Excédé par un retard, un pilote d'avion chinois fait descendre tous ses passagers pour protester

 |   |  291  mots
Le pilote chinois était furieux de voir un avion couper la file d'attente alors que son avion était déjà en retard.
Le pilote chinois était furieux de voir un avion couper la file d'attente alors que son avion était déjà en retard. (Crédits : © Maxim Shemetov / Reuters)
Un retard inexpliqué, un pilote au bout du rouleau et des passagers exaspérés, voici les ingrédients de la manifestation improbable qui s'est déroulée au pied d'un avion de la compagnie chinoise Lucky Air dans la nuit du 29 au 30 novembre.

Un pilote qui lance une manifestation au pied de son avion pour protester contre un retard au décollage, c'est la situation incongrue qu'ont vécu les passagers d'un vol de la compagnie chinoise Lucky Air, qui reliait Xishuangbanna à Kumming dans la nuit du 29 au 30 novembre 2016, selon le Quotidien de la jeunesse de Pékin. Contrarié par le fait que son avion ne pouvait pas décoller, le pilote a donc demandé à ses passagers de descendre de l'avion afin de "mettre un peu de pression sur l'aéroport" tout en lui permettant de "décompresser un peu".

Le pilote était "furieux" contre l'aéroport qui avait décidé de faire passer un autre avion avant le sien alors qu'il attendait déjà depuis une demi-heure avant de décoller. La compagnie Lucky Air a de son côté expliqué le retard par un "malentendu entre l'équipage et l'aéroport" et n'a pas hésité à licencier le pilote suite à sa manifestation impromptue.

Trois heures de retard et une dizaine de passagers en moins

Car ladite manifestation a rapidement échappé au contrôle du pilote. A leur descente de l'avion, les passagers ont pris les encouragements du pilote au pied de la lettre en commençant à protester et à demander des explications pour le retard. Certains d'entre eux ont préféré jouer au Dacau, un jeu typique de la région (voir vidéo), pour faire passer le temps. Les ennuis ont réellement commencés quand le pilote a demandé aux passagers de remonter dans l'avion. Certains ont refusé d'obtempérer, obligeant le pilote a les supplier, ce qui finira par aboutir à un retard de trois heures et un avion qui part avec une dizaine de passagers en moins...

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2016 à 17:19 :
Ya des jours comme ça...
a écrit le 01/12/2016 à 16:35 :
Lao Tseu a dit: "Quand le voyageur chinois manifeste, le pigiste de l'AFP devrait ouvrir un dictionnaire".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :