Crise du lait : la Fnsea prévoit jeudi un blocage dans la grande distribution

 |   |  174  mots
La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) prévoient de bloquer à partir de jeudi et pour 48 heures, l'approvisionnement des grandes surfaces pour protester contre l'opacité des marges réalisées par la grande distribution.

La crise du lait se poursuit. La FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et les Jeunes Agriculteurs annoncent ce lundi qu'ils vont bloquer dès jeudi et pour 48 heures les plateformes d'approvisionnement des grandes surfaces. Les agriculteurs demandent "de la transparence" sur les marges réalisées par la grande distribution, a déclaré Jean-Michel Lemétayer, le président de la FNSEA, lors d'une conférence de presse.

"Nous donnons un mois à partir de ce blocage" aux pouvoirs publics pour connaître ces marges, a déclaré de son côté Dominique Barraut, secrétaire général du syndicat agricole.

Le blocage des plateformes de la grande distribution a déjà commencé dans l'Ouest, en particulier à l'initiative des producteurs de lait remontés contre l'accord conclu avec les industriels sur le prix du lait.

Car un accord a été signé mercredi dernier. Mais il prévoit un prix de 280 euros pour 1.000 litres de lait alors que les producteurs en veulent désormais 290 euros après en avoir demandé 305 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Enfin une bonne idée mais saura t-on la verité?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je travaille dans la grande distribution et je peux vous dire qu'il n y a pas que les plateformes qui soient bloquées, le magasin ou je travaille se situe juste à côté d'une de ces plateformes, et les agriculteurs de Bretagne ou nous nous situons sont de vrais sauvages, ils cassent (les caddies, les abris de caddies...tags, se servent dans les magasins, s'en prennent au personnel etc...) cela ne peut pas durer, qu'ils soient mécontent soite, mais là ils touchent à nos emplois, nous ne sommes plus livrés depuis samedi et notre direction pensent fermer le magasin en fin de semaine, qui va nous payer nous à la fin du mois, nous n'aurons pas d'aides de la pac ni de notre gouvernement qui lui s'occupent plus des élections européenne que de son peuple. qui va payer pour les dégâts qui sont fait dans le villes par nos chers agriculteurs??? et bien c'est nous pauvres citoyens, nos impôts servent à cela. merci à vous messieurs les agriculteurs.


corinne
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si le fait de voir les agriculteurs se rebeller vous surprend venez donc passer un mois à la ferme du lundi au dimanche sept jours sur sept de comprendre les évolutions du métier et des mesures environnementales qui nous sont imposées car 1 agriculteur fait travailler 7 actifs nous sommes le premier maillon de la chaine ne l'oublier pas alors QUI s'en met plein les poches????????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas de doute sur la nécessité d'une discussion avec tous les maillons de la chaine et pour que la valeur ajoutée soit mieux répartie.
Mais est-ce vraiment la solution de bloquer et ériger en bouc émissaire le revendeur dont les producteurs ont de toutes les manières besoin pour vendre leur lait et donc pouvoir vivre ?
Les producteurs de lait font une erreur monumentale en agissant ainsi au détriment de la consommation et au final de l'ensemble de la filière.
En verion imagée, cela s'appelle "scier la branche sur laquelle on est assis".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chère Corinne !
Croyez vous que les agriculteurs ne prefereraient pas pouvoir vivre dignement de leur production si celle ci leur était payé à la hauteur de la qualité du produit qu'ils fournissent et en fonction de la demande plutot que de dépenser de l'energie à ce qu'ils font en ce moment, plutot que d'attendre de recevoir des aides et d'etre à la merci de personnes qui décident et fixent des prix, des plafonds d'aide sans meme connaitre le metier !!!! vos emplois sont en périls.... et les leurs ???? Combien d'agriculteurs ont mis la clé sous la porte après avoir souffert de s'etre débatus pour survivre ! Car il s'agit bien là de survie ! Ne demandez pas aux agriculteurs de s'arreter pour qu'ils "meurent en silence" mais demandez plutot au gouvernement, à l'Europe (dont on ne voulait pas en France !) de REVALORISER ce métier !!!! c'est le plus beau métier du monde mais le plus difficile !! Les marins pécheurs, les agriculteurs sont des métiers nobles : a t'on jamais vu des reportages diffusés à des heures de grandes écoutes pour traiter de ce métier, de ses VRAIES problématiques...Sans tabouts ! JAMAIS ! Au lieu de nous claquer des émmissions a la con sur la police vécu de l'interieur, la vie dans les cités, la guerre de 14-18.... les voleurs, les trafficans, les violeurs, mieux vaudrait faire découvrir aux français un métier qu'ils connaissent mal, ainsi que d'autres métiers d'ailleurs !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci a Corinne pour avoir bien traduit ce scandale possible en France : on laisse les agriculteurs nous attaquer (parfois cagoulés) A quand l,application de la loi SARKO contre les voyous cagoulés d agriculteurs ,bande de voyous. Regardez bien vos montants de subventions de tout ordre ,francaise europeenne (trop eau =subvention =il fait sec =subvention prime a l,installation ,au fuel,a la mise en conformite des batiments des tracteurs avantages au gites etc les prix baissent = subventions et si les prix du ble double comme en 2008 ou le lait a 370 euros/1000l en 2008 on conserve la montagne de 10 millards de subventions europeennes la on ne les entends plus .Si le métier allait si mal que ca pourquoi les agriculteurs se battent pour installer leurs enfants dans 1 si triste metier ....
pouquoi les terres agricoles flambent si ce n est parceque ces agriculteurs ont largement les moyens de les acheter a vif prix regardez l, envol de +25% des ventes de materiels agricoles alors qu aucun secteur d activité ne puisse afficher de tel score et j en passe

VOUS VOULEZ LA VERITE DES MARGES DE LA DISTRIBUTION VOUS L AUREZ PAR LA FORCE BANDE DE VOYOUS .NOUS COLLECTIF DE PERSONNEL DE GRANDE DISTRIBUTION NOUS DENONCERONS PAR DIVERS MOYENS DE FACON PACIFIQUE LA VERITE DES AVANTAGES ET PRIVILEGES DE NOS AGRICULTEURS GRINCHEUX DONT BEAUCOUP PAIT I..S.F. MALGRE L EXONERATION DES BIENS PROFESSIOONNELS................

NOUS INVITONS CHACUN DE NOS COLLEGUES ET CHACUN DES INTERNAUTES DE DIVULGUER LES MONTANTS DES SUBVENTIONS RECUS PAR CES GRINCHEUX VOYOUS EN CONSULTANT LE SITE TELEPAC VOUS Y DECOUVRIREZ LES VRAIS VERITES POUR CHACUN QUI S EN METTENT PLEIN LES POCHES VEUILLEZ EGALEMENT PUBLIER LA LISTE CHACUN DANS VOS COMMUNES ET VOUS COMPRENDREZ POURQOUI NOS AGRICULTEURS ROULENT TOUS TOUS AVE C ES TOUT NOUVEAUX TRACTEURS DANS LES MANIFESTATIONS ET POURQUOI ILS BATISSENT TOUS DES NOUVELLES MAISONS ( les seuls a pouvoir batir sur du terrain agricole et donc pas cher encore 1 avantage qui n,a pas de prix ......)

Pouquoi egalement traiter la distribution de voleur quand le lait est vendu 95 cts a 1 eurio le litre de lait au detail dans les fermes en direct sans charges annexes de transport de personnel de taxe professionnelles ce lait qu on retrouve chez nous INTERMARCHE a 52 cts le litre .
Vous qui voulez defendre les interets des consommateurs soi disant .alors vendez directement vos produits fermiers au prix que vous vendez aux industriels comme les cooperatives (gerees par vous meme d ailleurs ..... quelle logique )

N OUBLIEZ PAS SITE INTERNET TELEPAC VOUS VOULEZ LA GUERRE VOUS L AUREZ MAIS NOUS NOUS SOMMES PACIFIQUE

QUE LA VERITE ECLATE Y EN A MARRE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

NOUS DEMANDONS REPONSE SUR CE SITE A LA FNSEA
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

nous écoutons les infos de ce matin et face a la follie des agriculteurs de l,ouest qui dresse nos caddies devant les grilles de la prefecture nous demandons expressement a MAM l intervention immediate et musclee des forces de l ordre. Sommes nous encore en democratie lorsque certains assitee de la societe que sont les agriculteurs empeche des collegues de travailler et sont au chomage technique dans nos plate forme de distribution .Comment nos clients peuvent encore f
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous sommes entrain d ecouter les infos et nous indignons de l image donnee par ces agriculteurs en permanence assistes comme des enfants en maternelle qui dresse nos outils - caddies devant les prefectures de l ouest............Dans quel pays sommes nous ......sommes nous en democratie.....
nous demandons expressement a SARKO ET M.M.A. l intervention immediate des CRS pour liberer nos outils de travail .
certains de nos collegues sont au chomage partiet car les plate forme de distribution sont bloques par des noveaux tracteurs subventionnes par nos impots...des tracteurs qui travaillent parfois que 300 heures par an (voir sttatistique de federation du machinisme agricole)..............ou sont les courageux

du lait a 280 euros /1000litres = prix depart exploitation
les laiteries supportent tous les frais de transport de collecte de transformation de livraison en distribution de marketing et tous frais inherents a la commercialisation et risques industriels.C est vrai ce lait se retrovue a 52 cts dans nos rayons mais sommes nous distributeurs et industriels du lait des voleurs comme accuses par ces riches fermiers qui representent 1 grosse partie de ces gens qui paient l impot sur la fortune malgre l exoneration des biens professionnels .Serait ce 1 hasard ou la veritable et dure realite que ce sont des grincheux privilegies de l europe et veritables assites .Vivement 2013 que la vPAC se stoppe. Aux agriculteurs de gerer leur affaire en veritable commercant et gestionnaire en s organisant en ne mettant pas tous leurs billes dans du materiel qui n est pas rentable .A eux de balayer devant leurs portes en s offrant les services d entreprises specialisees en travaux agricoles et non pas se jalouser entre eux pour savoir QUI va avoir le + beau tracteur de la commune .

Allez travailler dans vos champs physiquement pour desherber comme auparavant a la binette et non pas nous empecher d exercer nos metiers..Allez travailler dans vos champs sans nous nourrir avec des produits tres toxiques qui nous tuent petit a petit et vous les premiers( voir enquete de la MSA sur les cancers de prostate ou les pbs de fertilite chez les incendiaires incendiés. Allez travailler.......ou vous occuper , c est vrai vous travaillez 2 mois au primttemps + 1 mois a la moisson + 1 mois au

betteraves et semis d automne .Seriez vous a mi temps ou tiers de temps pour de gros revenus certe qui baissent 1 peu en ce moment mais rappeller vous l annee de 2008 annee de record de prix + toujours et encore les subventions agricoles. Pouquoi subventionner en annee exeptionnelle .Pourquoi ne pas vous prendre en charge et creer 1 caisse de perequation professionnelle. NON TROP DUR DE S ORGANISER un peu comme les RMISTES qui se complaissent dans leur situation


TROUVEZ VOUS NORMAL PAR EXEMPLE QU UN AGRICULTEUR DE MARCHAIS 02350 TOUCHE 235986 EUROS DE SUBVENTIONS OUI NOUS DISONS BIEN 23 ANS DE SALAIRES D UN SMICARD
QUI PLUS EST A VENDU DU BLE A 230 EUROS LA TONNE EN 2008 ET SE PERMER DE NE PAS TOUT RECOLTER SON MAIS POUR NOURRIR SON GIBIER . BREF IL FAUT S OCCUPPER ALORS NOS AGRICULTEURS ONT DU TEMPS A CHASSER LE GIBIER SUBVENTIONNE PAR NOS IMPOTS .

NOUS VOUS RAPPELLONS DE PRENDRE CONNAISSANCE DES SUBVENTIONS QUE PERCOIVENT VOS VOISINS AGRICULTEURS DE VOTRE COMMUNE SUR LE SITE " TELEPAC "

LA VERITE VA EXPLOSER ....................NOUS ATTENDONS 1 REPONSE DE LA FNSEA

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :