Italie : un fonds structurel de 5 milliards pour aider les banques fragiles

 |   |  290  mots
L'une des premières actions de cette nouvelle structure sera d'intervenir dans la recapitalisation de la Banca Popolare di Vicenza, d'une valeur de 1,75 milliard.
L'une des premières actions de cette nouvelle structure sera d'intervenir dans la recapitalisation de la Banca Popolare di Vicenza, d'une valeur de 1,75 milliard. (Crédits : © Alessandro Garofalo / Reuters)
Cette décision a fait bondir en Bourse les valeurs bancaires transalpines, à la peine depuis le début de l'année. Le fonds annoncé par le ministère italien de l’Économie doit garantir les "recapitalisations des banques". Le montant des créances douteuses des banques italiennes est estimé à 200 milliards d'euros.

Le ministère italien de l'Economie et des Finances a annoncé, lundi 11 avril, la création d'un fonds d'un montant de 5 milliards d'euros, "qui garantira les recapitalisations des banques" du pays ainsi que "l'acquisition de créances douteuses", selon des informations de l'agence économique Radiocor.

L'une des premières actions de cette nouvelle structure sera d'intervenir dans la recapitalisation de la Banca Popolare di Vicenza, d'une valeur de 1,75 milliard d'euros, qui doit être lancée la semaine prochaine, en attendant celle de Veneto Banca, en juin, selon Radiocor. Cette annonce a été faite à l'issue d'une réunion tenue en fin d'après-midi au ministère des Finances à Rome, en présence des principales institutions financières et bancaires. Selon la Banque d'Italie, le montant total des créances douteuses des banques italiennes s'élève à quelque 200 milliards d'euros.

Les résultats des banques bondissent en Bourse

Dans l'attente de cette décision, les principales valeurs bancaires transalpines, cotées à la Bourse de Milan, ont clôturé en forte hausse, Banco Popolare signant ainsi la meilleure performance avec +10,30% à 5,365 euros dans un marché en hausse de 1,25%, suivi de la BMPS (Monte dei Paschi di Siena) avec une hausse de 9,78%, à 0,5165 euro et de Ubi Banca (+7,00%, à 3,27 euros), BPM (+5,98% à 0,6025euro) et Carige (+5,98% à 0,6095 euro).

Pour rappel, fin janvier, Rome avait signé un accord avec la Commission européenne pour la mise en place d'un système visant à aider les banques italiennes à céder leurs créances douteuses, avec une garantie apportée par l'Etat italien, établie au prix du marché, sur la tranche senior des titres, c'est-à-dire la plus sûre. Avant de se ressaisir vendredi, les valeurs bancaires ont multiplié les séances de baisse depuis le début de l'année.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2016 à 15:36 :
Un fonds de 5 milliards pour compenser des créances douteuses de 200 milliards au total.
C'est risible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :