Dotés du statut de banque, American Express et CIT reçoivent du Trésor plusieurs milliards de dollars

 |   |  377  mots
La Réserve fédérale américaine (Fed) a accordé au groupe de services financiers CIT Group le statut de banque, ce qui lui ouvre les nouveaux financements et les apports en capital prévus par le plan de sauvetage du système financier américain. Il a dans la foulée obtenu 2,33 milliards de dollars du Trésor américain. Même scénario pour American Express qui va recevoir 3,39 milliards de dollars.

Après les banques dites d'"affaires" Morgan Stanley et Goldman Sachs, la Réserve fédérale américaine (Fed) a accordé au groupe de services financiers CIT Group le statut de banque, ce qui lui ouvre les nouveaux financements et les apports en capital prévus par le plan de sauvetage du système financier américain.

La banque centrale indique dans un communiqué avoir pris cette décision "à la lumière des circonstances impérieuses qui affectent les marchés financiers". CIT Group avait annoncé à la mi-novembre qu'il avait sollicité un tel statut pour pouvoir bénéficier de nouveaux financements. CIT, qui gère plus de 70 milliards d'actifs et revendique plus d'un million de clients dans 50 pays, a déjà cédé plusieurs activités ces derniers mois pour faire face à de grosses difficultés d'accès aux marchés des capitaux. Le groupe a également procédé à une restructuration de sa dette.
 

CIT Group pourra prendre le statut de holding bancaire dès ce lundi. Avec ce nouveau statut, CIT pourra demander à bénéficier du plan de sauvetage des banques mis en place par le Trésor. Ce plan pour lequel l'Etat a prévu de consacrer 250 milliards de dollars (sur lesquels plus de 167 milliards ont déjà été alloués) permet aux banques d'obtenir des fonds frais en échange d'une prise de participation minoritaire de l'Etat fédéral à leur capital. Les holdings bancaires sont supervisées par la Réserve fédérale. Ce statut leur permet d'accéder aux facilités de financement de la banque centrale, en échange du respect de normes prudentielles plus strictes.

A peine ce changement de statut obtenu, CIT en a bénéficié en obtenant 2,33 milliards de dollars de la part du Trésor américain - via l'émission d'actions préférentielles et de bons de souscription d'actions - dans le cadre de ce plan de sauvetage du secteur financier aux Etats-Unis.

Scénario identique pour  le groupe de services financiers et  touristiques American Express dit Amex. Et lui, son chagement de statut lui permet de recevoir encore plus d'argent du  Trésor américain via ce fameux plan Paulson dit TARP, trouble asset relief program, à savoir 3,39 milliards de dollars.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :