Le français Lafuma passera sous pavillon suisse en 2014

 |   |  388  mots
L'équipementier Lafuma, qui détient plusieurs marques dont Oxbow spécialisé dans le surf, a annoncé avoir accepté la proposition de Calida qui a mis sur la table un projet d'augmentation de capital au terme duquel, via une offre publique d'achat (OPA), il deviendra l'actionnaire majoritaire avec 50,6% des parts.
L'équipementier Lafuma, qui détient plusieurs marques dont Oxbow spécialisé dans le surf, a annoncé avoir accepté la proposition de Calida qui a mis sur la table un projet d'augmentation de capital au terme duquel, via une offre publique d'achat (OPA), il deviendra l'actionnaire majoritaire avec 50,6% des parts. (Crédits : Reuters)
Le groupe suisse Calida va lancer une offre publique d'achat (OPA), et deviendra, d'ici quelques mois, l'actionnaire majoritaire de Lafuma avec 50,6% des parts.

Calida a décidé d'accélérer la cadence. L'entreprise française Lafuma, fabricant de vêtements et d'équipements de plein air, a annoncé avoir accepté la proposition du groupe suisse qui a mis sur la table un projet d'augmentation de capital au terme duquel, via une offre publique d'achat (OPA), il deviendra l'actionnaire majoritaire avec 50,6% des parts.

Initialement, lorsque Calida était entré au capital de Lafuma en janvier dernier, il était prévu que le groupe suisse monte au capital de l'équipementier français mais pas au-delà de 29%, ce qui lui aurait éviter de lancer une OPA. Le fabricant de lingerie a visiblement revu ses plans.

Lafuma précise dans un communiqué que cette offre de Calida, qui détient depuis le début de l'année 15,27% de son capital et 12,99% des droits de vote, se déclinera en trois temps.
Cette opération, prévue pour le début de l'année 2014, renforcera également les capitaux propres de Lafuma d'un montant de 45 millions d'euros.

Des difficultés récurrentes

En juin, Lafuma avait annoncé un vaste plan de réorganisation, après avoir enregistré une perte nette de 60 millions d'euros au premier semestre 2012/13. Ce plan prévoyait la suppression de 161 emplois chez Lafuma et Oxbow et la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Quelques semaines plus tard, la direction avait également fait part de son intention de restructurer le groupe en trois pôles (textile, surf et mobilier). Lafuma est en souffrance depuis plusieurs mois. Sur les six premiers mois de l'année 2013, son activité a reculé de 11,6% et une perte nette de 60 millions d'euros. Des difficultés dans lesquelles l'équipementier est engoncé depuis plusieurs années.

Calida avait racheté Aubade en 2005

De son côté, le fabricant suisse de sous-vêtement avait déjà procédé à une opération similaire en 2005 en rachetant ce qui était alors le fleuron de la lingerie fine française : Aubade.

En mars dernier, la Cour d'appel de Poitiers avait condamné Calida et donné raison à 66 anciens salariés de la société Aubade de Saint-Savin qui contestaient le caractère "économique" de leur licenciement.

A lire aussi :

>> Lacoste, et maintenant Lafuma... Le textile français s'évade en Suisse

>> Licenciements "boursiers": les ex-salariés d'Aubade obtiennent gain de cause

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2013 à 10:20 :
Heureusement que Solex va revenir. A 1500? la pièce. On va se ruer !
a écrit le 04/10/2013 à 16:53 :
Impossible d'envoyer un mail à LAFUMA (célèbres fauteuils) pour dire que nos jambes ont grandies ... en 50 ans ! Alors tant mieux que ça change de main !
a écrit le 04/10/2013 à 16:41 :
Que fait Montebourg avec ses petits poings ,
a écrit le 04/10/2013 à 15:16 :
rien que Nestlé représenterait 1/5 de la capitalisation totale du CAC40... Le capitalisme à la française devrait se secouer les puces.. (Si Danone s'est pas fait bouffer, c'est par pure sympathie)
Réponse de le 04/10/2013 à 16:02 :
Pensez-vous réellement qu'il y a de la place pour la sympathie dans des transactions de cet ordre ? Vous êtes bien naïf...
a écrit le 04/10/2013 à 14:54 :
Mais cela existe encore LAFUMA????
Réponse de le 04/10/2013 à 16:03 :
Il ne faut jamais penser que le monde n'est que ce qu'on en connaît, surtout lorsqu'on n'en connaît pas grand chose.
a écrit le 04/10/2013 à 14:51 :
A l'heure actuelle si on possède une marque, il vaut mieux mettre la société qui gère les droits et licence de la marque en Suisse et le reste ailleurs.

La stabilité fiscale et juridique est une vrai valeur ajoutée.
a écrit le 04/10/2013 à 13:58 :
Sac de rando Lafuma, première sortie, je tasse les affaires à l'intérieur, tire sur la ficelle de serrage et Hop! la pince de bloquage me reste sur les doigts! défaut de conception : matière en plastique cassant.
Veste de rando en polaire, je place mes clés dans la poche, je grimpe...me penche et Hop !, les clés 5 mètres plus bas dans le ravin : conception de la poche pas assez inclinée, donc sans profondeur
Allez, bon vent Lafuma !
Réponse de le 04/10/2013 à 16:09 :
Une poche ca se ferme aussi, vous avez deja essaye l'innovation appelee "fermeture eclair" ?
a écrit le 04/10/2013 à 13:28 :
A l'image de notre fleuron national (et international) Lacoste... Pauvre France!
Réponse de le 04/10/2013 à 14:16 :
Mais ne vous lamentez pas, il vaut mieux que cela soit racheté par des Suisses plutôt que par des Chinois. Pour information, le rachat par des Suisses de Lacoste n'a pas faire perdre un seul emploi sur le sol français. Peut-on en dire autant des sociétés françaises, appartenant partiellement à l'état, dirigées par des français qui,comme Renault ou PSA, sont responsable de dizaines de milliers de pertes d'emploi suite à la délocalisation des sites de production dans les pays de l'Est, au Maroc ou en Turquie?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :