EDF fournira à Google de l'électricité éolienne d'ici décembre 2016

 |   |  346  mots
Le parc, d'une puissance installée de 201 mégawatts, devrait alimenter en électricité le centre de données de Google, a précisé la filiale d'EDF.
Le parc, d'une puissance installée de 201 mégawatts, devrait alimenter en électricité le centre de données de Google, a précisé la filiale d'EDF.
EDF énergies nouvelles a annoncé la signature d'un contrat de fourniture avec le géant du web américain, qui veut faire fonctionner son centre de données de Great Western à l'énergie éolienne. Parallèlement, Google a rappelé son objectif de tripler ses achats d'électricité issus d'énergies renouvelables d'ici 2025.

Article publié à 15h05, mis à jour à 16h54.

La branche "énergies renouvelables" d'EDF a signé jeudi un contrat de fourniture d'électricité de long terme entre Google et sa filiale nord-américaine, a annoncé EDF ce jeudi dans un communiqué. Il est question de livrer au géant du web, d'ici décembre 2016, la production de la future centrale éolienne de Great Western, qui sera installée dans l'état d'Oklahoma.

I Lire EDF veut accélérer son développement dans les énergies renouvelables

Le parc, d'une puissance installée de 201 mégawatts, devrait alimenter en électricité le centre de données de Google, a précisé la filiale d'EDF dans son communiqué. La production énergétique de l'installation devrait être, selon EDF, équivalente à la consommation en électricité de 80.000 foyers américains, et s'inscrit dans la volonté de Google d'alimenter ses datas center, à terme, exclusivement en énergies renouvelables.

I Lire aussi Plongée au coeur des très secrets "data centers" de Google

En effet, Google a signé en juillet 2015 l'American Business Act for Climate Pledge, initié par le Gouvernement. Pour les les dirigeants d'EDF, cela tombe très bien puisque Jean-Bernard Lévy, le PDG, a annoncé fin septembre son intention de doubler le parc de centrales électriques basées sur les énergies renouvelables à l'horizon 2030, tout en se développant à l'international.

Google voit du renouvelable partout

Quant au géant de Moutain View , il ne mise pas que sur EDF. Rappelant son intention de tripler ses achats d'électricité issus d'énergies renouvelables d'ici 2025, la multinationale a annoncé jeudi avoir acheté pour quelque 842 mégawatts d'électricité, en passant d'un parc éolien en Suède à une centrale solaire au Chili, ce qui portera ses achats actuels à 2 gigawatts.

Cela reviendrait, selon Google, à "retirer près de un million de voitures de la circulation".

Les groupes qui lui fourniront de l'électricité sont Duke Energy (61 mégawatts), RES Americas (200 mégawatts), EDF Renewable Energy (200 mégawatts), Invernergy (225 mégawatts), tous basés aux Etats-Unis, ainsi que Acciona Energia (80 mégawatts, Chili) et Eolus Wind (76 mégawatts, Suède).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2015 à 19:52 :
Tiens... vous avez oublié mon commentaire... Essayez de le retrouver, ça parle d'éolien. C'est donc gênant..??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :