Thales s'offre un leader de la télévision... dans les avions

 |   |  602  mots
Thales s'offre LiveTV, un des leaders de la télévision et de la connectivité pour les avions pour un montant total de 400 millions de dollars.
Thales s'offre LiveTV, un des leaders de la télévision et de la connectivité pour les avions pour un montant total de 400 millions de dollars. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe d'électronique s'offre LiveTV pour un montant total de 400 millions de dollars. Cette filiale à 100 % de la compagnie aérienne américaine JetBlue est l'un des leaders de la télévision et de la connectivité pour les avions.

C'est un petit peu un retour aux sources pour l'ancien magnat de Vivendi, Jean-Bernard Lévy. Car Thales vient de signer un accord ferme pour l'acquisition de LiveTV, leader de la télévision et de la connectivité... pour les avions. Le groupe d'électronique s'offre cette filiale à 100 % de la compagnie aérienne américaine JetBlue, pour un montant total de 400 millions de dollars. Soit près de trois fois le chiffre d'affaires estimé en 2014 de cette société créée en 1998. "Le chiffre d'affaire pour 2014 est estimé autour de 150 millions de dollars", a précisé Thales dans son communiqué publié mercredi.

Thales Avionic rachète un concurrent dans le domaine du multimédia à bord (IFE ou In-flight Entertainment) capable de fournir plus de 100 chaînes de télévision à bord. En 2012, le chiffre d'affaire de LiveTV s'élevait à 81 millions de dollars, en baisse par rapport à 2011 (82 millions de dollars), selon le rapport annuel de 2012 de JetBlue. LiveTV assure par ailleurs sur son site internet soutenir plus de 600 appareils équipés de ses produits dans les compagnies aériennes telles que JetBlue, United, Frontier, Alitalia, Virgin Australia, WestJet et Azul. Cette acquisition, soumise aux différentes approbations réglementaires, devrait être finalisée au milieu de l'année 2014.

Pionnier dans le domaine de la TV à bord

Créée à Melbourne en Floride (États-Unis), LiveTV propose des solutions de multimédia pour équiper les sièges des avions de ligne intégrant la télévision par satellite et la distribution de vidéo, ainsi que des solutions de connectivité multi-bande à haut débit (Ku, Ka et bande L). Elle offre aussi les services de LiveAero et de radio régionale par satellite. Cette société emploie à ce jour 450 personnes.

Pionnier dans le domaine de la télévision et, plus récemment, dans celui des communications haut débit et des services internet pour les compagnies aériennes et les passagers, LiveTV a équipé plus de 700 appareils dans le monde avec une gamme de produits extrêmement compétitifs.

Une opération stratégique pour Thales

"LiveTV est une opération stratégique pour Thales, a commenté le PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy, cité dans le communiqué. Ce rachat va nous permettre d'améliorer notre positionnement sur le marché très dynamique du multimédia et de la connectivité de bord. Notre but est d'offrir aux compagnies aériennes la solution de connectivité la plus performante mais aussi la plus compétitive et la plus flexible, quels que soient la taille de leur flotte, le type d'appareil ou les routes aériennes empruntées".

Pour Jean-Bernard Lévy, un peu plus d'an après être arrivé aux commandes de Thales, c'est sa première opération externe significative. Le PDG de Thales expliquait qu'il n'était pas venu pour réaliser des acquisitions. Interrogé en novembre en marge du salon de Dubaï pour savoir si la croissance de Thales passera par des acquisitions, la réponse avait fusé : "pas question de se cacher derrière des acquisitions pour réaliser nos objectifs. Nous serions dans le déni. Je ne suis pas venu chez Thales pour faire des fusions/acquisitions". Pour Jean-Bernard Lévy, l'essentiel de la croissance "viendra des efforts réalisés en interne".

Ce qui ne voulait pas dire que Thales ne fera pas "de temps en temps" des acquisitions, avait-il toutefois expliqué. C'est aujourd'hui bien le cas avec LiveTV. C'est le fameux "coup de pouce supplémentaire", selon ses propos tenus en février lors de la présentation des résultats 2013, pour faire de Thales un groupe mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :