Deutsche Bank et Wells Fargo poursuivies pour évasion fiscale

 |   |  210  mots
Deutsche Bank aurait notamment créé des sociétés écran à qui elle aurait transféré des responsabilités fiscales, alors que celles-ci étaient des coquilles vides.
Deutsche Bank aurait notamment créé des sociétés écran à qui elle aurait transféré des responsabilités fiscales, alors que celles-ci étaient des coquilles vides. (Crédits : reuters.com)
Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir porté plainte contre un groupe d'institutions financières dont la banque allemande Deutsche Bank et la californienne Wells Fargo, qu'elles accusent d'évasion fiscale.

La plainte a été déposée lundi devant un tribunal de New York... et l'amende sera lourde si les deux banques sont condamnées. Soupçonnant Deutsche Bank et Wells Fargo d'évasion fiscale, les autorités américaines leur réclament 190 millions d'euros.

L'établissement allemand aurait effectué des transactions financières entre 1999 et 2000 destinées à se soustraire au fisc américain, selon un communiqué du procureur fédéral de Manhattan, Preet Bharara, publié lundi 8 décembre au soir.

Des transactions "vieilles de 14 ans"

Deutsche Bank aurait notamment créé des sociétés écran à qui elle aurait transféré des responsabilités fiscales, alors que celles-ci étaient des coquilles vides et n'étaient pas en mesure de s'acquitter des impôts qui leur étaient réclamés.

"Nous avons déjà répondu aux craintes du gouvernement fédéral portant sur cette vieille transaction de 14 ans dans un accord à l'amiable avec les services fiscaux", a réagi Deutsche Bank dans un communiqué.

Et de poursuivre: "suivant les termes de cet arrangement, le fisc avait laissé tomber l'idée que Deutsche Bank était responsable de ces impôts non collectés". En conséquence, la banque dit qu'elle va se défendre "vivement contre ces nouvelles accusations".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :