Nouveau grain de sable pour BPCE et les Caisses d'Epargne

 |   |  90  mots
Le groupe BPCE, union des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires, estimerait à 400 millions d'euros les besoins en capitaux de la Financière Océor .

Le groupe BPCE, né de l'union des Caisses d'Épargne et des Banques Populaires, estime selon nos informations, à 400 millions d'euros les besoins en capitaux de la Financière Océor .

Cette filiale coiffe 11 banques (soit une centaine d'agences) et 4 établissements spécialisés implantés outre-mer, au Maghreb et au Luxembourg. Un chiffre très important pour une filiale valorisée seulement 650 millions d'euros cet été, et dont les revenus n'ont pas dépassé 300 millions d'euros en 2008.

Retrouvez toutes nos informations sur ce dossier dans La Tribune de ce lundi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :