En avant, Mars !

 |   |  773  mots
Si tout se passe bien, Mars verra débouler en 2021 deux nouveaux orbiteurs, HX-1 (Chine) et Hope (Émirats arabes unis), ainsi que l'atterrissage de trois astromobiles : Mars 2020 (États-Unis), Rosalind-Franklin (Europe) et HX-1 (Chine).
Si tout se passe bien, Mars verra débouler en 2021 deux nouveaux orbiteurs, HX-1 (Chine) et Hope (Émirats arabes unis), ainsi que l'atterrissage de trois astromobiles : Mars 2020 (États-Unis), Rosalind-Franklin (Europe) et HX-1 (Chine). (Crédits : Pixabay)
L’an prochain, au moins quatre missions développées par les États-Unis, l’Europe, la Chine, et les Émirats arabes unis s’arracheront de la pesanteur de la Terre pour voyager durant six à neuf mois vers la planète rouge.

En juillet 2020, l'astromobile de la mission Mars 2020 de la Nasa (2,5 milliards de dollars) rejoindra en 2021 sur Mars le rover Curiosity, qui est toujours en service depuis 2012. Objectif pour l'astromobile de plus d'une tonne : explorer, à plus de 6.000 km de Curiosity, le cratère Jezero et collecter des échantillons du sol martien. Des échantillons qui doivent en principe revenir sur Terre lors d'une prochaine mission restant à financer. L'Europe sera également au rendez-vous de Mars avec la mission ExoMars (Agence spatiale européenne) prévue à l'été 2020 après avoir été programmée initialement en 2018.

Dans le cadre de ce programme, l'astromobile, baptisé Rosalind-Franklin - une scientifique britannique qui a découvert la structure de l'ADN -, a pour mission de rechercher dès 2021 des traces de vie passée à la surface de Mars. La mission ExoMars, qui emporte plusieurs instruments dont un mini laboratoire capable d'analyser les échantillons extraits du sous-sol martien, doit être lancée en juillet par un lanceur russe Proton. Les Chinois ont aussi pris date en 2020. La mission martienne chinoise Huoxing 1 (HX-1) doit être lancée au cours de l'été 2020 par la fusée lourde...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2020 à 10:14 :
Que nos mégas riches aillent pourrir une autre planète, bonne idée !

Mais bon sang qu'ils nous lâchent ici aussi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :