La Banque Postale met le cap sur les entreprises

 |   |  528  mots
Copyright Reuters
La filiale de La Poste a réalisé un bénéfice de 651,3 millions d'euros en 2010. CNP Assurances y a contribué à hauteur de 30 %. Au premier semestre 2011, La Banque Postale déposera une demande d'agrément afin de pouvoir commercialiser ses premières offres de financement pour les personnes morales. Elle a d'ores et déjà choisi Franfinance (Société Générale) comme prestataire pour le crédit-bail mobilier.

Pour son cinquième exercice, La Banque Postale a enregistré une hausse de 10,8% de son résultat net part du groupe à 651,3 millions d'euros, un niveau record pour la toute jeune banque. Elle a consolidé sa position dans la banque de détail. Non seulement le seuil de 10 millions de clients actifs (un des objectifs du précédent plan stratégique) a été franchi, mais la fidélisation de ces derniers s'est poursuivie. Principal instrument de cette fidélisation, les nouveaux crédits immobiliers ont progressé de 22 % en 2010. Parmi les nouvelles activités lancées en 2010, le crédit à la consommation (mars 2010) n'a peut-être pas démarré aussi fort qu'espéré mais les encours à fin 2010 s'élevaient tout de même à 766 millions d'euros. Sur l'assurance de dommages, lancée le 9 décembre 2010, LBP revendique 10.000 contrats au bout de trois mois.

Les filiales et les participations ont fortement soutenu la performance de La Banque Postale. CNP Assurances a en particulier contribué à hauteur de 30% (195 millions d'euros) aux résultats consolidés de La Banque Postale. Quant à La Banque Postale Asset Management, cinquième société française de gestion par la taille de ses encours, elle a enregistré une collecte nette positive de 1,1 milliard d'euros, ce qui porte à près de 126 milliards d'euros les actifs gérés à fin 2010. De nouvelles acquisitions pourraient avoir lieu en 2011. De la même façon que LBP a acquis Tocqueville Finance en 2009, "nous pourrions ici et là acheter quelques boutiques", a indiqué Philippe Wahl, tout en mettant l'accent sur l'importance de la croissance organique.

La Banque Postale a financé Dexia pour environ 1 milliard d'euros depuis le début de l'année, a indiqué son Président. Ces opérations, qui ont principalement pris la forme d'achats d'obligations foncières, sont comparables à celles que la banque réalise avec plusieurs institutions financières de la Place, a minimisé Philippe Wahl, selon qui « les conditions financières sont excellentes pour La Banque Postale ». Elles pourraient se prolonger au-delà de 2011 « si les conditions financières sont bonnes pour nous ». Pour cette année, Dexia et La Banque Postale se sont entendues sur un montant de financement d'environ 3 milliards d'euros. Mais « le montant final dépendra de la qualité des produits et du rendement que nous propose Dexia », a précisé Philippe Wahl.

En 2011, La Banque Postale veut complèter sa gamme de produits et services destinés aux particuliers et mettre en place ses premières offres de financement à destination des personnes morales. Au printemps, l'offre d'assurances de dommages sera déployée dans l'ensemble des bureaux de poste. En fin d'année, l'offre complète d'assurance santé (portée par La Banque Postale Assurance Santé, détenue à 65 % par La Banque Postale et à 35 % par La Mutuelle Général) sera commercialisée. Au premier semestre, La Banque Postale déposera par ailleurs une demande d'agrément, afin
d'obtenir l'autorisation de commercialiser ses premières offres de financement pour les personnes morales (principalement professionnels, PME, associations et bailleurs sociaux). Elle indique avoir choisi Franfinance comme prestataire de crédit-bail mobilier. D'autres prestataires seront sélectionnés pour proposer une offre de crédit-bail immobilier et d'affacturage.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :