:16 :
Pourtant si vous ne gagniez rien, vous pourriez meme avoir 0% d'imposition !
Réponse de le 04/07/2015 à 21:18 :
Vous avez trouvé la solution pour les grecs, vous !
Réponse de le 05/07/2015 à 9:57 :
Exactement : ça s'appelle le défaut, et bonne nouvelle, c'est totalement légal !
a écrit le 03/07/2015 à 21:52 :
Si c'est d'importance mondiale... alors, c'est au FMI de subventionner les grecs !! Pourquoi ces derniers ne continueraient pas à recruter des fonctionnaires pour compter les mouches, pourquoi ne continueraient ils pas à se dispenser de payer taxes et impôts, pourquoi ne continueraient ils pas à dispenser leurs armateurs de toute taxe, détruisant ainsi toute compétitivité du pavillon français ????!!!
Que les donneurs de leçons se cotisent !!
a écrit le 03/07/2015 à 21:30 :
En cas de oui au référendum et d'éviction de Tsipras et de sa bande, un certain retour de confiance dopera la croissance grecque qui reviendra à sa croissance en tendance d'avant Syriza. Une partie du désastre de l'exécutif Tsipras pourra donc être rattrapée.
Réponse de le 04/07/2015 à 13:18 :
Notez bien braves gens, encore une prévision de bruno_bd que vous pourrez qualifier de fausse dans quelques mois ! Et c'est pas la seule : y'en a un paquet !
a écrit le 03/07/2015 à 20:59 :
Qu'il est gentil avec nos sous

Il annonce qu'il ne veux pas remboursé alors que le remboursement réel débutera en 2023 et il demande une rallonge de 50 milliards
J'espère que Angela ne va pas cédé à ce petit provocateur
Réponse de le 04/07/2015 à 13:19 :
La grece ne rembourse rien d'après Polo, mais a quand meme fait défaut le 30 juin. Sur quoi ? Sur "rien", probablement ...
a écrit le 03/07/2015 à 20:53 :
Ils acceptent les tickets restaurant ou un sourire ?
a écrit le 03/07/2015 à 20:28 :
Comment peut on demander l'annulation d'une partie de la dette et en même temps réclamer encore des milliards aux mêmes créanciers ?
Réponse de le 04/07/2015 à 9:51 :
C'est ça l'astuce...
a écrit le 03/07/2015 à 20:15 :
Il refuse de rembourser ses dettes et demande qu'on lui prête davantage, sans condition de préférence. Il y a sans doute une logique, mais je doute de son efficacité.
a écrit le 03/07/2015 à 19:55 :
Il faut accorder une réduction de 30 % de la dette à la Grèce et dans six mois une autre réduction de 80 % au moins. Les contribuables français sont ravis. C'est bien connu le tonneau des Danaïdes est profond, profond, profond....
a écrit le 03/07/2015 à 19:54 :
C'est marrant, le Club de Paris annule des dettes de pays régulièrement, et on fait tout un tas d'histoires pour la Grèce, sans plus de considérations de nos intérêts économiques globaux et géopolitiques contrairement aux remises gracieuses effectuées au profit de tous les pays autres qu'européens...
Réponse de le 03/07/2015 à 21:31 :
Ca ne porte pas du tout sur les mêmes montants....
Réponse de le 04/07/2015 à 13:21 :
Non c'est sur, ce ne sont pas les memes montants. La BCE a émis 2000 milliards d'euros pour racheter de la dette des autres pays europeens, mais n'est pas foutue de trouver 100miliards pour la Grece ... 20x moins !
Réponse de le 04/07/2015 à 16:12 :
Kosta, britannicus parlait du club de paris dont la fonction est de trouver des solutions pour les états endettés, et bruno à raison, les montants sont bien plus faibles que ce que demande tsirpas.
Il demande 30 % de sa dette actuelle soit 105 milliards plus 50 milliards, soit 155 milliards. Pour comparer le club de paris est arrivé à un accord de financement avec cuba qui portait sur environ 13 milliards d'euros.

Pour finir la bce n'a pas émis 2000 milliards, elle en émet 60 par mois, et ce programme prendra fin en 2016. Ces 60 milliards sont à partager entre les 27 états de l'ue, veuillez comprendre qu'il n'y a pas que la grèce qui à besoin d'argent.
a écrit le 03/07/2015 à 19:21 :
Que le FMI montre l'exemple !!!
a écrit le 03/07/2015 à 18:46 :
30 + 20 ? C'est le résumé de "l'affaire" ?

Bref mais court ? (sic) Percutant ? Clair ? A la grecque quoi ? Bof !

70 sous dans l'euro ? Qu'on paiera .... après 20 années de "grâce" ?

Mais au fond, quand on aime on a toujours 20 ans hein ?
Et puis ? 50 milliards "pour donner un coup de main" ?
C'est pas grand chose finalement ?

En contre partie, je réclamerai bien (si j'osais) le rétablissement de l'enseignement de l'arithmétique dans TOUTES LES ÉCOLES GRECQUES (dans les françaises également d'ailleurs) ?
Mais je pense que j'aurai très peu de chance d'être entendu et ENCORE MOINS ..... EXAUCÉ ?
Réponse de le 03/07/2015 à 19:23 :
Malheureusement, je pense que c'est plutôt des cours d'anti-spéculation qu'il faudrait enseigner aux européens. En effet, s'enrichir sur le malheur d'autrui c'est une chose qui relève d'une moralité malsaine et spéculative...
Laissez un pays comme la Grèce s'enfoncer pour faire accroître les profits cela relève des mathématiques!!! comme une réduction de dette par ailleurs... A tout à chacun son pont de vue mathématique!!!!
Réponse de le 03/07/2015 à 19:47 :
@ecolier...: 1) on oblige personne à accepter un prêt et 2) quand on prend des engagements, on les respecte. Mais bon, je me doute que ce ne sont pas des valeurs qu'on enseigne en Grèce :-)
Réponse de le 03/07/2015 à 22:02 :
Problème multi matières du jour :
Un pays (que nous appelleront France -mais ils sont 19!- ) emprunte sur les marchés à un taux de 1,5%.
Ce pays prête à un autre pays (que nous appelleront Grèce) à un taux 0% .
Problème mathématique : la France aide-t-elle ainsi la Grèce ou s'enrichit -elle sur le dos de grecs ?
Problème philosophique: dans un tel cas, peut-on qualifier la France de malsaine et spéculative ?
Le niveau de l'exercice: école élémentaire !!
Réponse de le 04/07/2015 à 14:08 :
Monsieur le professeur, au moins une de vos hypothèses est fausse, puisque l'Europe elle meme promet a la Grece en cas d'accord le versement des intérêts qu'elle a realisé sur les prêts a la Grece ces dernières années (1,9 miliards d'euros) ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :