La banque mobile N26 lève 160 millions de dollars auprès d'Allianz et Tencent

 |   |  520  mots
(Crédits : N26)
La startup allemande, dotée d'une licence bancaire, réalise une des plus grosses levées de fonds de la Fintech en Europe. Elle affirme avoir séduit plus de 850.000 utilisateurs.

Les startups de la finance européennes montent en puissance. La néobanque allemande N26 (ex-Number 26) annonce ce mardi matin une levée de fonds de 160 millions de dollars, un tour de table parmi les plus importants de la Fintech en Europe, mené par de grands acteurs au premier rang desquels l'assureur allemand Allianz, à travers son bras de corporate venture Allianz X, et le chinois Tencent, la maison-mère de WeChat. Depuis sa création il y a trois ans, N26, qui avait des investisseurs de renom tels que Peter Thiel (PayPal) et le milliardaire hong-kongais Li Ka-shing à son capital, a levé 215 millions de dollars.

"Nous sommes très heureux d'avoir Allianz X et Tencent comme investisseurs principaux de notre Série C. Ce sont des acteurs incontournables dans leurs secteurs respectifs que sont la finance et les services internet, ils comprennent le pouvoir de la technologie et du design pour révolutionner des industries entières" explique Valentin Stalf, le directeur général et co-fondateur de N26, un trentenaire autrichien.

Objectif 5 millions de clients en 2020

La startup berlinoise, qui dispose d'une licence bancaire en Allemagne qu'elle peut utiliser dans tout le marché européen, affirme avoir séduit plus de 850.000 clients depuis sa création. Son offre est gratuite, avec des frais d'inactivité (comme Orange Bank) et se décline en version premium à 5,90 ou 14,90 euros par mois. Elle se présente comme "l'une des banques européennes avec la croissance la plus élevée". Son objectif, pour le moins ambitieux, est d'atteindre 5 millions de clients d'ici à la fin de 2020.

"N26 a déjà traité plus de 9 milliards d'euros de volume de transactions à ce jour et s'attend à dépasser les 13 milliards rien qu'en 2018" indique la jeune pousse.

Cette levée de fonds viendra financer son expansion à l'international, notamment en vue de son "lancement prochain sur les marchés anglais et américains", dès cette année. En janvier dernier, la startup, qui emploie 380 personnes, disait avoir 200.000 clients en France où elle s'est lancée il y a un peu plus d'un an. N26 a également plus de 380 employés. Elle est disponible dans 17 pays européens (Belgique, Espagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, etc).

N26 indique indique également qu'elle va développer l'intelligence artificielle "pour proposer une expérience bancaire sur-mesure toujours plus agréable et plus personnalisée" mais aussi "mieux répondre aux attentes des utilisateurs, domaine dans lequel les banques traditionnelles pèchent".

Lire aussi : IA : le conseiller virtuel d'Orange Bank assure plus d'une conversation sur deux

"N26 est sans aucun doute un précurseur de la banque mobile" déclare Solmaz Altin, Chief Digital Officer du groupe Allianz dans le communiqué. "N26, en tant plateforme bancaire modernise les business modèles traditionnels des services financiers, offrant au final une meilleure expérience client."

Un des responsables d'investissement chez Tencent Investment, observe : "Nous constatons l'augmentation de la demande pour les produits bancaires numériques sur les marchés européens. Nous sommes donc heureux d'être un investisseur stratégique de N26 pour construire un partenariat sur le long terme et participer à sa croissance."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :