Fusion Deutsche Börse-LSE : 1.250 emplois menacés

Du fait des synergies à réaliser, le rapprochement des deux opérateurs boursier entraînerait la suppression de plus de 10% de leurs effectifs cumulés. 550 emplois pourraient cependant être créés en parallèle.
A l'issue de la transaction, les actionnaires de LSE détiendront 45,8% de l'ensemble et ceux de l'opérateur boursier allemand 54,2%.
A l'issue de la transaction, les actionnaires de LSE détiendront 45,8% de l'ensemble et ceux de l'opérateur boursier allemand 54,2%. (Crédits : Reuters)

Après avoir annoncé mi-mars leurs fiançailles, l'allemand Deutsche Börse et le britannique London Stock Exchange (LSE) ont indiqué mercredi 1er juin que leur fusion pour former un poids lourd mondial de la Bourse pourrait conduire à la suppression d'environ 1.250 postes, soit plus de 10% de leurs effectifs cumulés.

Afin de réaliser les synergies visées entre les groupes, "environ 1.250 emplois existants pourraient potentiellement être supprimés", ont fait savoir les deux entreprises dans un document détaillant leur projet de rapprochement. Elles emploient actuellement à elles deux un peu plus de 10.000 personnes.

Les deux opérateurs boursiers évoquent également de possibles créations d'emplois - plus de 550 en tout - dans le sillage de la fusion, mais sans donner d'horizon précis.

Les actionnaires de Deutsche Börse seront majoritaires dans la nouvelle structure

Par ailleurs, l'accord entre les deux opérateurs prévoit la création d'une holding de droit britannique, dirigée par le patron de Deutsche Börse et domiciliée à Londres, qui chapeautera les deux groupes.

Ces derniers ont décrit mercredi les prochaines étapes importantes en vue de leur union. Les actionnaires de Deutsche Börse peuvent dès ce jour et jusqu'au 12 juillet minuit apporter leurs titres à la holding mise en place pour réaliser la fusion. Ceux de LSE devront quant à eux statuer le 4 juillet sur ce projet. A l'issue de la transaction, les actionnaires de LSE détiendront 45,8% de l'ensemble et ceux de l'opérateur boursier allemand 54,2%.

Le montant des synergies annuelles escomptées (450 millions d'euros à partir de la troisième année) a été relevé de 250 millions (à partir de la cinquième année).

(Avec AFP)

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.