Record mondial : Thales a développé le laser le plus puissant au monde

 |   |  434  mots
Le système ELI-NP a enregistré ses premières impulsions d'une puissance de 10 pétawatts
Le système ELI-NP a enregistré ses premières impulsions d'une puissance de 10 pétawatts (Crédits : Thales)
Le système laser le plus puissant au monde a été développé par Thales et ELI-NP. Il a déjà atteint une puissance record de 10 pétawatts.

Cocorico.. mais en Roumanie. Le projet ELI-NP (Extreme Light Infrastructure for Nuclear Physics), basé en Roumanie, a enregistré un record mondial : le système laser ultra intense développé par Thales a livré avec succès ses premières impulsions d'une puissance de 10 pétawatts. C'est un projet qui devrait permettre au prix Nobel de physique 2018, le Français Gérard Mourou, de travailler sur son projet visant à réduire la radioactivité des déchets nucléaires grâce à des lasers de très grande puissance. Ce nouveau système développé par Thales sera d'ailleurs le cœur d'un nouveau centre unique de hautes technologies et de recherche fondamentale dans le domaine de la physique nucléaire.

"Il représente un saut d'un facteur 10 sur ce qui avait été démontré au moment du commencement du projet. C'était un véritable challenge pour Thales et la Roumanie. Un "Moon Landing" sans la possibilité d'échouer. Pour moi j'ai arrêté de respirer pendant les deux dernières années", a expliqué Gérard Mourou, initiateur de l'infrastructure ELI, cité dans le communiqué publié mercredi par Thales.

Après une première phase de développement, de fabrication et de vérification préliminaire des performances des sous-systèmes en France, Thales a démarré à Magurele près de Bucarest fin 2016 la mise en œuvre du système laser le plus puissant du monde, permettant de générer deux faisceaux laser d'une puissance de 10 pétawatts chacun.

Une équipe franco-roumaine

Le système est désormais entièrement intégré et testé, avec la démonstration d'une puissance de 3 pétawatts avec chaque faisceau en 2018. Depuis début 2019, l'équipe Thales, composée d'ingénieurs français et roumains, travaille à la mise au point finale du système visant à augmenter l'énergie et la puissance crête progressivement. Après la démonstration d'un faisceau délivrant des impulsions de 7 pétawatts pendant plus de 4 heures de fonctionnement en continu, le système Thales a délivré ses premières impulsions avec la puissance record de 10 pétawatts le 7 mars 2019.

Thales permet à l'Institut roumain de physique nucléaire (IFIN-HH) et ELI-NP de disposer désormais du laser le plus puissant du monde. Le groupe d'électronique a  rejoint le programme ELI-NP (Extreme Light Infrastructure for Nuclear Physics) en 2013 pour développer le système laser le plus puissant du monde dans son domaine (le High Power Laser System-HPLS). Ce laser soutient la recherche en physique nucléaire et aide à faire progresser la compréhension humaine de la physique de la matière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2019 à 16:37 :
Peut-on connaître la durée des impulsions, et accessoirement leur fréquence ? Je crois avoir lu quelque part qu'une telle puissance est obtenue par décharge (extrêmement courte) de condensateurs qui auront accumulé la quantité d'énergie nécessaire. La comparaison avec une bombe de 2 mégatonnes de TNT ne me semble pas pertinente, cette quantité représentant une quantité d'énergie et non une puissance. Ceci dit, 7 petawatts, cela correspond quand même à environ 6 000 centrales nucléaires classiques....
a écrit le 20/03/2019 à 21:23 :
Super nouvelle! Elle est particulièrement prometteuse pour la France, vu notre dépendance au nucléaire dans l’énergie. Si on parvient à réduire la durée de vie des déchets à 30 minutes au lieu de 3 millions d’années, quelle bonne nouvelle pour la planète! Et de ce fait pour notre sous sol!
Réponse de le 21/03/2019 à 8:39 :
Super idée d'un gars génial qui est loin d'être un rigolo et qui mérite bien d'être financée et étudiée à fond : Bravo !
Que ce soit n'importe où dans la CE, peut importe. Enfin une nouvelle optimiste !
a écrit le 20/03/2019 à 21:04 :
Pourquoi ce laser n'a pas été construit en France? Thalès c'est français, une partie des ingénieurs qui bosse dessus sont français. Pourquoi l'installer en Roumanie? C'est quand même un domaine stratégique.
Réponse de le 21/03/2019 à 12:36 :
Il s'agit d'un projet en collaboration avec un Institut roumain en physique nucléaire.

Et comme il est indiqué que "Thales a rejoint le projet", cela signifie que Thales n'en est pas à l'origine.

En résumé, Thales n'a pas délocalisé le projet en Roumanie, Thales a rejoint le projet.
a écrit le 20/03/2019 à 19:10 :
"un faisceau délivrant des impulsions de 7 pétawatts pendant plus de 4 heures de fonctionnement en continu"

J'aurais aimé avoir une idée de la durée de ces impulsions. Dommage...
a écrit le 20/03/2019 à 14:11 :
C'est jamais que la puissante de 2 mégatonnes de TNT. Quel canon!
Réponse de le 20/03/2019 à 15:23 :
Intéressant le TNT. Si on s'y rapporte stricto censu il faudrait (sauf erreur de calcul) 800 fois le volume d'une piscine olympique . Pas facile à transporter votre "canon". Dont vous semblez être le seul à prendre en analogie, d'ailleurs...
Réponse de le 20/03/2019 à 18:50 :
Bonjour, je n'ai pas vu la taille dans le texte. Mais de toute façon il ne faut pas oublier que la diminution de cette taille sera juste une question de temps. Pour le reste s'il est possible d'en faire une arme, l'homme en fera une arme. Surtout avec le développement des missiles hypersonique qui impose un temps de réaction très court.
a écrit le 20/03/2019 à 14:05 :
Pourquoi construire une telle structure en Roumanie et non en France ? Ce domaine est hautement stratégique, un porteur fort de développement économique et d'emplois futurs. Il est indispensable de relocaliser les industries technologiques (dont les usines d'Airbus aux USA) et de recherche en France, on ne peut pas continuer à délocaliser pour aggraver ainsi chaque année le chômage de masse, sans compter que sur ces filières d'avenir on oblige nos ingénieurs maintenant à s'expatrier ! Un indice fiable du sous-développement accéléré de ce pays.
A l'heure où Thalès est devenu une cible pour les fonds US, après leur vol délibéré d'Alstom ! Il n'y a toujours pas de pilote dans l'avion France ! Effrayant !
Réponse de le 20/03/2019 à 15:07 :
Il serait bon que vous fassiez analyser votre commentaire par, de vos proches, par exemple. On est dans la Tribune, pas à Valeurs Actuelles. S'imaginer que ce laser a été "payé" par la France, et construit en Roumanie (U.E.) relève de la plus profonde inconscience. Thalès l'a installé là où il a reçu l'argent pour ce faire. Point. On notera que vous stigmatisez l'"expatriation" de nos ingénieurs, mais ne dîtes rien sur l'"impatriation" de médecins roumains... Quant à Airbus aux USA... dès avant même la construction des outils de production, cela avait été annoncé: si l'on veut vendre aux USA, il faut produire localement. Point. Donc si vous préférez des emplois à Toulouse, Hambourg, Nantes, UK, Espagne, très bien; mais si vous ne vendez pas vos produits, quid ??? Bref, merci de poster, après RElecture.
Réponse de le 20/03/2019 à 18:43 :
Apparemment, c,est un partenariat avec une université roumaine. Au delà de nos préjugés, cette université à peut-être des compétences qui explique cela. Sinon je suis d'accord avec vous sur les enjeux.
Réponse de le 21/03/2019 à 18:51 :
@PM: Disons qu'il est furieusement dommage que la France n'ai pas pu trouver les fonds pour faire ce magnifique projet.
-Les compétences existent en France.
-Les projets existe en Frace (cf celui sur la transmutation)
Lorsque cela débouchera les déchets nucléaires serotn probablement envoyé en Roumanie car c'est là bas que les compétence se seront développées.
Alors chapeaux aux roumains sur ce coup, mais je regrette la courte vue de nos élites.
a écrit le 20/03/2019 à 13:09 :
Vous etes sur de la credibilite de ce scientifique ? Non parce que si tu arretes de respirer pendant deux ans c'est que tu es mort.
Tssss.
Réponse de le 21/03/2019 à 12:33 :
C'est une façon de parler. A part ça, c'est juste le prix Nobel de physique.

Avec toutes les implications derrières, c'est la seule chose que vous avez retenu ?
Réponse de le 22/03/2019 à 20:39 :
Oui juste une pointe d'humour. Rien de plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :