L'appel de Cantona contre les banques fait un flop

 |   |  271  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ensemble des responsables politiques se sont opposés à l'appel au "bank run" d'Eric Cantona. Lui-même n'a même pas mis sa menace à exécution.

L'appel au " bank run" d'Eric Cantona a visiblement été peu suivi. La plupart des agences bancaires ne déploraient pas de retraits en masse ce mardi. L'ex-star de Manchester United n'a finalement pas retiré d'argent à Albert dans la Somme où il tournait un film mardi. Souhaitant faire de l'initiative un mouvement "constructif", des membres du collectif  "Sauvons les riches" ont retiré leurs espèces dans une agence de la Société Générale pour les déposer au Crédit Coopératif.

Avec La Banque Postale et la Nef (société coopérative de finances solidaires), le Crédit Coopératif est considéré par "Sauvons les riches" et le député européen Pascal Canfin comme une des trois banques "responsables".

Si le mouvement aura donc peu de conséquences, en revanche, les commentaires ont continué à pleuvoir, à la fois de la part d'anonymes sur internet et de personnalités du monde économique et politique. Le gouverneur de la banque centrale belge, Guy Quaden, critique l'appel d'Eric Cantona mais perçoit "le degré d'animosité de la population à l'égard des banquiers, à la suite des bêtises faites par certains d'entre eux".

Pour Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, interrogée sur France Inter, "ce que Cantona pose, c'est une question que tous les Français se posent: les banques nous ont emmené au mur, on les a beaucoup aidées, aujourd'hui elles refont des profits et nous on va toujours aussi mal". Eric Cantona "met les pieds dans le plat sur un vrai sujet", a quant à elle déclaré la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2010 à 0:48 :
Ou alors touts les salari(é,e)s et non salari(é-e)s du monde de la terre, décide de tous aréter de travailler, Ou alors l'ont ce met a donner à touts les gens travailleur et travailleuse le même argent, et à partir de là viverionts nous par passions?, ou dans un monde d'harmonie... DiVaD... TOUT LE MONDE LE MÊME ARGENT DèS LA NAISSANCE ET FINI TOUS çA? IL N'Y A QUE LE SCORE QUI COMPTE... dVd...
a écrit le 09/12/2010 à 6:53 :
Ce flop est une bonne chose pour les pauvres, les enfants et les plus anciens.
Ce qu'il convient de retirer de cette lamentable déclaration et des échanges sur ce blog, est qu'il est grand temps que la population accède à une culture économique de base, qu'elle s'intéresse à la monnaie, aux marchés financiers, au système bancaire, aux réglementations. Pour votre culture : John Rulh - Options futures et autres dérivés; Monnaie, banques et marchés financières, Le Samuelson. Chaque ouvrage totatise plus de 800 pages. Après l'effort, la récompense et plus les stupidités comme celles écritent ces derniers jours et Eric Cantona restera un super footeux. Lui aussi il peut s'instruire. Il parait que le travail apporte de la dignité.
a écrit le 08/12/2010 à 18:18 :
Moralité, quant on rêve du grand soir, le petit matin est douloureux. Le mieux si vous n?êtes pas satisfait de votre banque, c'est de faire jouer la concurrence. Ca n'a rien de révolutionnaire et c'est bougrement plus efficace.
a écrit le 08/12/2010 à 17:26 :
Peu importe Cantona, il a dit ce qu'il voulait en homme libre. Reste le réel malaise envers les banques et les élites.
a écrit le 08/12/2010 à 16:21 :
Parfois mieux vaut s'abstenir que d'essayer d'aller dans le sens du vent à l'image de Martine Aubry; certes les banquiers ne sont pas exempts de tout reproche, loin de là, mais qu'en aurait il été à l'automne 2008 sans les mesures prises à l'initiative de notre Président.? que n'aurait on dit de voir des cohortes de gens retirer leur argent des banques comme dans l'Allemagne des années 20 avec les conséquences que l'on sait ..Mais personne à l'époque n'a osé appelé à un tel mouvement y compris M.Cantona dont on sait très bien que les nombeuses royalties de ses facéties publicitaires atterrissent dans des banques bien sécurisées, voire peut être même dans des banques pas nécessairement "compliant"...
a écrit le 08/12/2010 à 16:03 :
Ce n'est pas un echec car les banquiers sont obliges de s'interroger sur l'equilibre Spéculation/bon père de famille et sur celui actionnaire/client! La banque ne doit pas oublier que sans client elle n'existe pas ...comme sans actionnaire!
a écrit le 08/12/2010 à 15:58 :
Mr CANTONA a eu raison car les banques n'étaient pas trop rassurer.
Les banques nous prennent assez de frais '' pour un prélévement 6 ? 50, vous faites 4 retraits et au 5 ème on vous prend 1 ?, vous ouvrez un contrat d'assurance vie on vous prend 3 à 5 % du dépot alors que vous leur apportez votre argent pour qu'il puisse travailler.
Est ce que vous donnez de l'argent à votre patron pour travailler tous les jours?
Mr CANTONA a gagné de l'argent et il en gagne encore mais il travaille et que dire des joueurs de foot actuel.Donc respect et bravo CANTOCHE.
a écrit le 08/12/2010 à 15:34 :
Mada&me

madame Bachelot a tres bien parle - M.cantona donne de tres mauvais conseils lui qui profite du systeme - tout cela n'est pas en son honneur -





a écrit le 08/12/2010 à 14:21 :
Tout le monde veut bien admettre que les banquiers sont devenus de vrais escrocs avec les produits dérivés mais cela ne change pas le fait que nous sommes dépendants de ces mêmes escrocs, la morale c'est qu'il n'y a aucunes solutions ! Cantona propose une idée comme une autre et c'est lui l'idiot. Quelle est la solution pour ce défaire des cette maffia ?! La seule à mon avis est d'attendre que tout le système s'écroule durant cette période ça va sentir le chaud et probablement avec la mise en place d'une forme de dictature, discrète, douce, et évidement tout ça pour vous protéger.
a écrit le 08/12/2010 à 14:10 :
Par contre,on devrait lui confisquer le million qu'il a en banque parcequ'il est bien trop paye.
Réponse de le 08/12/2010 à 15:18 :
@ lemans: Cantona touche le salaire que ses employeurs veulent bien lui verser. Il en faut donc pas être jaloux et si ce salaire est trop élevé, il faut avoir le courage de remettre le système en question au lieu de regarder la télé pendant que d'autres se battent !!!
a écrit le 08/12/2010 à 13:27 :
Il n'y a a PAS de flop Cantona. chaque Français peut très bien vider son compte en banque un peu plus chause jour, chaque semaine, chaque mois, chaque trimestre, chaque semestre. Et puisque les plus hauts dirigeants de l'Etat plébiscitent le comportement de Jonhy, d'autres metteurs en scèneréputés, des sportifs, etc, eh bien que les français en fassent autant, ouvrir un compte en banque déclaré régulièrement en Suisse, si possible en évitant nos banques qui ont trop fait parler d'elles, en vendant des produits financiers désastreux, etaussi celles qui ont massacré des entreprises françaises, des TPE, des PME. L'avenir appartient aux Français qui ne doivent plus collaborer avec la guerre économique et financière imposées par l'immobilier et les banques.
a écrit le 08/12/2010 à 13:13 :
Que ne fait-on pas pour faire parler de soi .............(coup de pub gratuit !)
Mais cette fois, Mr Cantona, je ne suis pas certain que ce soit bon pour votre réputation.
Et pourquoi les médias ont-ils tant parlé de cette idée saugrenue ? ? ?
Réponse de le 08/12/2010 à 13:58 :
@ rigueur: 1) Cantona n'a pas besoin de pub. 2) Son action visait à réveiller les nombreux esprits végétatifs français. 3) son idée est saugrenue pour ceux qui rampent toute leur vie, en n'oubliant toutefois pas de récolter le fruit du combat des autres. Conclusion: pourquoi les esprits végétatifs ne demandent-ils pas à Sarko de ramener leurs familles aux conditions du Moyen-Age au lieu de toujours critiquer ceux qui ont le courage de vivre debout :-)
a écrit le 08/12/2010 à 12:51 :
L'effet Cantona a au moins eu le mérite de révéler une insatisfaction des citoyens vis à vis du système bancaire.

Une des solution peut consister à renforcer la diversification des origines de capital des banques et de séparer les activités de banques traditionnelles des activités purement financières.

Au lieu de favoriser un seul type de capital pour les banques: le capital privé du marché, il parait opportun de diversifier les structures de capital des banques, par exemple :

- Banques à capital public, dont les actionnaires sont l?état, ou les collectivités territoriales.

- Banques à capital privée dont les actionnaires sont divers.

- Banques à capital mutualiste dont les actionnaires sont les clients.

- Banques à caractère non lucratif dont les actionnaires sont des fondations ou des organisations caritatives.

- Banques d'autres formes de capital.

C?est par la diversité des structures de capital des banques qu?une vraie concurrence peut exister qui ne soit pas seulement liée aux performances économiques qui sont parfois discutables à long terme.

Faudrait-il encore que le pouvoir de nuisance sociétal des partisans de la pensée unique néo libérale puisse être neutralisé pour mettre en ?uvre cette diversité capitalistique.

Car actuellement, ces conservateurs du consensus financiers ne sont capables que de faire une révolution bancaire à 360 degrés qui les ramèneraient à leurs propres convictions, alors que le système actuel ne perdure que grâce à des perfusions massives d?argent publics sous différentes formes.

L?autre changement fondamental du capitalisme bancaire est de séparer de façon « étanche » les capitaux consacrés aux activités bancaires traditionnelles, dépôts, épargne conventionnelle et prêts, des activités de placement financier.

Cette activité de placement financier nécessitant un nouveau statut plus proche des établissements de jeux que de celui des banques.
a écrit le 08/12/2010 à 9:39 :
M.A. polémique en faisant des raccourcis, comme d'habitude. Dire que nos problèmes viennent des turpitudes des banques françaises est un peu court. En effet, elles n'ont pas commis les errements des banques américaines, au travers de la crise des subprimes (prêts à taux variables très bas), et de la propagation des ces "poisons" via les opérations de titrisation. Les problèmes de nombreuses banques françaises, ont reposé sur la crise de liquidité après la chute de lehman brothers, qui a amené les banques centrales à injecter des milliards de liquidités, car les banques ne voulaient plus se prêter de l'argent entree elles. Nous pourrions par contre rappeler que certaines décisions du P.S. ont entrainé la France "dans le mur" comme elle dit : les 35 haures, qui n'ont pas crée d'emplois, mais ont astreint les entreprises à améliorer leur productivité, au détriment de l'emploi et surtout de l'augmentation des salaires. Nous pourrions aussi ajouter la réduction en 1982, de l'age de départ en retraite de 65 à 30 ans, qui à dès l'année 1983, généré un déficit de 8 Mds des comptes de la caisse de retraite.La mémoire ou la connaissance des dossiers cela se cultive....
Réponse de le 08/12/2010 à 9:56 :
Correctif : la réduction de l'âge de la retraite en 1982 était de 65 à 60 ans et non pas de 65 à 30 ans. merci d'apporter cette précision.
Réponse de le 08/12/2010 à 13:52 :
Et je rajouterai même qu'il ne faut pas confondre agence bancaire de quartier avec salle des marchés, banque de détail et banque d'affaire, banques françaises et banques étrangères, ect... Mme AUBRY ferait bien de ne pas faire d'amalgame, pas très crédible pour une future candidate à la Présidence !
a écrit le 08/12/2010 à 9:01 :
Cantonna a exprimé sa conviction. Ce n'est pas un politique professionnel. Ces derniers n'expriment rien et c'est bien là que le bât blesse. Laisser le gouvernement transformer une dette privée risquée en dette publique sur le dos des contribuables est gravissime et scandaleux. Le capitalisme, c'est aussi la sanction des erreurs.
a écrit le 08/12/2010 à 8:56 :
Cantona a essayé de jouer au révolutionnaire comme tout bon français. Ensuite il s'est aperçu qu'il mange dans les assiettes des banquiers : son argent bien au chaud dans des comptes un peu partout en Europe, sa femme qui ramène un salaire grâce à la LCL. Donc il n'y a pas que du mauvais dans les banques.
a écrit le 08/12/2010 à 8:53 :
Que l'on arrête de critiquer les banques heureusement qu'elles sont là pour soutenir l'économie, grâce à elles nombre d'entre nous sont devenus propriétaires de leur résidence principale voire secondaire. Il est vrai que Monsieur CANTONA n'a pas un Q. I. élevé et le mot "ECONOMIE" et "FINANCE" il ne connait pas, qu'il s'occupe de ce qu'il sait faire, c'est à dire : RIEN.
Réponse de le 08/12/2010 à 13:16 :
Cantona a raison, les banquiers se comportent mal, et même plus que mal.
Son buzz à Cantona est le bien venu.
RIEN n'empêche les citoyens déçus de recommencer chaque jour qui se lève, et même de transférer leurs fonds vers la Suisse puisque Jonnhy et bien d'autres sportifs le font eux même, soutenus par nos parlementaires et nos dirigeants qui les soutiennent ouvertement et ne réagissent pas.
Réponse de le 08/12/2010 à 16:56 :
c'est n'est pas parce que on n'a pas un doctorat en économie que l'on peut pas s'intéresser a celle ci ou tenter de proposer des solutions. L'économie touche toute la population et pas seulement des ÉCONOMISTES qui on se demande vraiment si ils y comprennent quelque chose!! Cantona a le mérite de tenter de faire bouger les choses au moins!
Réponse de le 09/12/2010 à 14:50 :
si je suis devenu propriétaire c'est grace à mon travail et le prêt que m'a accordé la banque était tout sauf gratuit. C'était du win win et je ne me souviens pas que mon banquier ait eu l'élégance de me remercier pour les lourds intérêts que je lui ai versé
a écrit le 08/12/2010 à 8:07 :
Pas si sûr que ce soit un flop total, attendons de voir si une suite ne sera pas donnée à cette histoire. Si Cantona a provoqué une prise de conscience à une assez large échelle et que des actions comme par exemple des regroupements de déposants se constituent alors la donne pourrait peut être évoluer.
a écrit le 08/12/2010 à 6:47 :
Comme prévu, on a vu quatre " tondus " retirer leur quatre sous, qu'ils vont probablement remettre sur leur compte, pour ne pas être à découvert le 15 du mois au lieu du 20, comme d'habitude. Quant à Canto. il a sombré dans le ridicule en ne suivant pas ses propres conseils. S'il avait dû retirer son argent il lui eût fallu de grosses valises, qu'en aurait-il fait ? Déposé dans une autre banque. Beaucoup de bruit pour RIEN !!!
a écrit le 08/12/2010 à 6:32 :
Bien que toute la presse est amplifiée de manière considérable la réflexion d'un homme riche et sportif.Les Francais ne se laissent plus manipulés par les journalistes c'est dure.
Réponse de le 08/12/2010 à 6:49 :
Pourquoi dire "manipulés" ? Si la presse n'en avait pas parlé, vous ou d'autres auraient accusé la presse de ne pas faire son travail et d'obéir au lobby des banques... Donner l'information ne veut pas dire manipuler. Et La Tribune dans son édition de lundi a clairement dit le côté dangereux et d'ailleurs techniquement infaisable d'un tel mouvement anti-banques.
Réponse de le 08/12/2010 à 8:32 :
Tout à fait vrai la Tribune !!!
Réponse de le 08/12/2010 à 9:18 :
Les français ne se laissent pas manipuler par la presse mais par les banques. Ah la bonne affaire. Françons (contraction de Français et de moutons)doit être ajouté dans le dictionnaire.
Réponse de le 08/12/2010 à 13:57 :
à " Faux" les francais ne se laissent pas influencer par les médias ? Bien sur que si. Le pouvoir de l'image plus le martelement de la pensée unique bolchévique qui règne en France contamine et conditionne tout le monde, et puisque les gens s'arrétent à ce qu'il voit ou entendent à la télé, journaux ou radio, voir le net, ils ne cherchent pas plus loin et subissent consciemment ou inconsciemment, la propagande officiel. Et c'est pour cela que presqu'aucun francais ne comprend ce qui se passe dans l'économie, cela fait tellement longtemps que le libéralisme, c'est à dire vivre sans le poinds écrasant de l'état, de ses syndicats, et de ses mafias, que personne ne sait de quoi il s'agit. Et les médias parlent tous "d'ultra libéralisme" pour ramener tout le monde dans le collectivisme, comme des moutons consentant.
a écrit le 08/12/2010 à 6:16 :
Alors, Monsieur Cantonna, vous l'aurez bien compris, le flop de votre test de l'opinion publique montre que vous non plus, pas plus que certain animateur médiatique ou autre amuse-ballot, n'êtes présidentiable :).
a écrit le 07/12/2010 à 22:34 :
Cantona a EVEILLE LES CONSCIENCES
Les banques se moquent de nous et l'argent ne nous appartient pas ils jouent avec.
Ne laissez pas votre argent à la banque et acheter de l'or nous allons droit au mur les banques vont refaire le coup de la banqueroute pour réclamer encore des sous.
a écrit le 07/12/2010 à 22:23 :
Finalement, la majorité (écrasante) d'entre nous semble satisfaite de son sort et des incohérences du système. Personne ne porte de responsabilité. Tout continue sagement. Mais peut-être que quelques uns en profiteront pour paufiner leur tactique afin d'ârrêter de se faire tondre par les financiers et les politiques (qui les laissent continuer tout en ramassant les miettes) qui par ailleurs leur imposent des choix qui vont contre leurs intérêts et leur survie à long-terme. L'argent va sortir des banques tout doucement...
a écrit le 07/12/2010 à 21:46 :
Lorsqu'un homme est aussi efficace à provoquer la réflexion tout en exprimant le ressenti de la majorité, on dit chapeau bas ! D'ailleurs ne s'agit_il pas du même Eric Cantona qui ressentait comme une injustice les fautes d'arbitrage ?
Condamnera-t-on les banques et les fonds spéculatifs pour " faute lourde ayant aggravé la misère humaine " ?
Réponse de le 08/12/2010 à 9:55 :
Les Fonds spéculatifs ? Vous avez des preuves ? Ni ces Fonds, ni les paradis fiscaux ou encore le marché ne sont responsables de la crise, seule l'interventionnisme des états dans l'économie est responsable de cela. C'est bien le gouvernement américain qui a obligé les deux plus grosses sociétés hypothécaires à préter à taux zéro pour relancer artificiellement leur économie qui a provoqué les conditions des subprimes. Arrétez votre credo ultra collectivisme et interressez vous vraiment à l'économie pour comprendre, et sans votre bourrage de crane diffusé par les médias que l'on vous sert à longueur de journéee, et vous deviendrez objectif et réaliste, pour une fois.
Réponse de le 09/12/2010 à 6:44 :
Il est pourtant vrai et vérifiable que les fonds spéculatifs, les paradis fiscaux, les bonus des traders ne sont pas responsables de la crise. Le Président NS vous a trompé. En effet, la crise des supprime au USA a été activée par une loi cohercitive élaborée par Bill Clinton, elle porte le nom de Community Reinvestment Act, elle obligeait les banques à accorder des crédits aux minorités ratiales pour accéder à la propriété sans revenu, sans travail, sans actif d'où le lo nom de prêts NINJA. Trop souvent ce sont les lois promulguées par des politiques dont la réalité est qu'ils s'expriment tous très bien, mais n'oubliez pas qu'ils sont des "parmi nous". Sondez votre député, votre sénateur et vous vous rendrez vite compte que en dehors d'affirmations très rapide ils ne sont pas très crédible et pourtant se sont eux qui nous dirigent.
a écrit le 07/12/2010 à 21:27 :
Je crois que l'appel de Cantona visait à réveiller les consciences plus qu'autre chose. Dans ce sens, il a réussi !
a écrit le 07/12/2010 à 21:17 :
Heureusement, il ne manquait plus que le système s'effondre à cause du CANTO, personne qui a largement vécu par les largesses de ce système. Les banques en tant qu'institutions sont à sauver (à nationaliser selon mon choix), en revanche les cadres (politiciens, financiers, chefs d'entreprises)qui ont monté ce système bancal de mélange de finance spéculatives avec la finance d'investissement, on pourrait les envoyer en vacances infinies dans les belles iles de kerguelen :-((
a écrit le 07/12/2010 à 21:16 :
je l'ai fait, cantona le milliardaire avait beau jeu d'appeler à une action que préconise depuis belle lurette un certain nombre d'énervés, il ne l'a pas fait lui-même? ça ne fait que confirmer ce que je pressentais de lui (au mieux un beau parleur), j'espérais juste que venant de la part d'une "célébrité" ça donnerait quelque chose de plus intéressant qu'un buzz, encore déçu? avec l'habitude de traîner avec des minorités agissantes on se blase de la déception. l'avenir appartient à ceux qui se lèvent de bonheur
Réponse de le 08/12/2010 à 6:54 :
Plutôt de " bonne heure ", parfois de mauvaise humeur,c'est à dire... sans bonheur.
a écrit le 07/12/2010 à 21:04 :
CANTONA est aujourd'hui un peu ridicule. La prochaine fois, il réfléchira avant de sortir des âneries.
a écrit le 07/12/2010 à 20:40 :
Cantona a lancé une boutade lors d'un interview avec un journal local. Filmé en amateur l'interview part sur le net, une paire de frustrés en mal de reconnaissance s'en empare et en fait une belle salade. Personne n'y a cru, les media en ont profité pour gagner des clics sur leurs sites. Les politiques se sont émus du fond c'est à dire de cette diatribe aussi soudaine et vengeresse qu'infondée à l'encontre des banques françaises et finalement de leurs salariés qui n'auront pas forcément envie d'aller voir le film de Cantona. Pour lui, sans doute la pire des âneries qu'il ait pu proférer jusqu'alors. Il a été dépassé par l'évènement, espérons que cela lui servira de leçon. Les media aussi devrait un peu réfléchir avant de relayer n'importe quoi. A croire qu'ils auraient souhaité que quelque chose se passe pour faire de belles unes bien saignantes...Bon la vie continue et demain j'irai au boulot, comme tous les jours à mon guichet, servir des clients pas toujours de bonne humeur mais dont beaucoup sont presque des amis, ça me fait plaisir quand je les vois franchir le seuil de l'agence. Pas sur que je serais disponible pour servir Cantona si il se présentait, peut être serais-je en train de faire la révolution ou tout simplement désireux de lui prouver que proposer de détruire c'est bien si on propose aussi une alternative, mais là, quel silence, pas de buzz, rien, de personne. Qu'il y ait mieux à faire sur bien des sujets, évidemment, j'attends donc la création prochaine de la fondation Cantona pour les enfants démunis, de la banque Cantona pour le micro-crédit, etc...
a écrit le 07/12/2010 à 20:14 :
Je trouve le titre abusé et demande une réclamation, si un c'est ça un flop Sarko en fait tout les jours...
a écrit le 07/12/2010 à 20:02 :
VIVE CANTONA
a écrit le 07/12/2010 à 19:42 :
l'appel de Cantona n'a pas fait un flop, il a eu le mérite de fair réagir nos politiques sur le ras le bol dela gestion très discutable des banques avec l'argent des français.
Les banques ne jouent pas le jeu et n'ont aucun role de partenaires financiers auprès des pme, tpe ou particuliers. Elles ne font qu'essayer de fiare du profit sur les marchés boursiers. Mr le président de la république, Mme et Mrs les ministres, de grace réagissez!
Bravo Eric Cantona d'avoir soulever ce problème que la majorité des français pensent tout bas. Attention si rien ne bouge à ce qui peut se passer dans l'avenir. Le peuple français ne sera pas toujours sans réaction.
a écrit le 07/12/2010 à 19:26 :
Bravo Canto vous avez reussi a avoir l'ensemble des responsables politiques contre vous.Cela doit etre la premiere fois dans l'histoire que l'ensemble des responsables politiques font blocs.et puis apres avoir fait bloc et avoir fidelement defendu leurs maitres les banquiers(meme si certains l'ont fait en restant silencieux), ils commencent a vous comprendre de facon a plaire a leurs electeurs..Apres avoir defendu becs et ongles les interets du grand capital, ils sortent le carton rouge contre le grand capital avec l'approbation des banquiers voleurs . Les banquiers se moquent d'etre soumis a l'approbation generale, ils commencent a avoir l'habitude,Ceci dit, faites attention, Eric, vous vous etse fait des ennemis puissants.
Réponse de le 08/12/2010 à 8:28 :
En quoi on peut dire Bravo à un personnage qui meance de faire couler les banques ?? Je vous rappelle juste un point riche ou pas !!!! Si les banques coulent les amis, c'est la rémunération de votre épargne (épargnants), vos salaires (pour tous !!) et plus aucun moyen de paiement pour survivre...En gros plus rien...
Oui je suis d'accord sur le fait qu'ils ont foutu la mouise dans l'économie mais laissons faire les responsables, ils sont surement plus câlé que nous...
Ne laissons pas un sportif comme "CANTONA" prendre la parole sur ce type de problème. Je vous rappelle que la reflexion c'est pas trop son truc à en voir la plupart de ses match !!
Réponse de le 08/12/2010 à 9:03 :
A coopers : Le but n?était pas de les couler (les seuls français ne peuvent couler des banques multinationales qui ont des fonds dans le monde entier) mais de leur envoyer un message fort. Vu le flop, ils doivent bien rigoler et se disent désormais :"C?est bon les gars ont peut continuer de s?engraisser sur le dos du peuple il ne se rebellera pas". Une fois de plus les banques ont gagnées.
Réponse de le 08/12/2010 à 9:34 :
60 M de consommateurs qui retirent 2000? = 120.000.000.000 ?

SOit 8.8% de la dette française en gros une poussière dans un merdier...!

Je suis moi même en banque d'investissement et oui certaines personnes ont laissé passer des choses sales en revanche le terrain était miné avant et l'ai toujours aujourd'hui...
Simplement on ne les voit pas encore. (ex : bank of america)

Donc tu vois, même si tous le monde se casse, ça ne fera rien. les banques sont déjà réassurées pour ce cas de figure, donc inutile ce genre d'intervention !
Réponse de le 08/12/2010 à 13:45 :
Tout à fais d'accord avec vous et même si la tribune s 'en défend en me répondant hier je persiste dans cette idée un jounal économique respectable se doit de resituer et expliquer en ne jouant pas des paroles d'un people qu 'il soit footballeur ou autre ce n 'est pas sérieux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :