Nouveau cataclysme dans la finance mondiale après la fraude de 50 milliards de dollars

Natixis, BNP Paribas, Crédit Mutuel-CIC, Axa, Santander et BBVA ont déjà chiffré leur exposition à la fraude présumée de 50 milliards de dollars de Bernard Madoff. HSBC vient de faire de même. Cette nouvelle tempête financière touche un secteur déjà ébranlé par la chute de Lehman Brothers.

5 mn

Seulement trois mois après la faillite de Lehman Brothers, la planète finance n'avait pas besoin d'un nouveau cataclysme. C'est pourtant ce qui est en train de se produire avec la fraude présumée de 50 milliards de dollars, qui est en passe de devenir le plus gros scandale financier de l'histoire. Partout dans le monde, les annonces de pertes potentielles liées au scandale se multiplient.

En France, Natixis et BNP Paribas semblent les principales victimes de cette fraude pyramidale hors norme. Ce lundi matin, la filiale des groupes Caisses d'Epargne et Banque Populaire a déclaré y être exposée indirectement à hauteur de 450 millions d'euros via les placements de certains de ses clients.

Dimanche soir, la banque BNP Paribas a confirmé dans un communiqué qu'elle pourrait perdre 350 millions d'euros. Elle a précisé ne pas avoir investi directement dans les fonds spéculatifs du gérant, mais être exposée via "ses activités de marchés" et les prêts accordés à certains fonds, qui ont, eux, en revanche investi dans les "hedge funds" de l'Américain.

De leur côté, la Société Générale et le Crédit agricole ont fait savoir que leur exposition à la fraude était "négligeable, inférieure à 10 millions d'euros. Et l'assureur Axa évoque tout de même une exposition nette "bien inférieure" à 100 millions d'euros. Enfn, la banque franco-belge Dexia pourrait perdre 85 millions d'euros.

 

Le groupe bancaire français Crédit Mutuel-CIC pourrait perdre jusqu'à 90 millions d'euros au maximum dans la fraude, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué. Le groupe explique n'avoir pas investi directement dans des fonds gérés par Bernard Madoff, mais qu'il "pourrait se trouver affecté" indirectement par cette escroquerie. Il reconnaît qu'il est "difficile à ce jour d'avoir une vue précise de tous les éléments" mais assure qu'il "entend exercer toutes les voies de recours" dont il dispose pour recouvrer son capital.

 

Un impact supérieur à la faillite de Lehman Brothers en Espagne

En Espagne, ça va beaucoup plus mal pour la première banque du pays, Santander. Celle-ci a précisé hier que les clients de son fonds spéculatif Optimal étaient exposés à hauteur de 2,33 milliards d'euros à la "fraude Madoff". Elle-même a affirmé avoir investi 17 millions d'euros pour son propre compte dans des produits du gérant de fonds, ex-star de Wall Street.

La seconde banque du pays, BBVA, vient d'annoncer qu'elle pourrait subir 300 millions d'euros de pertes. Cette nouvelle vient contredire le communiqué du groupe diffusé en fin de semaine dernière et dans lequel il indiquait ne pas avoir commercialisé auprès de ses clients des "produits gérés" par la société du gérant de fonds new-yorkais. D'après "El Pais", BBVA est toutefois affecté par la fraude présumée via de achats réalisés par son département de trésorerie.  L'impact de cette affaire sur le monde de la finance espagnole devrait dépasser celui de la faillite de Lehman Brothers en septembre.

En Italie, la première banque du pays, UniCredit, estime son exposition à 75 millions d'euros.

La banque néerlandaise Fortis a annoncé lundi qu'elle pourrait perdre jusqu'à 1 milliard d'euros. Et la banque privée autrichienne Medici est exposée à hauteur de 2,1 milliards de dollars d'investissements dans deux fonds internationaux frappés par la fraude présumée.

Les deux grandes banques suisses épargnées

La première banque européenne en revanche, HSBC, pourrait perdre un milliard de dollars (743 millions d'euros), dans l'affaire. L'établissement vient de confirmer une information du "Financial Times". Le quotidien affirmait que l'établissement s'est exposé en prêtant à des clients institutionnels, en particulier des fonds de fonds qui souhaitaient réaliser des investissements avec Bernard Madoff. Toujours outre-Manche, le fonds d'investissement Man Group chiffre à 360 millions de dollars la somme investie dans deux fonds gérés par l'Américain.

Parmi les clients de Bernard Madoff, outre les grandes banques internationales, on retrouve également les plus discrètes banques privées et certains "family offices", ces sociétés chargées de gérer le patrimoine des familles. Les banquiers suisses traditionnels, spécialisés dans la gestion de fortune pourraient ainsi perdre jusqu'à 5 milliards de dollars, selon le journal suisse "Le Temps". En ce qui concerne les grandes institutions financières du pays, Credit Suisse et UBS, leur exposition est "insignifiante" selon les intéressés.

Enfin au Japon, la société financière Nomura annonce une perte de 27,5 milliards de yen (225 millions d'euros), à cause de la fraude présumée.

En revanche, en Allemagne, les deux plus grandes banques du pays, Deutsche Bank et Commerzbank, refusent de préciser leurs expositions à ce nouveau scandale financier.

Jeudi, l'ancien président du conseil d'administration du Nasdaq, la Bourse américaine des valeurs technologiques, a été arrêté, accusé d'avoir monté une gigantesque fraude pyramidale de 50 milliards de dollars. Il utilisait le capital apporté par ses nouveaux clients pour verser les intérêts de ses anciens. Il a été libéré après avoir payé sa caution de 10 millions de dollars.

Des enquêtes de la SEC dès 1992

Dimanche, le "Wall Street Journal" a rapporté que l'autorité de régulation des marchés financiers américaine, la SEC, avait déjà enquêté plusieurs fois sur Bernard Madoff, mais toujours sans succès. Dès 1992, elle avait lancé une première investigation. Elle avait ensuite obtenu des informations remettant en cause les rendements extrêmement élevés proposés par Bernard Madoff à ses clients et avait repris son enquête en 2005 et en 2007, mais n'avait encore rien trouvé.

Cette révélation est un nouveau coup porté à la réputation de la SEC, déjà très critiquée pour ses défaillances en matières de maintien de l'ordre sur les marchés et pour son incapacité à empêcher la crise des subprimes de l'été 2007, qui a précipité la finance mondiale dans le rouge. Dimanche, Nicola Horlick, la présidente de la société de gestion Bramdean Alternatives à Londres et cliente de Bernard Madoff, a d'ailleurs dénoncé la "défaillance systémique" des autorités de régulation américaines.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 75
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Y-aura t-il un député ou sénateur US qui demandera, comme en France, que les pertes subies par les spéculateurs éhontés soient défiscalisées? Il faut vite faire le ménage dans la bulle financière, sinon le populisme risque de tout emporter! La politi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce n'est vraiment pas de chance. Ce Monsieur a spéculé , mais il a fait gagner beaucoup d'argent aux investisseurs pendant de nombreuses années et cela personne n'en parle. Alors, facile de critiquer.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Natixis 450 millions d/euros supplémentaires en risque très élevé que augmenterons probablement les pertes successives de ce groupe au management médiocre qui devrait être démis très vite.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vous en avez assez de toute cette racaille madame? Eh ben on va vous en débarrasser!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'argent, toujours l'argent. Il y a une humanité pour qui la vertu se compte en or et ce sont toujours les mêmes. Le miroir aux alouettes n'a pas fini de fonctionner dans ce monde obscur. Ce n'est pas la vertu qui manque le plus mais les fonds, à nou...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sa caution de 10 millions de dollars, il l'a payé avec l'argent de son montage pyramidale ??!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Etonnant que des personnes qui gèrent des milliards d'euros se soient laissés bernés par le gourou Madoff. Ces gestionnaires sont les premiers à vous dire de vous méfiez de placements dont le rendement serait trop importants et ils se font avoir comm...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Que ce monsieur aille croupir en prison pour le reste de sa vie car c'est vraiment inacceptable.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
bande d'escrocs tous pareilles et ont est conseillé par des gens de même niveau. C'est rassurant?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c est lamentable a quand le prochain scandal..........

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la racail......c est ca

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est désormais aux états, donc aux contribuables, d'éponger les saloperies de ces gangsters. Chapeau!!!! L'Etat, quand ça va mal , on est bien content d'y reccourir.."Manman!! beuuuuuuh, y m'a fait mal....eu" Et quand on voit ou lit ces savants...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
on donne de l'argent public (donc, le nôtre!) aux entreprises afin de garder l'emploi sur le territoire. celles ci l'utilise, font des bénéfices et délocalisent en laissant des chômeurs sur le carreau. on nous redemande un effort pour indemniser les ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Minables et lamentable, honorables citoyens passer à la caisse !!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
l'argent est ou chez les meme faut pas chercher le monde de la finance est ou

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Moi aussi, je veux que le Etat fasse quelque chose pour mon découvert à la banque... après tout c'est juste un retour d'une fraction des mes impôts... Au fait, pourquoi c'est à l'Etat de porter secours ? Les banques ne sont-elles pas assurées ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je ne compren pas plus les gens sont haut places dans la societe de la finance son pourris et dire ces gens veulent nous donnes des leçonsde morale beuuuuuh

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Placer a un rendement sur en court terme afin que nos banquiers s'enrichissent et si les pertes sont trop importante on demandera au gens spoliés de les aider, des patrons non intégres devraient etre virés tout comme l'est l'employé qui ne fait pas o...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est incroyable! c'est toujours la même chanson ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"négligeable, inférieure à 10 millions d'euros" oui c'est ça: négligeable

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour , le suis tout à fait d'accord avec Riton : lorsqu'on gagne tout va bien, personne ne dit rien et lorsqu'on perd cela devient un scandale. Il faut savoir perdre et gagner.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Hier la societe générale aujour d'hui le saloppard, avec 50 Milliard dollar, c'est bizzard cette maniere avec laquelle se font tjr avoir les pauvre épargnaant; mais ne vous en faite pas, il existe un organisme qui s'appel ETAT disposé à prendre en ch...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si seulement les derniers événements pouvaient servir de leçon à tous! Quand la création de richesses se construit sur du vent (je respecte pourtant l'énergie générée par les éoliennes) tout peut basculer. Il faut en profiter pour se poser les vraies...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La civilisation Occidentale a commencé à Athènes au Vème Siècle AVJC. Elle s'y termine au XXIème siècle AP.JC.... Car comme le dit toto, les valeurs humanistes ont sombré. Maintenant, plus d'artifices ni de ronds-de-jambe, plus de "Président du pouvo...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tant d'incompétence, d'irresponsabilité car il ne s'agit plus de négligence, à tous les niveaux de la finance est dramatique. A quand un organisme de contrôle et de régulation international ? Se basant sur des fondamentaux simples comme "l'argent fac...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Toto a fait un commentaire doiuteux que la tribune se serait honorée en ne le publiant pas

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
$etre banquier, c'est facile :je te prête à 4% et je replace à un investisseur à un taux plus élevé . il y a 2 siècles ,les immigrés italiens plaçaient leur quelques dollards à la Bank of America qui prêtait à des marchands et à des petits industri...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On ne me fera pas croire que ces 50 milliards ont été détournés au seul bénéfice de ce ''Monsieur''. C'est trop pour un seul homme, cela dépasse l'entendement. Par contre, à quel financement était-ce destiné ???? A qui bénéficie le crime ? Personnali...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
nous sommes au carrefour d'une prise de conscience mondiale sur le système actuel en faillite. Utilisons notre cerveau et relevons nos manches et avançons pour trouver un autre système où l'homme est en centre et non pas l'intérêt financier. Le libér...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Aux anars et autres gauchistes....pas la peine de jeter votre haine... vous avez perdu historiquement depuis longtemps et tous les régimes et les utopies que vous soutenez se sont effondrés dans des corruptions bien pire ou dans le sang du PEUPLE !L'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La peine capitale, devrait s'appliquer, également, à ce genre de racailles, de l'autre coté de l'Atlantique.... Vivement le come back d'Actions Directes ou des brigades rouges...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
avec quel argent m MADDOF a payé sa caution pour rester en liberté ? DEVINEZ !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L' homme ne changera jamais. La CUPIDITE sera toujours plus forte que tout, et finalement TANT MIEUX LOLLLLLLLLLLLLL

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ceci est un des hauts d'une des pyramides de l'esbrouffe. Lesquels hauts ont arrosé à force de lobbying les soi-disant décideurs économiques et politiques que l'on trouve dans différents états et instances internationales. Voyez donc l'Europe par qu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il ne sert à rien de traiter ce bonhomme de voyou/escroc: tout le monde nen convient. l'important n'est pas là: - Avant que la vérité sur les sub-primes n'éclate, TOUS les Banquiers Européens ont assuré que "nous ne mangeons pas de ce pain là....";...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce qui est étonnant, c'est que pendant les 10 dernières années, on a développé dans les banques de grosses directions des risques (de marchés notamment) pour quel résultats ??? je me joins à J-J pour demander aussi la démission de la direction des ri...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le pognon la perversion de ce monde, que tous ces profiteurs en crévent et que la misére les détruisent à jamais. Ou va-t'on (2009-1789) une bonne révolution????????????????

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vous êtes tous indignés? Attendez, vous n'avez pas encore rien vu... Tous les riches et/ou spéculateurs et/ou banquiers plus toute la clique mondiale des politiques complaisants et/ou profiteurs, additionné aux autres scandales précédents et qui o...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comme dans cette crise on ne parle que des perdants mais jamais des gagnants ! Qui sont-ils ? Ou sont-ils ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le milieu de la finance sont des gansters en col blanc, mais intouchables UN PANIER DE CRABLES, les mêmes qui vous disent lorsque vous créer votre entreprise "nous n'avons pas de vision" ns ne pouvons vous autoriser d'encours, ou "vous vous développ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
le responsable : les autorirés financières US : obligation de compenser les pertes et démissionnner

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pas si grave en comparaison du petit délinquant qui s'adonne à la fumette et trafique son cyclomoteur !!! Pas si grave non plus en comparaison du "délit de sale gueule" de ce Togolais mis à nu (si... si...) dans un poste de police pour contrôle d'id...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il faut aussi voir qui est client du fonds tenu par ce monsieur... Pas les épargnants de base mais les professionnels de la finance et quelques particuliers à fort patrimoine personnel. Certes, des "petits consommateurs" peuvent être des victimes ind...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
moi j ai perdu 100 000 euros depuis le debut de la crise ! si kkun peut m indiquer comment acceder au compte aux bahamas dez mister Madof que je puisse me renflouer :'(

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Que celui qui n'aime pas d'argent me jette la premiere pierre.... sauf erreur de ma part les jeunes veulent de l'argent ,les vieux veulent de l'argent ,les pauvres veulent de l'argent,l'état veut de l'argent,les religions veulent de l'argent pour co...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce qui est drole c'est ca -> http://www.madoff.com/dis/display.asp?id=203&mode=1&home=1 Franchement, vous pensez que ca va changer.. regarder les commentaires des "experts" sur la tribune ou les echos ou bien sarko (il y a deux ans pointant du doigt...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Eniéme preuve que la finance est une affaire bien trop sérieuse pour la confier à des Banquiers... Il est heureux de constater que la SG considére comme "négligeable" d'être exposer à hauteur de 10 petits millions d'euros. Les employés de Banque s...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On est plus à un scandale près (ou prêt comment faut t il l'écrire). Toujours est il que le petit épargnant lamda, satisfait de son livret à 4 et quelques qui va baisser à 3 et quelques sera forcément mis à contribution. Inflation déflation et mainte...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Combien y a t'il de gestionnaires de capitaux qui utilisent de manière plus qu'hasardeuse les sommes confiées ? Est-ce que les pertes de nos banques sont si éloignées de cette fraude ? Pourquoi l'état s'est empressé de rassurer les déposants si ce n'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Aujourd'hui, les banquiers et compagnie sont la bête noire des civilisations. Ces banquiers qui ne prêtent plus à nos entreprises, sans le moindre scrupule, alors que celle-ci, par cette faute, risquent de fermer les portes : les banquiers sont-ils d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est interressant de lire les commentaires. On voit bien que les gens n'ont pas compris le fond des choses mais cela ne les empeche pas de montrer un indignation justifiée et quelques idées pas forcément si idiotes. Bien sur les responsables (au sen...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pourquoi ne pas mettre tous les banquiers en taule, comme ça on serait tranquille. On pourrait pour suivre la bonne mesure, mettre les financiers en taule, les actionnaires en taules et les politiques en taule. VOILA LA SOLUTION !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Cet énergumène triche depuis longtemps et on ne trouve rien pour le condamner ? Comment est-ce possible; cela m'horripile. Il devrait terminer sa vie en prison avec confiscation de tous ses biens.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Riton et Conche, je crois que vous n'avez pas bien compris que le type était un arnaqueur !!! Celà dit, une fois de plus ce système financier qui nous envoie dans le mur montre qu'il n'est ni contrôlé, ni vertueux. Quand on a un découvert à la banqu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
de La Rochefoucault ou Machiavel, je ne sais plus, disait: "Quand le peuple n'a pas d'esprit, le prince n'a pas d'âme"...Donc à stade-là, on aura d'autres princes à 50Mld de USD!...Pour l'instant nous sommes plumés pour les banques, demain ce sera po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A-t-on une idée de la fortune personnelle de M. Madoff ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le cataclysme financier affiché n'est que l'écume superficielle de l'amputation gigantesque de l'épargne qui a été confiée à de prétendus spécialistes d'un marché prétendu fortement régulé. Les banques,assureurs et autres financiers ne parlent que de...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ah voila encore une magouille qui sort du panier du père Noel, c'est totalement honteux, MAFIA en COL BLANC tous lier aux politiciens. Que va t on encore apprendre!!!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est sûr, tout ça c'est un coup des extra-terrestres... Comme dis le proverbe extranéen : les vainqueurs font les règles, les perdants les suivent... A bon entendeur salut de la lune.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Réel mais pour se distraire. Il y a plusieurs niveaux de compétences dans la vie. Les travailleurs, les bons professionnels, les gens compétents, etc. tous ceux là sont intègres. Quand on arrive aux experts (rappelez vous les experts pétroliers en 19...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce n'en est qu'un parmi d'autres, à quand la prise de conscience collective ? à quand?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ceux qui ont fait confiance à cet escroc doivent être heureux de savoir que leur argent lui a servi à acheter sa liberté et lui a ainsi évité la prison

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Plus rien ne m'étonne jusqu'ici tout va bien...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mr. Madoff connaissaît parfaitement la psychologie des « escrocs au col blanc », donc il ètait facile pour lui de voler les « banquiers gris ». Les investisseurs pensaient « escroquer » la société Madoff IS, par le haut rendement de l?inversion, une ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pas ou peu de pertes pour UBS ?! LUXALPHA est une des sicav luxembourgeoise investie en MADOFF (taille: 1,5 milliards d'Euros). Cette sicav est administré par UBS (dépositaire, portfolio manager, distributeur, et Administrative agent. Cf rapport an...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si le communisme n'était pas mort, quelle victoire il aurait pu tirer de ce moral cataclysme du capitalisme!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Touchez pas au grisbi

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c est que le debut d accord d accord;aux armes citoyens....il va surement finir en prison,aux iles caimans

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
De quoi vous vous plaignez ? ce ne sont que des billets de monopoly que vous avez perdu au grand jeu de la finance internationale qui elle même est montée sur le même système !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce Monsieur a spéculé , mais il a fait gagner beaucoup d'argent aux investisseurs pendant de nombreuses années et cela personne n'en parle.( dire d'un internaute.) Si il faut en parler et dire avec calme et sans haine que les investisseurs qui ont g...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ca y est c'est fait on peux plus retirer son argent sur ses assurances vies (source sycomore). Les banques principales UBS, HSBC, ... étant dans l'incapacité de valoriser les fonds attenant aux fonds de MADOFF (et sans doute parceque ces fonds ont un...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tous ceux qui veulent en croquer sont punis. C' est très bien ainsi. ET MADOFF n' a fait qu' exploiter la CUPIDITE humaine.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si vous retirez votre argent de votre banque pour l'avoir en liquide chez vous il vous sera volé, comme cela est arrivé il y a quelques semaines à cet agent immobilier français. L'exposition des banques ne veut pas dire que les montants annoncés son...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
oui c'est dégueulasse ! Degoûtant, dégoûtant ! hou ! A bas les riches !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La solution est dans le pseudo...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.