Le LSE bien parti pour emporter la chambre de compensation LCH Clearnet

 |   |  500  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'entreprise de marché britannique LSE est en lice pour reprendre la chambre de compensation LCH Clearnet. En cas d'échec des négociations, Nyse-Euronext devrait s'introduire dans la brèche pour se rapprocher de cette entité aux perspectives plus que juteuses.

L?entreprise de marché Nyse-Euronext ne se mariera donc pas avec son homologue allemande Deutsche Börse. Tel en a décidé la Commission européenne qui redoutait là une trop forte concentration dans les produits dérivés. Loin de panser ses plaies sans réagir, le groupe américano-européen regarde de près les négociations en cours entre le britannique L S E et la chambre de compensation LCH Clearnet. Il faut dire que les discussions entre ces deux derniers sont bien avancées. Les « due diligences » doivent prendre fin d?ici à la fin du mois de février. Et si celles-ci aboutissent favorablement, le LSE pourra alors lancer une offre en bonne et due forme sur cette entité. « Les enjeux sont de taille. LCH Clearnet dispose d?atouts stratégiques pour la compensation des produits OTC, marché potentiel aux volumes colossaux. Le groupe compense déjà les swaps de taux via sa plateforme "Swap Clear", activité particulièrement prometteuse qui couvre près de 50% du marché, ainsi que les CDS », explique Jean de Castries, Directeur Général d'Equinox Consulting.
Il est clair, que le groupe London Stock Exchange, après avoir essuyé une série d?échecs, comme son projet de rapprochement avec la Bourse de Toronto, n?a pas l?intention de laisser passer pareille aubaine. Pour cela, l?entreprise de marché est très certainement prête à faire beaucoup d?efforts. Et ce, d?autant plus qu?elle sait son concurrent pan-européen prêt à dégainer.

Les actionnaires de LCH Clearnet sont aussi les utilisateurs de la plateforme

« Si jamais Nyse-Euronext revenait dans la boucle, cela lui permettrait de régler la question de ses activités de compensation qui doit trouver une solution en 2013 pour le cash comme les dérivés. Il est probable que cette entreprise de marché se portera candidate si les négociations avec le LSE venaient à échouer. Vu les enjeux à venir sur les produits OTC, que les autorités européennes et américaines veulent voir passer par la case compensation, LCH Clearnet constitue une indéniable pépite. Reste toutefois à satisfaire les actionnaires de cette entité, ces derniers étant aussi les utilisateurs de la plateforme. Ce sont ces mêmes actionnaires qui ont fait échouer le rapprochement avec Markit il y a quelques mois. Ils seront décisionnaires dans le projet de fusion avec le LSE », ajoute l?expert.
Les grandes opérations de consolidation et de restructuration dans le paysage boursier ont du mal à émerger comme on a pu le constater ces dernières années et comme l?échec du rapprochement entre Deutsche Börse et Nyse-Euronext est encore venu confirmer. Les considérations nationales ont bien souvent été à l?origine de ces projets avortés. Mais aussi et surtout celles de concurrence. Les prochaines joutes auront très certainement lieu entre les Bourses traditionnelles et les plateformes alternatives, elles aussi en mal de concentration pour contrer plus sérieusement leurs concurrentes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :