La banque régionale allemande HSH Nordbank demande à son tour l'aide de Berlin

 |  | 271 mots
La banque régionale de Hambourg va demander jusqu'à 30 milliards d'euros de garanties à l'Etat allemand dans le cadre du plan d'aide fédéral au secteur. Elle pourrait aussi demander à être recapitalisée.

Après la grande banque allemande Commerzbank, c'est au tour de sa compatriote régionale HSH Nordbank de faire appel ce lundi à l'aide de Berlin. La seule banque publique partiellement détenue par des investisseurs privés a annoncé qu'elle allait demander jusqu'à 30 milliards d'euros de garanties à l'Etat allemand dans le cadre du plan fédéral d'aide au secteur.

Ce plan prévoit une enveloppe de 480 milliards d'euros qui met en place la garantie par l'Etat des prêts contractés de banque à banque, ainsi que la possibilité d'une recapitalisation. D'ailleurs, Nordbank envisage aussi de demander au gouvernement une injection de capital pour un montant encore non défini.

La banque allemande a été obligée de recours à l'aide de l'Etat en raison de grandes difficultés liées à la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre dernier.  Sur les neuf premiers mois de l'année, HSH Nordbank a enregistré une perte après impôts d'au moins 360 millions d'euros en raison de dépréciations s'élevant à 720 millions d'euros. Pour comparaison, le groupe avait réalisé sur les neuf premiers mois de 2007 un profit de 337 millions d'euros.

La banque précise que sur les 30 milliards d'euros de garanties, environ la moitié sera utilisée immédiatement, le reste servant comme "mesure de précaution" si la crise financière devait encore s'aggraver.

Jusqu'ici le plan allemand d'aide aux banques n'a pas rencontré en franc succès en raison de conditions jugées trop drastiques par les banques. Outre Commerzbank, la première a y avoir eu recours est la banque régionale BayernLB qui a demandé fin octobre 5,4 milliards d'euros.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :