Immobilier : la pierre papier fait de nombreux émules

Les conseillers en investissements financiers l'ont bien compris : face à la morosité du marché et la méfiance accrue de leurs clients, ils préconisent massivement les SCPI, permettant d'investir dans la pierre tout en bénéficiant d'un produit facilement cessible. Sur le premier semestre, les SCPI ont enregistré une collecte record. Les niveaux de rendement annuel sont alléchants : 5,16% en 2011 quand l'OAT 10 ans ne rapporte plus que 2,21%
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les conseillers en investissements financiers n?ont pas la part belle en ce moment. Les marchés boursiers n?ont jamais été aussi volatils, dans un contexte on ne peut plus anxiogène. Les nombreuses incertitudes concernant la viabilité de l?euro, l?insoutenable endettement de plusieurs membres de la zone et les difficultés financières de grandes banques égrènent le quotidien des épargnants. Sans parler de la succession de réformes fiscales venant perturber leurs perspectives patrimoniales. Un récent sondage réalisé par l?agence de notation américaine Morningstar pour le compte de Patrimonia en témoigne. Sur les 400 professionnels interrogés, 76% pensent que leurs clients seront à l?avenir plus méfiants et plus conservateurs dans leurs placements, confirmant une très nette aversion pour le risque. Dans ce contexte, ces mêmes professionnels sont de plus en plus nombreux à privilégier un type d?investissement : l?immobilier. Et plus particulièrement la pierre papier via les SCPI (sociétés civiles de placements immobiliers) permettant de profiter de l?expertise de professionnels du secteur pour gérer des portefeuilles d?actifs de bureaux, résidentiels ou de commerces. Avec l?avantage d?être à la tête d?un titre beaucoup plus liquide qu?un bien immobilier physique. Même si l?expérience démontre que les porteurs de SCPI les conservent très longtemps, préférant profiter, chaque année des coupons versés.

Une collecte record des SCPI

Les derniers chiffres publiés par l?Aspim, l?association Française des sociétés de placements immobiliers viennent d?ailleurs confirmer le succès croissant de cette épargne. Au terme des six premiers mois de 2012, les SCPI ont collecté 1,24 milliard d'euros, soit 29% de mieux que sur les six premiers mois de 2011. Surtout, cette somme constitue un record historique pour cette classe d?actifs. La collecte des SCPI se situe désormais dans un rythme qui s'est nettement accru à partir de 2010. Pour mémoire, le montant total des capitaux investis en SCPI sur toute l'année 2008 et 2009 était inférieur à 900 millions d'euros.

L?immobilier d?entreprise plébiscité aux dépens du logement

Les augmentations de capital ont essentiellement porté sur les " SCPI d'immobilier d'entreprise " (+ 37,5% par rapport au premier semestre 2011) qui représentent plus de 98% du total. En revanche, les " SCPI logement " sont en fort recul (-74 % par rapport à la première moitié de 2011). Dans ce sens, les SCPI Scellier ont collecté 6,9 millions d'euros contre 66,2 millions d'euros pour le premier semestre de l'exercice précédent.
Avec un total de 158 millions d'euros de parts échangées au cours du premier semestre de l'exercice 2012 (soit 0,61 % de la capitalisation globale), les SCPI se situent à un niveau quasiment identique à celui observé ces dernières années (182 millions d'euros au premier semestre 2011). Pour autant, la liquidité de ce marché secondaire reste relativement satisfaisante : les retraits non compensés des SCPI à capital variable sont inférieurs à 10 millions d'euros et les parts en attente de cession se limitent à 63,8 millions d'euros, soit 0,15 % de la capitalisation globale des SCPI. A la date du 30 juin 2012, la capitalisation globale des SCPI atteignait 25,74 milliards d'euros.

Un rendement de 5,16% pour les SCPI contre 2,21% pour l?OAT 10 ans
 Il faut dire que les rendements offerts par les SCPI ont de quoi en séduire plus d?un. Pour l?ensemble de l?année 2011, ils se situent à 5,16%, tous types de produits confondus lorsque l?OAT dix ans ne rapporte plus que 2,21%. Un placement, certes, réservés à ceux qui ont le temps de donner du temps au temps et qui peuvent laisser dormir cette épargne sans y penser. Avec l?assurance d?être sur un produit très peu volatil et résistant aux aléas macro et micro économiques. On comprend mieux pourquoi les conseillers financiers le mettent autant en avant.

 

Pour aller plus loin :

Les SCPI de rendement

Les SCPI fiscales

Notre espace immobilier d'investissement

Le guide des SCPI

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 13/09/2012 à 19:55
Signaler
Je reste très circonspect sur la véritable ''liquidité'' du marché secondaire, spécialement en cas de baisse un peu sérieuse de la valeur des parts par exemple... Aussi, je ne conçois ce placement que dans le strict cadre de l'assurance-vie. Malheure...

à écrit le 12/09/2012 à 22:07
Signaler
vous avez un train de retard chers journaleux: on nest plus en 2011 mais en 2012 et lq cqc 40 repqrt en fleche; tqndis que limmo est en crise: chute libre des ventes, rentabilite nulle ou negative, chte enclechee des prix, fermeture des agences cest...

le 13/09/2012 à 11:21
Signaler
et un clavier azerty ça ne serait pas plus simple pour vous?

à écrit le 12/09/2012 à 20:28
Signaler
Rrrouuu Rrouuuuu (je fais le pigeon qui roucoule là)...pfff par écrit c est dur

à écrit le 12/09/2012 à 18:07
Signaler
Est ce qu'en souscrivant à une SCPI fiscale, je récupère les avantages fiscaux de mon investissement au prorata de la part que représente mon investissement par rapport au prix total du bien?

à écrit le 12/09/2012 à 18:06
Signaler
au moment ou l'immobilier est en haut de cycle et ou il n'y a plus d'acheteurs c'est un excellent investissement

à écrit le 12/09/2012 à 17:55
Signaler
Les scpi sont un bon moyen d'investir. Le concept est intéressant, les rendements attractifs et la fiscalité peu contraignante ! Je suis pour !

le 12/09/2012 à 18:33
Signaler
Fiscalité peu contraignante ? Vous sous estimez les capacités d'invention de Moscovici!

le 12/09/2012 à 20:02
Signaler
+1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.