Le Rafale en phase d'atterrissage en Inde

Les négociations portant sur la vente de 36 Rafale à l'Inde sont en phase finale mais aucun accord n'a encore été conclu, selon un responsable du ministère indien de la Défense.
Les négociations sont au stade final mais aucun accord n'a encore été conclu, a indiqué le responsable indien
"Les négociations sont au stade final mais aucun accord n'a encore été conclu", a indiqué le responsable indien (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Les négociations portant sur la vente de 36 Rafale à l'Inde sont en phase finale mais aucun accord n'a encore été conclu, a indiqué vendredi un responsable du ministère indien de la Défense à l'AFP. Une déclaration à prendre avec quelques précautions tant l'Inde est un pays compliqué en matière de négociations sur ce type de contrat et très lent à se décider. Pour autant, elle est très positive pour la France au moment où les pays rivaux (Etats-Unis, Grande-Bretagne et Russie) s'agitaient à nouveau pour faire capoter les négociations. Bref, Dassault Aviation reste en pole-position avec le Rafale, qui reste l'avion de combat que veut l'armée de l'air indienne.

Selon la chaîne de télévision NDTV, l'Inde et la France se sont entendus sur un prix de 8,8 milliards de dollars (8 milliards d'euros) pour ces 36 appareils. Pour autant, des sources interrogées par La Tribune ces dernières semaines faisaient encore état d'un écart très important sur le prix de l'avion de combat entre New Delhi et Dassault Aviation. Le montant du contrat était alors évalué autour de 10 milliards d'euros, selon nos informations. Le prix constitue le dernier sujet d'achoppement pour la conclusion de ce contrat.

"Les négociations sont au stade final mais aucun accord n'a encore été conclu", a indiqué le responsable indien à l'AFP.

Un accord signé dans trois semaines?

L'accord serait signé d'ici à trois semaines et la livraison du premier appareil n'interviendrait pas avant 18 mois, indique pour sa part la chaine indienne sur son site internet. Ce qui est logique puisque la fabrication d'un Rafale s'étend sur trois ans environ. Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, qui avait revu à la baisse il y a quelques semaine le prix du contrat en réduisant la part du support et des pièces de rechange notamment, avait déclaré mercredi sur Radio Classique que le contrat pourrait être finalisé "dans les jours qui viennent""J'ai bon espoir que ce contrat soit signé assez rapidement", avait-il précisé.

Dassault Aviation avait précisé fin janvier dans un communiqué lors de la visite de François Hollande en Inde le 25 janvier qu'un "accord complet" serait finalisé "sous quatre semaines". Un communiqué surprenant tant la maison Dassault ne s'avance jamais sur la conclusion d'un contrat. Une façon pour Eric Trappier de mettre la pression sur toutes les parties concernées - France, Inde et les industriels - et de les maintenir mobilisées sur la signature rapide d'un contrat, explique un bon connaisseur du dossier. Car ces dernières semaines, certaines sources estimaient que le contrat ne serait signé qu'en fin d'année, voire en 2017.

Dassault et ses partenaires investiront 50% du montant du contrat en Inde

Le ministère français de la Défense s'est refusé à tout commentaire, tout comme Dassault Aviation. La France et l'Inde avaient conclu fin janvier un accord intermédiaire sur cette acquisition de 36 Rafale à l'occasion de la visite de François Hollande en Inde, mais sans s'entendre sur les modalités financières. Le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar avait assuré en février que les deux parties s'étaient entendues sur le fait que 50% du montant du contrat devrait être investi sur le sol indien.

Les tractations sur la vente de l'avion de combat français à l'Inde constituent depuis des années le fil rouge des relations entre les deux pays. Des négociations exclusives entre Dassault et l'Inde sur une commande plus large de 126 appareils avaient été ouvertes en janvier 2012 sans aboutir. Le Premier ministre indien Narendra Modi avait alors redimensionné ce contrat en annonçant en avril 2015 que l'Inde voulait acheter 36 Rafale prêts à l'emploi.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 03/05/2016 à 16:07
Signaler
Euh, les trois semaines se terminent demain. Non? Elle est ou la signature?

à écrit le 18/04/2016 à 21:41
Signaler
depuis 10 ans Mr CABIROL vend des RAFALS a tour de bras un jour s est le BRÉSIL unautre l INDE etc mais a part les avions bradés a l ÉGYPTE aucune vente conclu . jpe pense qu il a autres sujets a traiter sur l aeronautique alors changer un p...

à écrit le 18/04/2016 à 10:51
Signaler
le seul que l'armée veuf, évidemment!!! le Rafale est le seul avion sûr et certain à tous les points de vue, compatible avec tout ce qui existe, capable d'assurer toutes les missions et de plus avec un partage industriel en fabrication et technologie...

le 19/04/2016 à 0:41
Signaler
mais ils n auront jamais une mercedes au prix d une lada!

à écrit le 18/04/2016 à 9:04
Signaler
Atterrissage ou crash ?

à écrit le 18/04/2016 à 4:47
Signaler
Ça va faire quatre ans que je suis les news de la vente du Rafale à l'Inde avec le temps je me suis fais des connaissances indiennes avec Facebook, je peu vous assurez que un bonne partie de la population jeune et éduquée indienne voudrait le Rafale ...

le 30/04/2016 à 16:55
Signaler
@Tyrion: L'Inde envisage effectivement de se doter d'un porte-avions CATOBAR de la catégorie des 65 000 tonnes/85 000 tpc, éventuellement à propulsion nucléaire. Pour réaliser ce programme "IAC II" (ou Indigenous Aircraft Carrier 2) déjà baptisé ...

à écrit le 17/04/2016 à 18:13
Signaler
L'achat des Rafale par l'Inde serait un énorme coup porté a la très ancienne coopération militaire indo-russe. La Russie a toujours été le principal , voire l'unique, fournisseur militaire des indiens. Il est vraisemblable que la mauvaise qualité d...

le 17/04/2016 à 21:28
Signaler
L'inde possède Mirage 2000 dont une partie est en train d'être modernisée avec l'aide de Dassault. Et pour remonter loin dans le passé, ils avaient acheté des Ouragan. Donc l'Inde ne se fournit pas qu'auprès de la Russie (et de l'ex URSS)

le 18/04/2016 à 11:25
Signaler
La France vend des avions à l'Inde depuis longtemps...

le 18/04/2016 à 16:08
Signaler
Vous racontez n'importe quoi. L'Inde a toujours été un partenaire acheteur d'avions et d'armement Français. L'histoire de Dassault avec l'Inde commence avec l'ouragan L'Inde possède du mirage 2000 Idem pour bien d'autres matériels. Quant au...

le 18/04/2016 à 16:38
Signaler
L'inde possède 59 Mirages 2000 et 64 Alouettes. Les relations France - Inde sont anciennes concernant l'aviation.

le 19/04/2016 à 14:42
Signaler
J'ajouterais même que les Mirage ont fait très forte impression pendant la guerre de Kargil, en haute montagne et ont donc déjà très bonne presse auprès des aviateurs indiens. Les indiens et les égyptiens sont probablement les bons clients pour le...

le 30/04/2016 à 17:38
Signaler
@Alai1498: Au delà des 114 Jaguar toujours en service (sur 178 acquis),134 Alouette III (sur 207 acquises) et 59 Alouette II (sur 130 acquises), observons que le programme de modernisation de 51 Mirage 2000H et TH indiens, signé en 2011, est actuell...

le 02/05/2016 à 11:31
Signaler
@Tyrion: L'Inde envisage effectivement de se doter d'un porte-avions CATOBAR de la catégorie des 65 000 tonnes/85 000 tpc, éventuellement à propulsion nucléaire. Pour réaliser ce programme "IAC II" (ou Indigenous Aircraft Carrier 2) déjà baptisé...

le 02/05/2016 à 11:33
Signaler
@Alai1498: Au delà des 114 Jaguar toujours en service (sur 178 acquis),134 Alouette III (sur 207 acquises) et 59 Alouette II (sur 130 acquises), observons que le programme de modernisation de 51 Mirage 2000H et TH indiens, signé en 2011, est actuel...

à écrit le 17/04/2016 à 11:43
Signaler
L'inde considère la france comme un petit pays en difficulté qui a un besoin extrême de vendre et à qui du coup on peut imposer des efforts inconsidérés sur les prix. Ce qui est scandaleux dans l'affaire ce n'est pas cet aspect, mais que ce pays avec...

le 18/04/2016 à 11:29
Signaler
Depuis que le Rafale a été vendu la pression est tout de même retombée coté français non? Et celle coté Indien a bien augmenté (ils ne sont plus le premier et seul client export, peur de ne pas etre livré rapidement,...)

le 22/04/2016 à 16:01
Signaler
Bien vu Mr lefrancois, en fait, l'inde tire sur toutes les ficelles afin de faire baisser encore et toujours le prix de notre rafale. Ne soyons pas dupes et laissons tomber ... pour des clients plus fiables.

à écrit le 17/04/2016 à 11:40
Signaler
On a compris, les indiens veulent les Rafale mais ils ont du mal à sortir leur chéquier

à écrit le 17/04/2016 à 11:04
Signaler
Article no. 3654 sur la vente imminente de Rafales en Inde.

à écrit le 17/04/2016 à 10:32
Signaler
Rendez-vous dans trois semaines pour lire que la signature est pour bientôt ou pas. Ce feuilleton devient saoulant à suivre. Vous devriez pas faire de papier sur du blabla.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.