MBDA engrange un mégacontrat en Inde

Le missilier européen MBDA a signé avec New Delhi la vente de près de 500 missiles air-air Mica qui équiperont les 51 Mirage modernisés par Thales et Dassault Aviation. Le montant du contrat est évalué à 920 millions d'euros.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

C'est fait. MBDA a signé lundi dernier, le 30 janvier, un contrat portant sur la livraison de 493 missiles air-air de moyenne portée Mica (Mica IR/EM), évalué à 920 millions d'euros (1,2 milliard de dollars), selon des sources concordantes. Cette commande de l'armée de l'air indienne entre dans le cadre du contrat de modernisation de 51 Mirage 2000, attribué en juillet par New Delhi à Thales et à Dassault Aviation pour un montant total de 2,4 milliards de dollars.
Le 4 janvier (latribune.fr du 5 janvier), l'Inde avait décidé cette acquisition lors d'un Comité interministériel du cabinet de sécurité (Cabinet Committee on Security), présidé par le Premier ministre, Manmohan Singh. Restait encore à la traduire par un contrat. C'est désormais chose faite. Ce contrat a été signé juste avant la décision de l'Inde d'entrer en négociations exclusives avec Dassault Aviation pour la fourniture de 126 Rafale, dont 18 au moins seront assemblés en France. Des clauses ont été changées au dernier moment pour tenir compte de la décision de New Delhi d'entrer en négociations exclusives avec Dassault Aviation.
Pour MBDA, codétenu par le britannique BAE Systems (37,5 % du capital), l'européen EADS (37,5 %) et l'italien Finmeccanica (25 %), ce contrat, entré en vigueur seulement fin janvier, sera dans les comptes de 2012, selon nos informations. C'est une très bonne nouvelle pour le missilier même si celui-ci attendait ce contrat plutôt en 2011.
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 07/02/2012 à 9:19
Signaler
au dela de me rejouir sur ces cascades de contrats je ne peux m empecher de m inquieter ces achats massifs plus que le reste montre la tension extrement vive qui existe dans cette partie du monde ça ne sent vraiment pas bon pour l avenir

le 07/02/2012 à 11:26
Signaler
Il n'est pas indispensable de regarder le thermomètre pour comprendre que tout ne va pas pour le mieux dans notre monde. "Si vis pacem para bellum"

le 07/02/2012 à 14:45
Signaler
je suis bien d'accord avec vous cher Tribun la seule nuance c est qu a mon avis au vu de ce que je lis un peu partout entre l'Inde et le Pakistan on est est plus "à vouloir la paix" mais bien " à préparer la guerre" Les deux pays sont vraiment à cout...

le 07/02/2012 à 15:01
Signaler
celui qui prepare la guerre.... ne veut il que la paix ? ? ? ?

le 07/02/2012 à 15:28
Signaler
pas dans ce cas précis ces deux pays se haissent profondement avec des tensions politiques et surtout religieuses extremes (et le mot n est pas trop fort) ils ont eu déja trois guerres depuis leur indépendance Tous les pays ont pesé de leur poids dip...

à écrit le 07/02/2012 à 9:14
Signaler
bon achat a titre technique politiquement leur independance car les frontieres sont fragilles

à écrit le 06/02/2012 à 19:30
Signaler
Enfin, le contrat pour le Rafal est loin d'être signé.

à écrit le 06/02/2012 à 18:58
Signaler
Pour peu que l'on puisse placer quelques A 400 M et une poignée d'A330 MRTT cette année dans le monde, alors l'Europe militaro-industrielle sera comblée!

à écrit le 06/02/2012 à 17:33
Signaler
Dassault n'a pas dit son dernier mot pour d'autres marchés. Qui vivra verra.

à écrit le 06/02/2012 à 16:46
Signaler
C'était un signe avant-coureur du choix Indien en faveur du Rafale. A suivre: un contrat de 3 Md$ avec les Saoudiens. Cette fois-ci c'est Thalès qui est en lice.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.