Quand Air France songe à mettre les passagers dans les soutes des avions

 |   |  372  mots
(Crédits : © Marcus Donner / Reuters)
La direction évoque la possibilité d'installer dans les avions de la nouvelle compagnie qu'elle va créer des couchettes dans les soutes ou dans les plafonds des avions. Deux endroits qui accueillent déjà les couchettes du personnel navigant.

En évoquant la possibilité d'installer des couchettes en soute ou au-dessus de la cabine  à bord des avions de la future compagnie qui va être créée dans le groupe Air France, Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, en a surpris plus d'un.

De tels propos venant de Michael O'Leary, le directeur général de Ryanair, auraient probablement suscité des commentaires acerbes des observateurs. Jean-Marc Janaillac n'a pas voulu faire de la provocation, mais a voulu illustrer par cet exemple, sur lequel travaillent les équipes de l'innovation, le caractère innovant de cette compagnie «B», qui verra le jour à l'hiver 2017 pour le moyen-courrier et à l'été 2018 pour l'activité long-courrier.

Les postes repos des navigants

Aménager les soutes existe déjà. Si quelques compagnies comme Lufthansa (dans ses A340-600) disposent d'un espace toilettes très spacieux, d'autres y ont installé les couchettes de repos des personnels navigants  dans les soutes.

"Les couchettes sont dans dans des containers aménagés. L'espace est confiné. On ne tient pas debout", explique une hôtesse d'Air France. La compagnie française a notamment installé de telles couchettes dans ses 777-200 et ses A380.

Sur les B777-300 ou sur les B787 qui vont prochainement arriver dans la flotte d'Air France, elles sont installées à l'arrière de l'avion, en hauteur, au-dessus des racks à bagages cabines. Si celles du B777-300 sont appréciées pour leur espace plus important, celles du B787 font grincer des dents pour leur faible hauteur sous plafond.

Réduction de l'espace réservé au fret

Outre une certification à obtenir pour pouvoir y loger plusieurs passagers, de telles couchettes ne sont pas sans poser de questions. Ne vont-elles pas mordre sur l'espace réservé au fret, souvent crucial pour l'équilibre des lignes ? Mais aussi sur l'espace bagages ?

La compagnie française Air Austral a fait le choix d'installer en classe économique des sièges convertibles en couchette comme Air New Zealand. Concrètement, 10 rangées de trois sièges pourront se transformer en une couchette : cette offre permettra à un parent de dormir aux côté de deux enfants.

La compagnie néozélandaise Air New Zealand propose également trois sièges modulables en un espace d'1,55 m sur 74 cm.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2016 à 14:43 :
voyagez avec emirates -ils ont compris le servir a bord même en classe eco
a écrit le 06/11/2016 à 17:07 :
et bientôt une 4em classe dans des planeurs remorque
a écrit le 06/11/2016 à 14:35 :
Et sur les ailes? Il y a de la place aussi? On peut envisager également de supprimer le personnel navigant. Les drones ne se deplacent ils pas à distance? Faut il egalement maintenir aux postes de direction ce genre de dirigeants aussi visionnaires ...?
a écrit le 05/11/2016 à 18:19 :
Ouais, bon, après tout l'essentiel est d'arriver à bon port en entier.
a écrit le 05/11/2016 à 12:15 :
C'est plutôt Ryanair ou Easy Jet qui ont ce genre d'idée comme faire voyager les passagers debout, le postérieur reposant sur une barre! Si Air France s'y met aussi il y a un réel souci car l'image de la compagnie va être complétement brouillée, un low cost avec des tarifs qui n'ont rien de low.
Réponse de le 05/11/2016 à 15:23 :
les chances de survie dans le cas d'un atterrissage forcé sont nulles pour un homme debout.

A mon avis et dans le même cas de figure, celles de passagers situés dans les soutes ne sont pas les mêmes que celles des passagers de queue, et de loin. C'est ce qui, je pense, pourrait faire capoter le projet.
Réponse de le 06/11/2016 à 18:05 :
@he be: alors, tu vends un billet aller-retour et l'avion se crashe, donc tu économises le retour. Pour l'avion, tu te le fais rembourser par les assurances. Voilà un filon pour gagner de l'argent facile :-)
a écrit le 05/11/2016 à 11:41 :
Pour vraiment conditionner les passagers au triste sort qui les attend à bord de ses avions, Air France devrait transporter les passagers vers les aéroports dans des bétaillères et non plus dans des cars.
a écrit le 05/11/2016 à 10:31 :
Janaillac fume, maintenant nous le savons et pas seulement de Marseille.
Cette compagnie agonise, ce sera assez long et douloureux pour beaucoup.
Réponse de le 05/11/2016 à 12:14 :
Cela existe déja sur certains vols en provenance d'Afrique:les gens utilisent meme la cavité du train d'attérissage
a écrit le 05/11/2016 à 10:17 :
Puis je voyage avec AF, plus j'ai l'impression d'être traité comme du bétail. Il est fatal que je termine dans la soute avec mes congénères.
Réponse de le 05/11/2016 à 14:30 :
On voit que vous ne connaissez pas le sujet.Car les lits aménagés dans ces espaces,seront certainement les meilleures places dans l'avion.Ah,ce que les français se plaignent de tout sans jamais rien savoir...Un jour,vous saurez certainement ce que vous mais surtout les générations futures auront perdues à force de se plaindre de tout au lieu de se serrer les coudes entre français et entre Entreprises françaises et de se redresser les manches pour construire l'avenir
Réponse de le 05/11/2016 à 20:19 :
Voyez vous, cela fait un peu plus de 25 ans que je voyage en long courrier, et en général avec AF.

Mon sentiment c'est que les sièges sont de plus en plus serrés, de moins en moins confortables, la nourriture parfois limite, le personnel de moins en moins disponible et avenant. Sans compter que l'on vous fait de plus en plus sentir en quelle classe vous voyagez.

C'est probablement la rançon de la massification du transport aérien. On est traité comme des bœufs.
Réponse de le 06/11/2016 à 16:14 :
Réponse de Avenir... une solution qui n'est pas européenne n'est pas souvent une solution solide. Reprenez votre mail et remplacez "français" par "européen" et nous serons mieux armés pour réussir.
Oui, je sais ce que je tape n'est pas dans l'air du temps, mais ça n'en est pas moins vrai.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :