Le crash d'AirAsia imputé à un problème technique mal géré

 |   |  497  mots
L'Airbus A320-216 s'est abîmé le 28 décembre 2014 en mer de Java, tuant les 162 personnes à bord.
L'Airbus A320-216 s'est abîmé le 28 décembre 2014 en mer de Java, tuant les 162 personnes à bord. (Crédits : POOL)
Le crash du vol QZ8501 de la compagnie malaisienne AirAsia qui assurait la liaison entre Surabaya (Indonésie) et Singapour a été provoqué par la réaction de l'équipage à un problème d'ordinateur de bord, a annoncé mardi la commission d'enquête de l'aviation civile indonésienne.

L'accident de l'avion d'AirAsia en Indonésie - qui s'était abîmé en mer de Java le 28 décembre 2015 (162 morts) - a été causé principalement par la réaction de l'équipage à une avarie technique, ont indiqué mardi 1er décembre les enquêteurs indonésiens dans leur rapport final.

Le Comité national de la sécurité des transports détaille que des problèmes répétés -dus au système de commande du gouvernail- ont conduit les pilotes à débrancher le pilote automatique pour remédier à la situation.

Défaillances successives d'un ordinateur de bord

Le rapport précise que l'ordinateur de bord a connu 23 dysfonctionnements répétés au cours de l'année qui a précédé l'accident en raison d'une fissure, et quatre au cours de la quarantaine de minutes qui se sont écoulées entre le décollage de Surabaya et la disparition de l'appareil.

Selon les enquêteurs, l'équipage a réagi à la dernière défaillance en désactivant l'ordinateur pour le réparer, mais a ensuite été incapable de reprendre le contrôle de l'avion.

"La réaction de l'équipage a eu pour conséquence son incapacité à contrôler l'avion (...), ce qui a conduit l'avion à sortir de son domaine de vol normal et à entamer un décrochage prolongé que l'équipage n'a pas été en mesure de corriger", écrit la commission de sécurité des transports indonésienne dans un communiqué.

"Les actions suivantes de l'équipage ont rendu l'avion incontrôlable", ce qui a entraîné un "décrochage prolongé" de l'appareil ne permettant plus à l'équipage de le redresser, explique le rapport.

Instabilité météorologique fréquente dans la zone du crash

L'Airbus A320-200 avait décollé de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour et disparu des écrans radars environ une demi-heure plus tard, après avoir demandé à prendre de l'altitude en raison de conditions météo très difficiles.

L'analyse des enregistreurs de vol, retrouvés dans des débris de l'appareil, a montré que l'Airbus avait effectué une ascension extrêmement brutale, tout à fait anormale pour un avion de ligne, avant de décrocher et de s'abîmer en mer.

L'accident s'est produit dans une zone appelée aussi pot-au-noir, une ceinture entourant la Terre près de l'Equateur, où convergent des masses d'air chaudes et humides anticycloniques, une zone particulièrement redoutée en raison de sa grande instabilité météorologique.

L'Indonésie a un piètre bilan en matière de sécurité aérienne. En juin, un appareil de l'armée de l'air indonésienne qui transportait des membres de familles de militaires et des civils s'était écrasé sur un quartier de la ville de Medan (ouest), faisant 142 morts, parmi lesquels une vingtaine d'habitants.

En août, c'est un avion de ligne qui s'est abîmé dans les montagnes de Papouasie (est), tuant ses 54 occupants.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2015 à 10:10 :
Il faut bien sur lire 28/12/2014 comme sous la photo!!!!
a écrit le 01/12/2015 à 14:21 :
"L'accident de l'avion d'AirAsia en Indonésie - qui s'était abîmé en mer de Java le 28 décembre 2015 (162 morts) - " : ce n'est plus un article, mais de la prévision astrologique, on n'est que le 1ier décembre 2015 !! Allo, y'a-t-il un Marty McFly dans l'avion :-) ??
a écrit le 01/12/2015 à 11:58 :
28 decembre 2015 ! , vous dites dans votre article on y est pas encore ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :