Malgré son manque de liquidités, le Venezuela démonétise le billet de 100 bolivars

Le président Nicolas Maduro a ordonné dimanche le retrait dans les 72 heures des billets de 100 bolivars. Cette coupure représente près de 50% de la monnaie en circulation.
Anaïs Cherif

2 mn

L'inflation devrait grimper à 475% cette année au Venezuela, selon les projections du Fonds Monétaire International (FMI).
L'inflation devrait grimper à 475% cette année au Venezuela, selon les projections du Fonds Monétaire International (FMI). (Crédits : Reuters/Ueslei Marcelino)

Les files d'attente devant les banques devraient encore s'allonger dans les jours à venir au Venezuela. Le président Nicolas Maduro a annoncé avoir signé un décret d'urgence économique dimanche soir, dans son émission télévisée hebdomadaire "En contact avec Maduro". En pleine crise économique, il exige le retrait de la circulation d'ici 72 heures des billets de 100 bolivars (environ 0,15 dollars). C'est la plus haute coupure actuellement disponible au Venezuela, permettant juste de s'acheter un bonbon. Les vénézuéliens auront dix jours à compter de mercredi pour pouvoir se faire échanger leurs billets. Un délai insuffisant selon l'opposition. Il y avait plus de six milliards de billets de 100 bolivars en circulation en novembre - soit 48% de la monnaie en circulation, d'après la Banque centrale vénézuélienne.

Cette décision surprise vise à "écraser les mafias", selon Nicolas Maduro. Le président vénézuélien invoque une enquête révélant que des milliards de bolivars en billets de 100 étaient "entre les mains de mafias internationales dirigées à partir de la Colombie". "J'ai donné l'ordre de fermer toutes les voies terrestres, maritimes et aériennes pour que les billets sortis du pays ne puissent pas être retournés et restent bloqués à l'étranger", a précisé Nicolas Maduro.

De nouveaux billets disponibles jeudi

Face au manque de liquidité, le Venezuela renouvelle sa monnaie cette semaine. A partir de jeudi, six billets différents - de 500 à 20.000 bolivars - et trois pièces - de 50 à 100 bolivars - vont être mis en circulation. Au cours des trois derniers mois, la monnaie vénézuélienne a subi une dévaluation de 75% face au dollar.

| LIRE AUSSI : Venezuela : impuissant face à l'inflation, le gouvernement lance de plus gros billets

Selon les projections du Fonds Monétaire International, l'inflation devrait grimper jusqu'à 475% cette année... avant d'exploser à 1.660% en 2017. En 2015, l'inflation du Venezuela s'élevait déjà à 180,9%, selon la Banque centrale du pays. Un record mondial.

L'économie du pays est sinistrée depuis la chute du prix du baril de pétrole en 2014. Ses revenus sont passés de 80 milliards de dollars en 2013 à un montant entre 20 à 25 milliards en 2015, selon le FMI - le pétrole étant la principale source de revenus du pays. Il représente 95% des exportations, selon l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Face à la crise traversée par le Venezuela, Nicolas Maduro a placé le pays en "état d'urgence économique" début 2016. Ce statut autorise l'exécutif à disposer des biens du secteur privé afin de garantir l'approvisionnement des produits de base.

(Avec agences)

Anaïs Cherif

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 13/12/2016 à 9:34
Signaler
"Venezuela, les raisons du chaos" https://www.monde-diplomatique.fr/2016/12/LAMBERT/56923 (abonnés ou payant)

à écrit le 13/12/2016 à 8:57
Signaler
felicitons nous de la reussite complete de ce pays en matiere de socialisme l'appauvrissement generalise voulu par lenine dans ses ecrits commence a venir ( avec l'hyperinflation prevue l'an prochain, ca sera fait) on n'entend bizarrement plus trop...

à écrit le 13/12/2016 à 7:33
Signaler
Ah, le socialisme, une trouvaille, qu'en pense le merluchon ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.