Les mauvais élèves de la City devront-ils rendre jusqu'à six ans de bonus ?

 |   |  361  mots
Nous n'autoriserons pas des mécanismes de rémunération encourageant des comportements risquant de mettre en péril la stabilité financière, a déclaré la Banque d'Angleterre. (Photo : Reuters)
"Nous n'autoriserons pas des mécanismes de rémunération encourageant des comportements risquant de mettre en péril la stabilité financière", a déclaré la Banque d'Angleterre. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
La banque centrale britannique étudie une mesure pour sanctionner les banquiers coupables de mauvaise conduite. Elle pourrait aussi concerner les supérieurs qui "laisse faire" leurs employés.

Nouveau tour de vis au Royaume-Uni, où les bonus dans la City font régulièrement scandale. Les banquiers coupables d'actions frauduleuses ou responsables de pertes pourraient avoir à rendre leur bonus durant six ans, a annoncé jeudi la Banque d'Angleterre (BoE) dans un communiqué. Une consultation publique de deux mois a été lancée pour étudier la mise en place d'une telle mesure.

Mauvaise conduite, mauvaise gestion du risque...

La banque centrale ayant "déjà le pouvoir de demander aux entreprises d'empêcher le paiement de bonus non versés", cette mesure "représente un nouveau renforcement du code de la rémunération", a souligné la BoE.

Les bonus pourront être récupérés sur une durée de six ans si l'employé de la banque s'est rendu coupable d'une erreur prouvée ou de "mauvaise conduite", mais aussi si la banque a accusé "une baisse substantielle de sa performance financière" ou s'il y a eu "manquement important en terme de gestion du risque".

Au-delà du salarié "coupable", la récupération des bonus pourra aussi concerner des supérieurs qui pourraient avoir été au courant ou n'auraient pas pris les mesures nécessaires afin d'empêcher ces problèmes.

En vigueur dès le 1er janvier 2015 ?

"Nous avons pour objectif de nous assurer de la sécurité et de la solidité des entreprises que nous régulons et nous n'autoriserons pas des mécanismes de rémunération encourageant des comportements risquant de mettre en péril la stabilité financière", a déclaré Andrew Bailey, vice-gouverneur de la Banque d'Angleterre, en charge de la régulation prudentielle.

"Cela enverra un message clair aux individus sur ce que l'on attend d'eux et sur les conséquences s'ils n'agissent pas correctement", a-t-il ajouté. Si la mesure est confirmée, elle pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2015.

Les bonus versés par les banques de la City font régulièrement scandale. La hausse des bonus annoncée en février par Barclays, par exemple, a fait particulièrement polémique car la banque a annoncé dans le même temps des milliers de suppressions d'emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2014 à 16:30 :
Les anglais semblent assez près de leurs sous. Rembourser si l'année est mauvaise mais juste jusqu'à 6ans de primes. Ce n'est pas la façon française dite "de la Générale" où vous pouvez être condamné au remboursement de 4,9 milliards d'euros!
a écrit le 14/03/2014 à 15:27 :
Enfin , une bonne mesure que j'avais proposé en 2008...
a écrit le 14/03/2014 à 9:15 :
Il y deux chose qu'il faut comprendre l'économie fonction avec des gents qui prenne des risques et non pas avec des tir au flanc politikar profitant de l'argent du contribuable alors je préfère etre du coté de c gents la............
Réponse de le 14/03/2014 à 9:48 :
Non , votre définition ne décrit aucunement la réalité.
La bourse , ce n'est pas les films que New-York en fait.
Un vrai trader ne prend que des risques minimes , voire pas.
Encore qu'il y ait 15 profils de traders...depuis le presse-bouton , jusqu'à l'universitaire théoricien.
a écrit le 14/03/2014 à 8:03 :
Suffit de les bloquer 6 ans pour voir si ils les mritent ou pas...manipulation des cours de fin d annee par ex...
a écrit le 13/03/2014 à 21:16 :
Bah , c'est difficile à dire.
Mais , étant donné qu'ils sont tellement NULS qu'il leur faut bruler beaucoup d'argent pour en gagner peu , parce que les dérivés , les synthétiques et le trading haute fréquence sont des techniques de NAZES...

Oui , je dirais que ces bonus ne sont pas dus , mais qu'ils devraient même rembourser les bonus antérieurs. Salut les blaireaux !!!
a écrit le 13/03/2014 à 20:33 :
Eh oui, quand on se refuse à sanctionner les donneurs d'ordres et le système mis en place, il faut bien faire trinquer les petites mains. On ne réduit en rien la perte de l'aléa moral mais on amuse la galerie, tout en récupérant chichement quelques sous...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :