Pour EADS, il y a trop de constructeurs d'avions

 |   |  211  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pour Louis Gallois, le président exécutif de la maison-mère d'Airbus, des rapprochements entre avionneurs sont inévitables.

Cela revient si souvent dans la bouche de Louis Gallois que cela semble cacher quelque chose. Dans une interview publiée vendredi par le quotidien espagnol Expansion, le président exécutif d'EADS a une nouvelle fois estimé que des alliances entre avionneurs devront forcément se nouer. "La demande ne sera pas suffisante pour tout le monde et cela obligera à former des alliances. La concurrence entre ces géants pour sceller des accords stratégiques sera encore plus rude et plus agressive que le concurrence sur la vente de leurs produits", explique-t-il.

En effet, alors qu'il n'y a qu'Airbus et Boeing aujourd'hui sur le marché des avions moyen-courriers, il y en aura six d'ici à la fin de la décennie avec les projets chinois (C919) et russe (MS 21) prévus en 2016, ceux du canadien Bombardier et peut- être brésilien avec Embraer. Au regard des coûts de développement de ces programmes, le marché aura effectivement du mal à justifier autant d'acteurs sur ce marché des avions de 110 à 220 sièges qui représente 70 % des livraisons d'avions.

Cela permettrait en particulier d'éviter que ces nouveaux acteurs à coûts réduits, chamboulent le secteur aéronautique avec des avions moins chers comme les low-cost l'ont fait dans le transport aérien.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2012 à 20:22 :
La concurrence Brésilienne, Russe et bientôt Chinoise va boire la tasse à coup sûr, quand on voit les capacités de production qu'ont pu mettre en place Airbus + ATR et Boeing.
Très bonne nouvelle, ça va profiter à l'industrie européenne, n'en déplaise aux frustrés qui ont commenté ici qu'Airbus n'a qu'à se retirer.
a écrit le 19/07/2011 à 1:49 :
Et la concurrence dans tout cela ??? non ?? a 2 ou 3 il est si facile de s'entendre sur les prix et se mettre d'accord sur des parts de marché ... mais non , notre capitalisme multinational vénéré ne peut fonctionner convenablement qu'avec 2 ou 3 sociétés multinationales pseudo concurrentes .... un quasi monopole quoi ...
a écrit le 18/07/2011 à 16:15 :
L'alliance Airbus-Boeing n'ayant pas eu lieu pour la création du super jumbo, la donne est évidemment beaucoup plus difficile... Pas d'accord, dégainez les armes ! Et il n'est pas dit que les deux Goliath puissent terrasser les petits David...
a écrit le 04/05/2011 à 8:45 :
Dans ce cas, il faut supprimer Airbus.
a écrit le 30/04/2011 à 6:45 :
S'il y a trop de concurrents, les regroupements n'auront pas nécessairement lieu, problèmes d'égo des Etats oblige ! La sélection naturelle fera son oeuvre en éliminant les canards boiteux. Faisons confiance à Airbus et Boeing pour barrer la route aux nouveaux entrants, qui prennent certainement leurs rêves pour des réalités ! Airbus a déjà mis en chantier la version remotorisée de l'A-320. Le Superjet russe peine à se faire une place...

a écrit le 30/04/2011 à 0:38 :
Si il trouve qu'il y a trop de constructeurs, Airbus n'a qu'à se retirer...
a écrit le 29/04/2011 à 14:35 :
A leur décharge, le chemin est étroit entre se faire fermer le marché d'un coté et de l'autre donner trop de chose. La Chine est un poids lourd qu'on le veuille ou non, la russie est suffisement "fermée" pour developper un avion en interne qu'elle mettra ensuite sur le marché, et le brésil est un acteur politique incoutournable dans un monde multipolaire. Bref, chine et Brésil sont incontournable, la russie à les moyens de se mettre sur le marché. Le cas des canadiens avec Bombardier est particulier en ce sens ou il vont proposer un avion, mais ne pèse rien ni en terme économique ni en terme politique. Bombardier est sans doute la seule entreprise "normale" à developper un avion avec ses propres moyens, mais je pense que le marché va, du coup, se partager sans eux. Au final boeing + airbus + embraer + comac + la russie + Bombardier, ça fait quand même 6 constructeurs, à mon avis ça fait 2 de trop.
a écrit le 29/04/2011 à 14:30 :
que ces nouveaux acteurs....Chamboulent! Ouh!
a écrit le 29/04/2011 à 14:29 :
a une nouvelle fois "Estimé"!
a écrit le 29/04/2011 à 12:19 :
Ça s'appelle aussi vouloir tuer la concurrence dans l'?uf... Airbus se sent menacé, il a peur qu'un Chinois face le même coup qu'il a réussit à faire il y a 30 ans face à Boeing... s'imposer en alternative... Ils ont vendu des brevets et des technologies au chinois il y a 10 ans pour avoir des contrats et aujourd'hui voila que des copies améliorées arrivent (ou vont) les concurrencer...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :