3M va supprimer 1.800 emplois d'ici la fin de l'année, y compris en France

Le groupe diversifié américain va réduire ses effectifs de 1.800 postes rien que sur le quatrième trimestre. La France va être touchée. Il a également de nouveau revu à la baisse ses prévisions pour 2008 et 2009. L'action a fortement reculé en Bourse.

2 mn

Nouveau plan social aux Etats-Unis. Le groupe diversifié 3M, créateur notamment du Scotch et du Post-it, a annoncé ce lundi la suppression de 1.800 postes d'ici à la fin de l'année, une mesure entrant dans un plan général de réductions des coûts. "Sur le seul quatrième trimestre, 3M va réduire ses effectifs de presque 1.800 emplois à travers le groupe, principalement aux Etats-Unis, en Europe occidentale et au Japon", indique le groupe dans un communiqué. Cela doit générer 170 millions d'économies pour 2009. A fin septembre, 3M comptait 75.000 salariés.

Cette coupe claire va toucher aussi la France où le groupe emploie 2700 personnes sur 13 sites dont 11 usines. 3M a ainsi annoncé ce lundi qu'il allait mettre fin à sa production pharmaceutique sur son site de Pithiviers, dans le Loiret, et y supprimer 110 emplois sur 235, d'ici à septembre 2009. Le site fabrique des aérosols, des comprimés et des patches transdermiques en sous-traitance. "Il est confronté depuis plusieurs mois à d'importantes surcapacités de production en raison d'une baisse constante de la demande des clients" souligne la direction  dans un communiqué. Le centre logistique du site sera pour sa part cédé à un prestataire extérieur, qui reprendra 40 salariés de 3M affectés à la distribution. Le groupe ne conservera sur le site qu'une activité de production de principes actifs qui emploie 85 personnes.

Afin de réduire ses coûts dans le monde, le groupe compte également reporter le versement de primes au mérite, "réduire fortement ses coûts indirects et ajuster ses dépenses d'investissement". Le groupe ajoute être aussi en train de procéder à des réorganisations sur 10 sites de production et administratifs à travers le monde. "Nous sommes prêts à mettre en oeuvre des restructurations plus poussées si les conditions économiques l'exigent", a prévenu le directeur général George Buckley, cité dans le communiqué.

En plus de ces suppressions d'emploi, 3M a revu à la baisse ses prévisions pour 2008. Le groupe attend désormais un bénéfice par action entre 5,10 dollars et 5,15 dollars, alors qu'il avait déjà abaissé sa fourchette de prévisions fin octobre, entre 5,40 dollars et 5,48 dollars. Les analystes tablaient pour leur part sur un bénéfice de 5,44 dollars par action.

L'année 2009 ne s'annonce pas mieux. Le groupe prévoit un net recul de ses profits, puisqu'il compte sur un bénéfice par action situé entre 4,50 dollars et 4,95 dollars. Le marché était beaucoup plus optimiste, misant sur un bénéfice de 5,31 dollars.

Du coup, 3M a chuté de 4,24% ce lundi à Wall Street, clôturant à 57,31 dollars dans un marché en très nette hausse.

2 mn