Thales vend son blindé Bushmaster au Japon

 |   |  244  mots
Déployé en Irak et en Afghanistan, le Bushmaster a été vendu à plus de 1.000 exemplaires, à l'Australie, aux Pays-Bas et à la Jamaïque, explique Thales. (Photo : Reuters)
Déployé en Irak et en Afghanistan, le Bushmaster a été vendu à plus de 1.000 exemplaires, à l'Australie, aux Pays-Bas et à la Jamaïque, explique Thales. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Thales va vendre des blindés Bushmaster au Japon. Ils seront fabriqués par la filiale australienne du groupe français pour un montant inconnu.

Le groupe français d'électronique et de défense Thales a annoncé lundi la vente de quatre de ses blindés Bushmaster au Japon, confirmant ainsi le succès de ce véhicule fabriqué en Australie à l'exportation.

"premier contrat de plateformes au Japon"

Ces blindés à roues, en version transport de troupes, doivent être livrés d'ici la fin de l'année à la force d'auto-défense terrestre du Japon, indique Thales dans un communiqué, sans révéler le montant du contrat. Chris Jenkins, PDG de Thales Australia commente :

"Ce nouveau contrat à l'export démontre le succès grandissant et la polyvalence du Bushmaster. (...) Il s'agit pour Thales du premier contrat de plateformes au Japon. Notre objectif est de fournir des technologies et des services qui répondent parfaitement aux besoins du ministère de la Défense japonais. Nous nous réjouissons de travailler en étroite collaboration avec la force d'auto-défense terrestre japonaise dès que les véhicules seront en service."

1.000 exemplaires vendus

Déployé en Irak et en Afghanistan, le Bushmaster a été vendu à plus de 1.000 exemplaires, à l'Australie, aux Pays-Bas et à la Jamaïque, ajoute Thales.

Le groupe français, qui a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 14,2 milliards d'euros, travaille sur les marchés de l'aérospatiale, de la défense, de la sécurité et des transports. Sa filiale Thales Australia a enregistré des ventes de 1 milliard de dollars australiens (677 millions d'euros) l'année dernière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2014 à 12:02 :
Oui cela est bien triste, quartes exemplaire de ce truc, il n'y a pas de quoi se faire remarquer.... Cette entreprise ne fonctionne pas correctement, il y a pas ou peut de prototype qui sorte des chaîne d'assemblage, pas de développement stratégique de produit, la guerre actuel sont très mobile, souvent dans les agglomération, avec un ennemi très changent, population civile, rebelle, voir troupe de première ordre.... Il n'y a pas vraiment de recherche effectuer sur les matériels, la protection n'a pas évoluer depuis 20 ans, la puissance de feu non plus, et la mobiliser nous somme toujours à deux principe ( roue multiple ou chenille) .
a écrit le 16/04/2014 à 11:09 :
4 exemplaires
Felicitations,
A au fait, le japon s est dote d une legislation lui autorisant a vendre des armes...
J aimerais savoir si chez thales on a percute avant la signature du contrat ...parce que a 4 exemplaires, je doute fort que cela soit pour equiper l armee d autodefense
Encore une fois brav+
a écrit le 08/04/2014 à 6:42 :
Vous ne pourriez pas s'il vous plait nous parler de marchés publics truqués en France dans la défense, de la difficulté de trouver de bons agents à l export surtout lorsque les industriels reviennent sur leurs engagements, merci thales..', des fausses factures, etc ... J'en passe et des meilleurs...
Faites du grand CABIROL avec un grand I, pas du CAB(i)ROL avec un petit i comme celui qui relaye les dépêches de meteo France . On vous aime CABIROL mais pas avec ce type d articles
a écrit le 07/04/2014 à 17:58 :
Est-ce que ça sera suffisant contre Godzilla?
a écrit le 07/04/2014 à 13:59 :
Ouah impressionnant ..ou ridicule de communiquer sur ce sujet... 4 exemplaires .. les japonais vont les analyser de fond en comble et en feront des copies améliorées ... well done THALES .
Des bonnes nouvelles du Japon, Thales ne doit pas en avoir tous les jours... y a des patrons de zone qui essayent de se faire mousser ...
a écrit le 07/04/2014 à 11:12 :
Euh.... 4? Très franchement, on parle du Japon là. Bien qu'orienté vers l'auto-défense, le Japon est loin d'être un pays sous-armé. La vente de 4 véhicules, ça semble dérisoire. Vous ne pouvez vraiment pas en dire plus? S'agit-il d'un simple "échantillon" afin de mener une évaluation? Ou alors d'un équipement destiné à une unité très spécifique (des forces spéciales par exemple...) ? Vous ne pouvez pas juste nous dire ça sans aborder la question du nombre d'exemplaires qui est extrêmement surprenant!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :