Défense : l'armée de Terre obtient enfin son nouveau missile tactique

 |   |  356  mots
(Crédits : MBDA)
La direction générale de l'armement (DGA) a notifié le programme du « Missile moyenne portée » (MMP) à MBDA. Un soulagement pour le missilier qui a pris des risques financiers importants pour lancer ce programme.

L'armée de Terre a enfin son prochain missile tactique. C'est aussi un soulagement pour le missilier MBDA, qui a pris pas mal de risques pour lancer ce programme important pour sa stratégie visant à couvrir tout le spectre de la trame missiles. Conformément à la décision prise par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, la direction générale de l'armement (DGA) a notifié mardi à MBDA France, le contrat de développement et production du missile MMP (Missile moyenne portée) d'un montant de 400 millions d'euros, selon un communiqué de la DGA publié ce jeudi.

Le missilier, qui autofinance depuis 2010 le développement du MMP, avait proposé sur la base d'une commande française de 3.000 missiles, de prendre à sa charge 75 % des coûts R&D (Recherche et développement) estimés entre 200 et 250 millions d'euros. Ce projet constitue l'un des nouveaux programmes destinés à la modernisation de l'armée de terre prévus au titre de la future Loi de programmation militaire (LPM). Il vise à fournir un nouveau système de missiles de combat terrestre en remplacement du système d'arme Milan à compter de 2017. Il équipera les unités de combat de l'armée de terre et les forces spéciales pour le combat débarqué.

Un marché de 2.850 missiles

Le parc cible, selon la DGA, comprend "400 postes de tir et 2.850 missiles. 175 postes de tir et 450 missiles seront livrés sur la période 2014-2019", a précisé la DGA. Le MMP est un missile polyvalent, basé sur le concept "tire et oublie". Il permet aux forces de neutraliser les différents types de cibles rencontrés sur l'ensemble des théâtres d'opérations avec une grande précision, "tout en maîtrisant les dommages collatéraux et en réduisant leur vulnérabilité pendant le tir".

Le MMP est un missile de nouvelle génération à haute technologie avec un fort potentiel à l'exportation comme le Milan l'a été dans le passé. Il participe au maintien des compétences de la filière missilière française (9.000 emplois) dont certains sous-traitants sensibles en particulier dans le secteur des autodirecteurs à infrarouge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2013 à 4:15 :
On entend davantage parler deS Stinger que des Milan.
Réponse de le 06/12/2013 à 14:30 :
On ne peut pas comparer les missiles Stinger et les Milan: les premiers sont des missiles sol-air, et les seconds des missiles sol-sol, filo-guidés de surcroît..
a écrit le 05/12/2013 à 23:10 :
Ces équipements sont très recherchés chez nos clients traditionnels et c'est un secteur où la France a largement exporté par le passé. Si MBDA a fait de la R&D sur fonds propres, c'est que les prospects sont largement identifiés et qu'il va y avoir des exportations...
a écrit le 05/12/2013 à 22:44 :
C'est la fête au village ! Le contribuable comprend mieux ainsi pourquoi la TVA augmente. Il faut remonter la cote de FH. Une petite opex en afrique, un petit mmp qui ne servira jamais (mais qui coutera). La vie est belle, et comme disait Reiser : Vive les Cons !
a écrit le 05/12/2013 à 19:45 :
J'espère qu'ils ont pensé a commander les militaires pour mettre derrière...
a écrit le 05/12/2013 à 16:38 :
Et à quoi ca sert...? c'est avec ça ...que l'on va faire régresser le chômage?
Réponse de le 05/12/2013 à 17:19 :
Très bonne remarque ! et ça ne fait pas non plus baisser le cholestérol.
Réponse de le 05/12/2013 à 17:34 :
Et bien oui... sachant que le dernier missile moyenne portée de MBDA était le Milan qui occupait 75% du marché mondial de sa catégorie durant les énnes 70-90, on peut aussi espérer beaucoup d'exportations avec ce MMP et donc des emplois.
Réponse de le 05/12/2013 à 19:08 :
Certains ont vraiment l'esprit rétrograde...
Réponse de le 05/12/2013 à 19:27 :
très simplement : oui cela fait baisser le chömage
Réponse de le 05/12/2013 à 19:29 :
Il vise la lucarne ?
Réponse de le 05/12/2013 à 20:33 :
En tous cas, ça ne risque pas de faire baisser le niveau de vos interventions...
Réponse de le 06/12/2013 à 12:26 :
Pour faire baisser le niveau du chômage ou celui des chômeurs? Espérons qu'un jour l'Etat ne se retournera pas contre la population en mal de travail!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :