Le bénéfice de Kirin amputé par des restructurations

 |   |  256  mots
Le fabricant japonais de boissons Kirin Holdings a annoncé ce mercredi un bénéfice net de 49,1 milliards de yens (372 millions d'euros) en 2009, en baisse de 38,7%, mais légèrement supérieur au consensus.

Le fabricant japonais de boissons, de bière en particulier, Kirin Holdings qui vient de renoncer à se marier avec son compatriote Suntory pour créer le leader mondial devanat Coca-Cola, a dégagé un bénéfice net de 49,1 milliards de yens (372 millions d'euros) en 2009, en baisse de 38,7% par rapport à l?année précédente, mais un peu plus élevé que prévu.

Il a subi un recul des ventes en valeur, dû à des effets de change et de charges exceptionnelles liées à la réorganisation des activités. Son chiffre d'affaires annuel s'est en effet effrité de 1,1% à 2.278,4 milliards de yens (17,4 milliards d'euros) et son bénéfice d'exploitation de 12% sur un an à 128,4 milliards de yens (973 millions d'euros).

Kirin a entre autres souligné la solidité des ventes de boissons alcoolisées et de médicaments au Japon mais s'est dit handicapé par le yen fort qui limite le produit des ventes à l'étranger une fois rapatrié au Japon. De plus, le groupe a expliqué la baisse de ses résultats par des amortissements et dépréciations d'actifs ainsi que par la réorganisation de sites de production de sa filiale Kirin Brewery, dépenses qui ont surpassé des gains comptables réalisés par ailleurs.

Le groupe prévoit pour l'année 2010 des résultats financiers proches de ceux de 2009, avec un bénéfice net de 48 milliards de yens (364 millions d?euros), un chiffre d'affaires de 2.220 milliards (16,8 milliards d?euros) et un bénéfice d'exploitation de 133 milliards (environ un milliard d?euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :