Société Générale a dirigé 44 émissions obligataires depuis le début de l'année

 |  | 238 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Société Générale arrive en première place des classements Thomson Reuters sur les banques mandatées par les émetteurs obligataires.

La banque de financement et d'investissement de Société Générale, SG CIB, a dirigé pas moins de 44 levées de fonds depuis le début de l'année via des émissions obligataires en euros. Parmi ces opérations, 21 ont été montées pour de grandes entreprises, 11 pour des émetteurs du secteur public et 12 pour des institutions financières.

La Société Générale a 14,5% du marché des émissions obligataires

Au final, avec 14.5% de parts de marché, la banque de Frédéric Oudéa occupe aujourd'hui la première place (ex aequo avec Morgan Stanley) du classement réalisé par Thomson Reuters sur les établissements financiers arrangeurs d'émissions obligataires en euros pour les souverains. La banque au logo rouge et noir conserve également le premier rang des banques partenaires de grandes entreprises françaises pour les émissions obligataires.

Société Générale devant BNP Paribas, Barclays Capital, Deutsche Bank, HSBC et Crédit Agricole

Selon le dernier classement établi par Thomson Reuters sur tous les types d'émetteurs en euros confondus, Société Générale brigue aussi la première place du classement devant BNP Paribas, Barclays Capital, Deutsche Bank, HSBC et Crédit Agricole CIB.
Et sur les émetteurs « corporate » dans le monde, les premières banques mandatées sont, dans l'ordre : Société Générale (12.1% de parts de marché), BNP Paribas (7.4%), RBS (6.3%), JP Morgan (5.9%), Deutsche Bank (5.6%) et Barclays Capital (5.6%).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2012 à 19:37 :
Belle banque qui se donne les moyens de reussir.
Je travaille chez un concurrent...
Réponse de le 08/02/2012 à 8:54 :
moi aussi je travaille pour un concurrent ....
imagine, . . . 44 enveloppes a boucler en un mois ??? c'est beau? tu crois ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :