Proglio ne serait pas reconduit pas à la tête d'EDF

L'Élysée aurait, selon Libération et Le Figaro, décidé de ne pas reconduire Henri Proglio à la tête du groupe dont il détient 84,5%.
Un conseil d'administration décisif est programmé jeudi matin, dans la foulée d'une réunion du comité des nominations.
Un conseil d'administration décisif est programmé jeudi matin, dans la foulée d'une réunion du comité des nominations. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Une page se tourne. François Hollande aurait décidé depuis plusieurs jours déjà de ne pas reconduire l'actuel PDG d'EDF, Henri Proglio à la tête du groupe dont l'Etat détient 84,5%, selon les informations de Libération qui s'appuie sur "plusieurs sources" et du Figaro d'après des "sources concordantes". Candidat à sa propre succession, le dirigeant était pourtant donné favori ces dernières semaines.

Décision officielle jeudi

Un conseil d'administration décisif est programmé le matin du jeudi 16 octobre, dans la foulée d'une réunion du comité des nominations. Il doit arrêter la liste des 12 administrateurs indépendants ou représentant l'Etat, parmi lesquels le futur dirigeant, dont la nomination sera soumise au vote d'une assemblée générale extraordinaire programmée le 21 novembre, la veille de la fin du mandat d'Henri Proglio.

Lire aussi Laurence Parisot candidate à la succession d'Henri Proglio

Reste que l'Elysée, qui aura le dernier mot, continue à laisser planer le doute et a fait savoir qu'il ne comptait pas communiquer avant jeudi, signe pour certains observateurs de son hésitation. À raison, à en croire les informations de Libération et du Figaro.

Mis à jour à 8h le 15 octobre

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 15/10/2014 à 7:56
Signaler
C'était une décision de Sarko ! donc ...

à écrit le 14/10/2014 à 23:49
Signaler
Après avoir failli couler VEOLIA,le tour d'EDF? Mais rassurons nous encore un qui partira avec quelques millions en guise de remerciements pour mauvais résultats....

à écrit le 14/10/2014 à 19:02
Signaler
30 milliards d'endettement, = 4,5 mois de CA en 1992, EDF avait 200 Milliards de francs, pour un CA de 180, soit 13 mois d'endettement. Il faut mettre en perspectives. Combien de sociétés ont réellement moins de 4 mois de CA en endettement ??

le 15/10/2014 à 11:24
Signaler
Pas les fournisseurs qui bossent pour EDF en tout cas. Quand EDF paye ses prestataires a 3 mois après facturation après réception des travaux, on comprend que ce n'est pas EDF qui a des problèmes a gérer son fond de roulement a grand coups d'endettem...

à écrit le 14/10/2014 à 18:02
Signaler
a toutes ses chances. Socialiste, et surtout ancienne dirigeante d'AREVA qu'elle a mis à terre, avec un rachat d'URAMIN pour plusieurs MILLIARDS de dollar, celle-ci s'avérant être une coquille vide, donc perte sèche de qq milliards. Elle fut aidée da...

à écrit le 14/10/2014 à 16:29
Signaler
L'endettement financier net du groupe EDF atteint 30,6 milliards d'euros à fin juin 2014 a méditer!

le 14/10/2014 à 17:43
Signaler
Les agences de notation l'ont fait pour vous, EDF est noté A+ (pour mémoire l'endettement de l'année précédente était de 33,4 milliards)

le 14/10/2014 à 18:22
Signaler
30 milliards, c'est beaucoup pour une entreprise dont l'outil de production est en grande partie amorti... alors que les frais de démantèlement sont très sous-estimés. La grosse partie de cette dette est dû aux errements américains (vouloir construi...

à écrit le 14/10/2014 à 16:21
Signaler
La seule boite française qui fait rentrer de l'argent dans les caisses de l'état va être égorgée par le couple infernal au pouvoir. Ca me rappelle la Roumanie d'antan.

le 14/10/2014 à 19:35
Signaler
Ça c'est vrai! On a des guignols au pouvoir. Quelle honte!, mais quelle honte!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.