Airbus livre son premier avion construit sur le sol américain

Le constructeur européen a livré ce lundi le premier A321 assemblé dans son usine de Mobile dans l'Alabama.
Fabrice Gliszczynski
Airbus a démarré en 2012 le projet de construction de son usine d'assemblage aux Etats-Unis, un investissement de 600 millions de dollars (533 millions d'euros).
Airbus a démarré en 2012 le projet de construction de son usine d'assemblage aux Etats-Unis, un investissement de 600 millions de dollars (533 millions d'euros). (Crédits : DR)

Ça y est ! Moins de quatre ans après l'annonce de l'ouverture d'une ligne d'assemblage final (FAL) de la famille A320 à Mobile aux Etats-Unis, son quatrième site d'assemblage d'avions moyen-courriers dans le monde après ceux de Hambourg, Toulouse et Tianjin en Chine, Airbus a livré ce lundi le premier Airbus "made in America" à Jetblue, la compagnie américaine à bas coûts .

"Je suis extrêmement fier d'être ici pour assister à la première livraison depuis Mobile", a déclaré John Leahy, le directeur commercial d'Airbus lors d'une cérémonie dans l'usine américaine de Mobile, dans l'Alabama, en présence notamment du patron de Jetblue, Robin Hayes.

"Aller des premiers coups de pelle dans cette installation il y a trois ans à la livraison du premier A321 aujourd'hui est une réalisation extraordinaire", a-t-il ajouté.

Une "américanité" déterminante

Airbus a démarré en 2012 le projet de construction de son usine d'assemblage aux Etats-Unis, un investissement de 600 millions de dollars (533 millions d'euros). Cette usine permet de renforcer l'"américanité" d'Airbus qui peut s'avérer déterminante pour arracher des contrats aux compagnies américaines selon Airbus et participe à l'objectif de montée en cadence de production de la famille A320 prévue par le groupe. Celle-ci doit passer de 42 exemplaires produits par mois aujourd'hui à 60 en 2019.

"Notre production d'appareils civils à Mobile est emblématique pour deux raisons: premièrement, Airbus est à présent le premier avionneur d'envergure réellement mondiale et, deuxièmement, Airbus est dorénavant un véritable avionneur américain", avait déclaré Fabrice Brégier, le patron d'Airbus, lors de l'ouverture officielle de l'usine de Mobile en septembre dernier.

Neuf appareils de la famille A320 sont actuellement en phase d'assemblage à Mobile. Airbus prévoit d'en produire quatre par mois d'ici à fin 2017. Les premiers appareils produits seront des A320ceo, la version classique du monocouloir et la transition vers l'A320neo, la version remotorisée et plus économe en carburant, se fera fin 2017.

Logistique impressionnante

La logistique est impressionnante. Toutes les parties d'avions déjà construites et équipées (fuselages, ailes, dérives, stabilisateurs horizontaux...) en Europe seront transportées en bateau des sites européens d'Airbus vers le port de Mobile, dans le Golfe du Mexique. Les  éléments des avions qui ne sont pas déjà pré-équipés sont quant à eux transportés en camion vers le centre de logistique d'Airbus à Hambourg puis envoyés à Mobile en bateau ou en avion. La production des fournisseurs américains arrive à Mobile en train ou en camion. Les fabricants de sièges et les motoristes ont quant à eux leur propre logistique.

Lire aussi : Airbus a-t-il vraiment besoin du "Made America" pour séduire les compagnies américaines

Lire aussi: Pourquoi les compagnies américaines ont plus de Boeing que d'Airbus

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 25/04/2016 à 22:11
Signaler
Les cowboys préfèrent des 787, c'est bien connu... ;-) Quelle vaste blague juste histoire qu'ils nous piquent les brevets.

à écrit le 25/04/2016 à 20:12
Signaler
Mobile a déjà été le centre logistique de construction des cuirassés de la Confédération Sudiste jusqu'à sa prise par l'amiral Farragut en...1863.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.