L’aéronautique française craint d’être privée de titane par Moscou

 |   |  481  mots
(Crédits : reuters.com)
L'industrie aéronautique française pourrait manquer de titane, métal utilisé notamment dans la fabrication d'avions et de réacteurs, si la crise ukrainienne entraînait une dégradation des relations commerciales avec Moscou, a estimé lundi Marwan Lahourd, président du Gifas

Manquer de titane, ce métal crucial dans la fabrication d'avions et des réacteurs : c'est la crainte des industriels de l'aéronautique française si la crise ukrainienne débouchait sur une dégradation des relations commerciales avec Moscou.

"A ce stade, l'impact est nul. Les coopérations civiles se poursuivent, que ce soit la participation des équipementiers français dans les programmes d'avions russes (Sukhoi et MS-21), la production de morceaux d'A320 en Russie, ou la commercialisation des fusées Soyouz par Arianespace. Si cela devait aller plus loin, l'impact serait négatif, mais plus au détriment des programmes russes même si ça aurait un impact sur notre activité. En revanche, l'approvisionnement en titane est lui problématique", a indiqué ce lundi Marwan Lahoud, directeur de la stratégie lors de la présentation du bilan commercial du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) qu'il préside.

 Le Kazakhstan, une alternative

"La Russie est un gros exportateur de titane et fournit la moitié des besoins de la filière aéronautique en France". Pour autant, le numéro 2 d'Airbus Group (ex EADS) s'est voulu rassurant. "L'approvisionnement fait l'objet de contrats à long terme, l'industrie dispose de stocks et enfin, il existe d'autres producteurs, comme le Kazakhstan", a-t-il déclaré.

D'après le Service géologique des Etats-Unis (United States Geological Survey), le Kazakhstan est le quatrième producteur mondial de titane, derrière la Chine, le Japon et la Russie et devant l'Ukraine.

 73,1 milliards de prises de commandes en 2013

Marwan Lahoud a par ailleurs fait état des excellents chiffres de l'industrie aéronautique française. En 2013, le chiffre d'affaires des membres du Gifas a progressé de 9%, à 47,9 milliards d'euros, tandis que les prises de commandes ont bondi de 49%, à 73,1 milliards d'euros.

"Notre industrie a une nouvelle fois montré qu'elle était un pôle d'excellence technologique et économique, qu'elle disposait d'une filière cohérente, dynamique et solidaire", a déclaré Marwan Lahoud. La chaîne de fournisseurs s'est illustrée en s'adaptant à la hausse des cadences des donneurs d'ordres.

"Nous avons suivi nos clients, nous avons pris des risques et nous avons réussi la montée en cadence (...) avec de gros efforts d'investissements et de recrutement", a indiqué Emmanuel Viellard, président du groupe équipement au sein du Gifas. Les PME et les grands équipementiers ont investi au-delà de leur capacité d'auto-financement en ayant recours à l'emprunt ou à des augmentations de capital. Et ils ont augmenté leurs effectifs de 7%, a-t-il ajouté.

 Frein sur les embauches

Après avoir embauché 15.000 personnes en 2012 et 13.000 en 2013, les membres du Gifas prévoient 10.000 embauches en 2014, pour une création nette d'emplois positive mais inférieure aux 6.000 enregistrés en 2013. "2014 est une année de récupération. Ce n'est pas la fin de l'histoire, mais on fait une pause", a expliqué Marwan Lahoud. Au total, la filière compte 177 000 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2014 à 11:06 :
Pour info, le Kazakhstan est un des 3 pays de l'ex-URSS avec l'Arménie et la Bielorussie qui est en train de signer un pacte de zone de libre-échange avec la Russie (re-création de l'URSS en fait). Le dictateur en place n'a pas vraiment le choix d'ailleurs si il désire recevoir un appui Russe en cas de soulèvement populaire… La Chine produit beaucoup de titane certes, mais a des ambitions démesurées en terme d'aéronautique aussi bien dans les moteurs que dans les avions eux-même. A qui donneront-ils demain la priorité des approvisionnements? (Airbus-GE-Boeing-SAFRAN ou bien AVIC etc…???).
Réponse de le 30/04/2014 à 11:41 :
OK, la Russie qui créer une zone de libre-échange est une dictature qui te-créé l'URSS.
Mais nous avec notre Europe libérale, avec sa monnaie forte comme un mark et ses règles contraignantes (qui impose par exemple les OGM!), sa troika, on ne ré-crée pas un nouveau Reich ?
Réponse de le 01/05/2014 à 12:38 :
@ JeanMi : Je ne comprends pas vos propos. Je ne critique en rien la Russie si ce n'est que je pointais du doigt le régime du Kazakhstan qui est une dictature très forte et reconnue comme telle. On est à des milliers d'années lumière de l'Europe...
Réponse de le 02/05/2014 à 18:34 :
Mes excuses, je vous ai lu trop vite
a écrit le 30/04/2014 à 8:29 :
Les russes n'ont rien compris à l'économie de marché. Ils seront les premiers frappés par leurs restrictions: Airbus en tant que groupe européen dispose d'autres sources d'approvisionnement (le Kazakhstan comme cité), et étant donné la très faible production manufacturière russe, les débouchés de la filière titane en Russie risque bien d'être sinistrée. Pas très malin ! Les Kazakhs sont bien plus lucides que les russes dans leur appréhension du libre échange.
a écrit le 30/04/2014 à 4:37 :
Et vice versaille
a écrit le 30/04/2014 à 0:24 :
Le drame qui se joue en Ukraine est la résultante d'une immigration Russe qui a commencé au temps des Tsars, suivi de l'URSS. En réaction, les Ukrainiens ont développés une haine pour leurs descendants, qui prospèrent en commerçant avec la Russie (à leurs dépends selon la rhétorique). A défaut de Nationalisme (limitant les immigrations), l'Ukraine est maintenant en proie à l'Ultra Nationalisme !
Au lieu d'agir pour atténuer ces tensions, nos corrompus Poutine, Obama et la clique de Bruxelles en profitent pour jouer à la gué-guerre. Pour cacher la Crise qui s'éternise à l’Ouest, la Corruption à l'Est ? L’Extrême droite a toujours été l'allié de choix quand rien ne va plus, aujourd'hui encore une fois prouvé !
Bravo, les peuples vont en sortir gagnants, il y a pas à en douter !!
Pendant ce temps, argumentons si nous allons manquer de Titane ou sur qui est le plus méchant entre Poutine et les US, US qui peuvent continuer de négocier tranquillement le traité transatlantique.
Personne n'a jamais vu le film Des hommes d'influence (Wag the Dog) de 1997, sortie ironiquement qqs mois après le scandale de Monica Lewinsky ?
Réponse de le 30/04/2014 à 7:35 :
Quand on sait que l'Ukraine existe en tant qu'état depuis 1914 seulement et qu'elle est le berceau de la civilisation russe, on est pris d'hilarité à la lecture du pensum ...
Réponse de le 30/04/2014 à 10:33 :
vous n'avez rien compris , avant quel 'ukraine soit colonisé par les lituano-polonais , il existait la russie kievienne .D'ailleurs pour rappel , ivan 4 s'est proclamé tsar de toutes les russies ( kiev, moscou et novgorod ) ( rouss en varègue c'est comptoir , je crois )
a écrit le 29/04/2014 à 20:40 :
Les USA ont envahi et détruit l'Irak et l'Afghanistan. On attend toujours les preuves que les russes ont envahi l'Ukraine ( autre chose svp que les photos du New Yorkshire Times qui a déclenché l'hilarité sur le net avec ses "deux barbus"). PS aux étudiants : visez plutôt un job de serveur ou cuistot chez Macdo que troll pour le compte de l'UE. C'est mieux payé et c'est plus pérenne et sérieux comme boulot d'été ...en plus vous serez moins ridicules auprès de vos potes, même avec la casquette à l'effigie de Ronald !!!!
Réponse de le 29/04/2014 à 23:13 :
Preuve que la Russie a envahi une partie de l'Ukraine : l'annexion de la Crimée !! Ca ne vous suffit pas : la prise de contrôle et la saisie de l'ensemble de la flotte ukrainienne de mer noire !!
A noter que les " méchants ukrainiens néonazis" selon la terminologie poutinienne, n'ont pas fait usage de leurs armes !!!
Réponse de le 30/04/2014 à 4:22 :
La gousse, vous affirmez qu'il n'y a qu'un responsable, il en reste pas moins que toutes les victimes sont Ukrainiennes !
Ce sont donc ceux de l'Ouest et de l'Est qui se tapent dessus, avec à l'Est l'équipement des militaires qui ont changé de camp (rappelez vous le 2 Mars l'amiral Ukrainien Denis Berezovski prêtant allégeance aux autorités pro-russes de Crimée, faut croire à des bis repetita à l'Est).
Réponse de le 30/04/2014 à 7:38 :
Ah bon ? La Russie a envahi la Crimée ? Où sont vos preuves ? Et depuis le référendum il y a des combats et des centaines de morts chaque jour comme en Irak et en Afghanistan ? Ah ces trolls de l'UE... dénués du moindre humour mais si drôles (à leur dépends...)
a écrit le 29/04/2014 à 20:02 :
@ Gertrude et Gaston : Rien à voir entre l'organisation de l'UE et le système centralisé d'Urss, on le constate encore avec le modèle ukrainien dont il reste des ruines embarassantes pour l'Ukraine et la Russie. Le traité de Lisbonne a une longue histoire derrière lui et plusieurs référendums acceptés à la fois dans le temps (Maastricht etc) et par la majorité des pays. C'était alors 17 pays et pas juste 1 seul.On ne peut pas chaque fois tout refaire avec un tel document juridique quand d'autres ont déjà voté, donc vraiment une image très shématique de l'histoire et d'un vaste sujet. L'Europe a pris beaucoup de mesures sociales donc parler d'Europe néo-libérale et faire par ailleurs référence à l'Urss est contradictoire. Beaucoup de mesures ont été prises également dans le domaines de la santé, de la protection, de l'environnement etc. C'est éloigné d'un système néo-libéral. De plus c'est une Europe des Nations et ce sont les Nations qui bien souvent en tirant la couverture à elles ont bloqué des avancées et pris des risques. Concernant par exemple l'entrée de la Grèce dans l'euro, l'UE s'est toujours opposée et ce sont des Nations qui l'ont imposée. La voix de l'Union a bien souvent été plus sage que celle de Nations. Reprendre en main l'Europe est tout à fait possible, encore faudrait-il que des partis séparatistes ou autres ne se défaussent pas à longueur de temps sur l'Europe en lui attribuant leurs propres errances en détournant les gens d'aller voter sérieusement aux européennes et non par contestation nationale qui n'est pas l'objet. L'Otan n'a été constituée que pour faire face à l'invasion de l'Europe par la Russie et le pacte de Varsovie. Elle s'est ensuite ouverte à des coopérations plus larges et certainement pas pour servir une poignée de milliardaires américains. Les interventions dans les pays baltes actuels ou en Pologne etc ont uniquement un rapport avec les pays concernés qui la réclament et l'apprécient. A défaut d'être capables en Europe d'avoir encore une armée effective suffisante c'est un système de mise en commun et d'économies pertinent. On a reproché à l'Afrique de ne pas avoir une organisation militaire commune pour intervenir sur ces propres problèmes. Reprocher à l'Otan d'exister en Europe face aux visées expantionnistes de Poutine n'est donc pas cohérent. L'ensemble des zones du monde cherchent des mises en commun y compris Poutine avec son Eurasie, la Cei, les Brica etc et des monnaies communes et nous nous devrions faire l'inverse, désintégrer l'Europe, l'Otan, l'euro, pour faire plaisir à Poutine qui viendrait nous grignoter comme ses prédécesseurs moustachus ? C'est à contre courant de nos intérêts et de l'histoire.
Réponse de le 30/04/2014 à 3:11 :
Votre union que vous proposer aux citoyens d'Europe n'est qu'une tutelle de l'Otan et de l'empire Allemand sur les pays comme la France ou l'Italie ou l'Espagne. Vous confondez l'union des oligarques européens ou américains a celle des peuples d'Europe. Les européens et les français ne sont pas dupe de ces évolutions néfastes et de leurs dégradation de niveau de vie et de services. Vos explications n'ont rien de rationnels pour les individus de la classe moyenne. Et plus le temps passe plus les français vont rejeter cette union a double standards et double langage.
a écrit le 29/04/2014 à 18:22 :
Voilà qui devrait ouvrir les yeux à nos politiciens Français mais aussi Européens quant aux désirs de sanctions des US, Tout bénef ! Contrer la Russie et castrer l'Europe. A Silver bullet they say !!
Réponse de le 29/04/2014 à 19:06 :
C'est profond comme remarque Gaston. Comme si les américains ne produisaient pas d'avions ni n'utilisaient du titane. Ils vous paient combien au FSB pour écrire de telles bêtises ?
Réponse de le 29/04/2014 à 21:13 :
Avez vous au moins lu le titre du présent article "L’aéronautique française craint d’être privée de titane par Moscou". On parlent pas d’Américains inquiet...
Ce qui est bien avec vous, même si vous êtes un caméléon question pseudo, c'est vos tiques, comme voir toute critique du système comme une œuvre du FSB. Bonjour la démocratie ! Heureusement que nos politiciens sont plus raisonnables, sinon on finirait tous au Goulag avec vous (dont au moins 20% des Français tentés - malheureusement - par le FN) !
Vous nous avez dit avoir souffert de Poutine, on vous pardonne donc, mais il serait temps de comprendre l'Universalisme Français (nous voyons pas les choses en Noir et Blanc, en Gentils et Méchant, etc).
a écrit le 29/04/2014 à 16:18 :
Les avionneurs planchent sur de nouveaux alliages à base d’aluminium et de lithium pour les ailes et le fuselage. L’usage de ces alliages devrait permettre de baisser de plus de 10% le poids des avions. La production mondiale de lithium s’élève en moyenne à 16 000 tonnes. Le Chili est le premier producteur avec 43 %, suivi par l’Australie (22 %) et la Chine (17 %). La consommation de lithium augmente au rythme de la croissance de la production de batteries au lithium, soit 12 à 15 % par an en valeur mais a des substituts nettement plus répandus (sodium). 40 % des réserves de lithium se trouvent en Bolivie. Ce pays est appelé à jouer un rôle clé dans les prochaines années.
Réponse de le 30/04/2014 à 11:11 :
Ce nouvel alliage n'est pas ammené à remplacer le Titane, mais à contrer les composites dans les structures. Constellium a lancé la production de cet alliage (AirwareR) qui est déjà utilisé dans le lanceur Space X et d'autres avions comme Bombardier etc...
a écrit le 29/04/2014 à 16:16 :
Les avionneurs planchent sur de nouveaux alliages à base d’aluminium et de lithium pour les ailes et le fuselage. L’usage de ces alliages devrait permettre de baisser de plus de 10% le poids des avions. La production mondiale de lithium s’élève en moyenne à 16 000 tonnes. Le Chili est le premier producteur avec 43 %, suivi par l’Australie (22 %) et la Chine (17 %). La consommation de lithium augmente au rythme de la croissance de la production de batteries au lithium, soit 12 à 15 % par an en valeur mais a des substituts nettement plus répandus (sodium). 40 % des réserves de lithium se trouvent en Bolivie. Ce pays est appelé à jouer un rôle clé dans les prochaines années.
a écrit le 29/04/2014 à 15:13 :
Comme déjà pointé ici dans un autre article, ce conflit US-Russie va nous retomber dessus, nous affaiblir, et permettre aux US de nous mettre encore plus la main dessus. Nous avons tout perdu d'avance.
Réponse de le 29/04/2014 à 15:46 :
Cà n'est pas un conflit US/Russie mais de l'expantionnisme de Poutine en Europe qui a envahit Géorgie, Ukraine etc. Le nombre de pays contre Poutine et le rapport économique le donne perdant à terme. L'avantage pour l'Europe est de se consolider et tant mieux si les Etats-Unis et l'Europe entre autres se rapprochent. Poutine fait tout pour comme au temps de Staline. De plus il est mortel.
Réponse de le 29/04/2014 à 16:00 :
Et la marmotte met le chocolat dans le papier ...
Réponse de le 29/04/2014 à 16:20 :
Cà n'est pas un conflit US/Russie mais de l'expantionnisme des présidents Us dans le monde qui ont envahit le Vietnam, la serbie, l'afghanistan, l'Irak et la Libye etc. Sans compter les bases us partout dans le monde et les revolutions colorés. Le nombre de pays contre Obama (ameriques du Sud, Iran, Chine, Inde) et le rapport économique (pays émergeant contre pays en déclin croulant sous la dette) le donne perdant à terme. L'avantage pour l'Europe est de se consolider et tant mieux si la Russie et l'Europe entre autres se rapprochent. Obama fait tout pour comme au temps de Staline. De plus il est mortel (drones, Nsa, Guantánamo) .
Réponse de le 29/04/2014 à 17:01 :
@ xy : C'était normal face à l'expantionnisme soviétique partout dans le monde qui s'est concrétisé par plus d'un demi-siècle d'occupation de l'Europe par les soviétiques. Ne pas inverser les causes et les effets. Si la Russie est le plus vaste pays du monde c'est par ailleurs qu'elle a conquis des territoires sur ses voisins comme l'histoire le prouve et qui perdure avec Poutine responsable de la situation actuelle et menteur chevronné comme ses déclarations le démontrent clairement. Les amalgames de propagandes à la soviet n'y changent rien. Par ailleurs les Etats-Unis sont un pays démocratique avec un président élu pour maximum 8 ans. La Russie est une dictature avec une pseudo élection, des candidats bidons, des médias aux ordres et un président qui cède sa place à un ministre choisi qui doit la lui remettre à nouveau et ainsi de suite.
Réponse de le 29/04/2014 à 18:04 :
Quel baroud d'honneur son pépère ! Avant son licenciement prochain il nous aura quand même sorti chaque jour Adolf et Joseph ! Attendons nous à un feu d'artifice d'ici les élections qui marqueront la fin de son petit CDD à l'UE : Attila et Gengis Khan !
Réponse de le 29/04/2014 à 18:24 :
A ceux qui ne savent pas pourquoi on parle tant de Troll EU ici :
www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/9845442/EU-to-set-up-euro-election-troll-patrol-to-tackle-Eurosceptic-surge.html
Réponse de le 29/04/2014 à 18:33 :
C'est les USA qui ont déstabilisé l’Ukraine, pas la Russie il ne faudrait tout de même pas inverser les rôles (Cf Victoria Nuland). Ce n'est pas Poutine qui a destitué un président élu mais les euromaidans sponsorisés par Washington et Soros.
La Russie est aussi peu démocratique que les USA ! Les médias mainstream sont contrôlés par une petite oligarchie et deux parties se partagent le pouvoir depuis 150 ans, enlevez vos œillères. Il ne me semble pas nécessaire de revenir sur les casseroles des US de ces dernières années (trucages des votes en Floride, Guantánamo, Patrioct act, Snowden, Michael Hastings ...) La Russie n'est pas un paradis et Poutine n'est pas un ange, mais il me semble qu'il a eu de meilleurs résultats depuis qu'il est au pouvoir qu'Obama ou Hollande. Ce qui explique le soutien d'une majorité de sa population.
J'attends vos arguments.
a écrit le 29/04/2014 à 15:04 :
En cas de sanction économique la Russie souffrirait autrement plus que l'Europe, l'UE représente 50 % du commerce extérieur de la Russie, alors que celle-ci ne représente qu'environ 1 % du commerce extérieur de l'UE. L'idée en Occident est de contenir la Russie et de la dissuader de franchir le pas dans l'est de l'Ukraine, et donc de gagner du temps pour commencer à diversifier ses apports énergétiques avec le gaz de schiste américain ou le gaz naturel liquéfié qatari. Nous assistons à un tournant dans la relation entre l'Occident et la Russie. L'idée selon laquelle Moscou peut être un partenaire politique et économique fiable de l'Occident appartient au passé.
a écrit le 29/04/2014 à 14:40 :
Les européens peuvent deja se préparer a prendre leur pioche et leur pelle pour aller chercher du gaz du pétrole et du titane car il va partir en Chine avant tout maintenant. Il faudra aussi demander a GE de construire des systèmes énergétiques aux excréments de canards pour pouvoir chauffer l'Europe a l'hiver 2015.
Réponse de le 29/04/2014 à 14:50 :
Pas d'inquiétude on a Solar Jet et bien plus sous le coude dans les énergies renouvelables à l'efficacité énergétique en passant par le nucléaire de 4e génération et filière thorium etc. La Chine fait pareil. Les vielles énergies verront leur cours monter et c'est tant mieux pour la pollution et pour les autres. La Russie n'est par ailleurs pas un gros producteur de Titane.
a écrit le 29/04/2014 à 14:16 :
Les minerais de titane sont relativement abondants et la pénurie ne menace pas à court terme. Le titane est le 7ème métal le plus abondant dans la croûte terrestre (0,63%). On le trouve principalement sous 4 formes de minerais: le leucoxène, le rutile, l’ilmenite et les scories. Composé de 54% à 90% de TiO2 en masse. La demande mondiale de titane, cyclique, avoisine 50 000 tonnes par an et est tirée par la forte demande de l’industrie aéronautique. Un Airbus A380, par exemple, contient 77 tonnes de titane ; un Boeing 787, 91 tonnes. Les 3 plus gros producteurs sont l’Australie, l’Afrique du Sud et le Canada, suivis par : États-Unis, Norvège, Chine et Ukraine. La réserve mondiale totale, à savoir celle qui n’est pas encore technologiquement et économiquement exploitable, est estimée à 2 milliards de tonnes. Les réserves prouvées de rutile et d’ilménite sont estimées à 600 millions de tonnes. On recycle et on diminue de plus en plus la place du titane dans l'aviation en le remplaçant par des composites.
Réponse de le 29/04/2014 à 15:04 :
Précisions incontournables, merci. Dans le classement des producteurs vous ne mettez même pas la Russie, et le remplacement du titane par des composites ne pourra certainement se faire que lors de la conception de futurs avions ?
a écrit le 29/04/2014 à 14:03 :
C'est pas drôle, mais çà donne envie de rigoler quand même.
a écrit le 29/04/2014 à 13:46 :
Les USA n'ont qu'un souhait : maintenir l'Europe dans sa léthargiebruxelloise actuelle, car il est plus facile de manipuler ou corrompre 3000 Commissaires Bruxellois non élus que des Etats souverains. Ainsi, l'Europe reste une non-puissance, une simple masse de consommateurs de films hollywoodiens, de hamburgers aux OGM, de smartphones californiens, de softdrinks gazeux et de médicaments US. De temps à autre, Bruxelles est mandée comme un laquais pour participer à tel ou tel plan de sauvetage, telle intervention militaire interventionniste, telle déstabilisation. Le parfait esclave en somme.

Si les Peuples européens veulent survivre, ils doivent tuer la Machine Bruxelloise qui n'est qu'un cache pubis du mondialisme US. Ils doivent créer une Europe Puissance, un groupe d'Etats voulant protéger leurs peuples, rayonner par leur excellence technique, artistique et intellectuelle, défendre leurs économies et leurs marchés, au besoin par la force et l'intelligence économique, comme le font tous les Etats du monde, en premier lieu les USA. En gros, crééer une Europe politique à l'image d'Airbus et d'Arianespace : subsidiaire, décentralisée, excellente.
Réponse de le 29/04/2014 à 14:25 :
Pas besoin de casser l'Europe qui a mis 50 an à se construire pour tout recommencer. Il suffit de voter pour les gens qui construisent l'Europe et non les partis séparatistes financés par Poutine qui cherche à la soumettre pour imposer son Eurasie impérialiste. Les Etats-Unis ne posent pas tant de problèmes que çà et n'envahissent pas l'Europe comme l'a fait Staline pour plus d'un demi siècle et omme le fait Poutine.
Réponse de le 29/04/2014 à 16:31 :
L'oignon : "n'envahissent pas l'Europe", en effet. Pas besoin, ils la domine totalement.
Réponse de le 29/04/2014 à 17:04 :
@ yvan : prouvez-le ?
Réponse de le 29/04/2014 à 18:38 :
L'Union fait la force, je pense que tout le monde est d'accords avec vous, mais soit on reprends le contrôle, soit l'Europe va finir à la casse.
Sarkozy a voté le Traité de Lisbonne alors qu'on a voté NON à la constitution qui inscrivait dans le marbre de cette constitution le néolibéralisme. L'UMP est OUT.
Hollande avait promit de renégocier le traité pacte budgétaire européen, officiellement appelé traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) - ou l'Austérité à Jamais, il n'a rien fait. Le PS est OUT.
Qui reste donc ?
D'ailleurs, savez vous pourquoi c'est le néolibéralisme qui s'impose en Europe? Comme il est impossible de s'entendre à 28, on limite les contraintes aux plus petits dénominateurs commun, et ça ressemble alors très fort au néolibéralisme. Aucune chance que nous fassions autre chose à 28. Ce sera donc l"Europe et la néo féodalité, ou le retour aux Nations et des peuples Souverains.
Ne soyez pas d'accords avec moi, souvenez vous juste de ça d'ici encore 10 ans.
Réponse de le 29/04/2014 à 18:54 :
L'Europe est probablement plus inefficiente que l'union soviétique et la NSA plus intrusive que le KGB. Quand a l'Otan, ce machin, ne sert que les intérêts d'une poignée de milliardaires nord américains.
a écrit le 29/04/2014 à 13:26 :
Les avions en fin de vie (de toute sorte, taille, ..), ils sont valorisés, les matériaux recyclés ou enterrés ?
On a des contrats à long terme, pour le gaz aussi, des volumes qu'on s'est engagé à acheter, consommés ou non (c'est comme ça que Gazprom travaille).
Là au moins, les sources sont diverses, pour les terres rares, c'est plus crique (y a 40 ans, j'avais un article donnant des informations sur les installation RhonePoulenc de traitement pour séparer ces métalloïdes).
a écrit le 29/04/2014 à 13:09 :
merci le privilege de la hollandie
avec des chomeurs en plusdu soutien au regime ukainien non elu et ses ministres nazi
Réponse de le 29/04/2014 à 14:56 :
Les plus nazis sont à l'Est de l'Ukraine et en Russie, les faits le démontrent et l'envahisseur est bien Poutine qui récidive après la Géorgie et Staline en son temps.
Réponse de le 29/04/2014 à 16:24 :
Bien dit, je suis tout à fait comme vous, je suis de droite, même vers l'extrême, français et très fier de l'être, je porte dans mes gènes l'anti-communisme le plus corrosif, le plus coriace !! néanmoins je me considère aussi un démocrate. Mais à la condition qu'on ne me casse pas les pieds, sinon je ferai valoir ma propre loi et tant pis pour ceux qui ne sont pas d'accord. À bas Poutine et Obama, vive la France éternelle !!!
Réponse de le 29/04/2014 à 18:42 :
Dites "Les plus nazis sont à l'Est", vous pensez qu'on fait un concours de Nazismes en Ukraine ou quoi?
Les Drapeaux Rouge et Noir, c'est place Maidan qu'on les a tous vu, en photos, à la TV, sur le Net...
Réponse de le 29/04/2014 à 19:16 :
La Crimée envahie et les gens tabassés dans des manifestations pacifiques avec femmes et enfants sont bien à l'Est. Les observateurs de l'Osce prisonniers, représentant pourtant 57 pays, sont aussi à l'Est.
Réponse de le 30/04/2014 à 3:57 :
Des gens tabassés dans des manifestations pacifiques avec femmes et enfants, j'en ai vu a Paris avec le Mariage pour Tous, donc quoi ?
a écrit le 29/04/2014 à 12:57 :
Ce serait bien plus honnête et plus précis de dire "l'aéronautique européenne" au lieu de "l'aéronautique française" car les exemples cités (Airbus, Ariane...) ne sont pas de fabrication exclusivement française mais européenne. Souvent l'imprécision génère de la désinformation.
a écrit le 29/04/2014 à 12:21 :
Encore une conséquence du bourbier dans lequel les US nous fourre...
Il nous faut une Europe forte !
Réponse de le 29/04/2014 à 14:29 :
Oui surtout pour contrer les ambitions invasives de l'Eurasie de Poutine, un voisin qui nous ment et qui devient gênant même pour les russes qui doivent le subir depuis déjà plus de 3 mandats.
Réponse de le 30/04/2014 à 4:01 :
C'est drôle de voir que même un appel à une Europe forte vous dérange.
Finalement Poutine vous sert à ce qu'on regarde ailleurs ??
a écrit le 29/04/2014 à 11:54 :
et bien, je ne comprends pas, les fabuleux neoliberaux nous ont pourtant expliquer que les grandes manoeuvres guerrières étaient impossibles grâce au Marché (avec un grand M) qui allait instantanément économiquement immobiliser la Russie ...
Sauf que le marché virtuel ne replacera jamais les matières premières et l'énergie, qu'on se le dise !
a écrit le 29/04/2014 à 11:24 :
Quand Uncle Sam décrète l'embargo sur l'Iran, PSA perd un marché de 400.000 véhicules par an. Quand les banksters de Wall Street décrète l'embargo sur la Russie, les industriels français commencent à compter leurs abatis. Pauvres petits gogos qui ont cru à "l'Europe puissance" alors qu'elle est soumise aux USA avec la complicité des eurocrates non élus ! L'oligarchie US ne VEUT PAS de votre Europe puissance, elle veut juste un grand marché transatlantique pour finir de soumettre les nations !
Réponse de le 29/04/2014 à 11:38 :
En dehors des relents anti américains, ce que vous dites est vrai, mais du point de vue des Américains c'est de bonne guerre.
Le seul moyen d'y remédier est de créer une Europe forte, mais le sentiment anti européen de la population et d'une certaine manière des gouvernements de chaque nations, font pour le coup le jeu des Américains.
J'espère que vous ne faites pas parti des euro sceptiques....
Réponse de le 29/04/2014 à 11:59 :
L'Opa des américains sur l'Ukraine avait deux buts, semer la zizanie dans l'Ue et tenter d'intégrer l'Ukraine à l'OTAN. Les médias et nos gouvernants dans un suivisme dramatique sont tombés dans le piège. Les conséquences seront dures pour la Russie et L'UE et le gagnant sera !!!!!!!
Réponse de le 29/04/2014 à 14:40 :
@ Verjon : votre analyse ne ient pas la route car si Poutine n'avait pas envahit l'Ukraine comme la Géorgie tout accord en soutient de l'Ukraine par la Russie et l'Europe était possible, donc rien à voir avec votre anti-américanisme aveugle mais tout à voir avec la stratégie expantionniste de Poutine qui pour preuves parmi d'autres s'est armé depuis longtemps pour çà.
Réponse de le 29/04/2014 à 22:36 :
Relents ? Juste des faits : PSA a du s'écraser devant l'injonction du département d'état US et arrêter de vendre en Iran (qu'est-ce que ce pays a fait à la France ? Rien !) mais continuez donc à nous prendre pour des imbéciles ... Le réveil va être douloureux le 26 mai et pas à cause de la caféine en excès !
a écrit le 29/04/2014 à 10:54 :
j'ai bien rit a cet article , ah les conséquences économiques de la crise avec la russie sans conséquences ? , airbus commence a tousser , d'autres le feront bientôt savoir .. c'est que le début ..bien malin celui qui pourra arretter la logique de la boite de pandore
Réponse de le 29/04/2014 à 11:07 :
c'est très simple ni la Russie qui vraiment se trompe d'adversaire, ni l’Europe et la France ne seront les vainqueurs de cette stupide guerre. C'est pas la peine de désigner qui en profitera....
Réponse de le 29/04/2014 à 14:44 :
Entre autres l'Afrique riche en matières premières en profitera.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :