La société de Bernard Madoff en liquidation

 |   |  237  mots
Les autorités américaines ont mis en liquidation la société du gestionnaire de fonds accusé d'une fraude de 50 milliards de dollars. Mais il y a peu d'espoir sur le montant des sommes qui vont être recouvrées.

Après la révélation d'une possible fraude pyramidale de 50 milliards de dollars, la société du gestionnaire américain Bernard Madoff a été mise en liquidation par les autorités américaines. Mais compte tenu de l'étendue des fraudes soupçonnées, il y a peu de chance que les investisseurs floués remettent la main sur une part importante des sommes investies.

La SIPC (Securities investor protection corporation), l'organisme chargé de protéger les intérêts des investisseurs clients de sociétés de courtage aux Etats-Unis, parle d'un dossier particulièrement difficile. Le président de l'organisme, Stephen Harbeck, a prévenu qu'il est "peu probable" que la SIPC et l'administrateur chargé de la liquidation puissent transférer les comptes clients de la société à une maison de courtage solvable.

En fin de semaine dernière, Bernard Madoff a été accusé d'avoir monté une gigantesque fraude pyramidale de 50 milliards de dollars, payant les intérêts de ses clients avec les fonds apportés par les nouveaux. Un système qui s'est évidemment effondré avec la crise.

Hier, lundi, les détails sur l'exposition des grandes banques européennes et asiatiques se sont multipliées (voire article en lien). En revanche, aucun établissement américain n'a pour l'instant fait de déclaration sur le sujet. En fin de journée, les pertes potentielles identifiées dépassaient les 10 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il arrive parfois que les rats se mangent entre eux ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Énorme, c'est énorme, 50 milliards escroqué le plus simplement du monde. Nous vivons dans un monde halluciné, un mirage, comme le tiers monde mourant de faim ou du choléra mais heureux de se promener avec un téléphone portable autour du cou. Hypnotisé par nos écrans plasma, nos enfants meurent de notre environnement dégradé, asthmes, leucémies. 50 milliards ce n'est rien devant l'arnaque aux générations futures
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En cette période de Noel, c'est marrant de voir que des adultes croyaient encore au Père Noel Madoff et à ses 10% de rendement récurrent.... Ah ah ah
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si sa peine est proportionnelle au montant de l'escroquerie, il lui faudra beaucoup, beaucoup de vie pour la payer! Bah, gageons que comme les autres irresponsables financiers majeurs, il ne soit même pas inquiété par le système judiciaire... Après tout, et encore une fois, qui croyez vous qui payera ses folies? Nous!

Monde de merde...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui, et alors, ça fait quoi si Al walid Ibn talal perd 1 milliard de $, il va pas manger du chawarma chez le snak du coin..! Norman Braman, PDG de Braman Motors à Miami qui avait confié avoir investi dans le fond Madoff nous rassure qu'il va pas changer d'une miette son style de vie aprés qu'il ait perdudes beaucoup de $$$$$$$.c'est des fortunés entre eu, et qui cherchent de plus en plus de placement juteux.c'est normal qu'ils se fassent cassé la gueule, au moin une fois dans la vie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si seulement ces fortunés avaient pensé soulager les pays pauvres ne ce reste qu'avec 20% ce pactol perdu. Mais dans ce mond d'égoïste, qui pense à qui?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Simplement merci à la direction de La Tribune pour faire paraitre les réponses des gens qui réagissent selon leur propre vue.
Ce qui est étonnant c'est que en principe ceux qui sont concernés au plus haut point par ces
avis ne montrent pas le bout de leur nez .
c'est vrai que l'on ne mélange pas les serviettes et les torchons( inversement volontaire)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :