Le géant AB InBev renoue avec les bénéfices et annonce un nouveau patron

Le numéro un mondial de la bière a annoncé jeudi un bénéfice net à 1,013 milliard de dollars au premier trimestre 2021. Les profits restent cependant plus de deux fois inférieurs à ceux enregistrés de janvier à mars 2019.

2 mn

Carlos Brito, quittera ses fonctions le 1er juillet pour être remplacé par Michel Doukeris, actuel président de la zone Amérique du nord du groupe.
Carlos Brito, quittera ses fonctions le 1er juillet pour être remplacé par Michel Doukeris, actuel président de la zone Amérique du nord du groupe. (Crédits : REUTERS/Victor Ruiz Garcia.)

Le numéro un mondial de la bière AB InBev a annoncé jeudi la nomination d'un nouveau patron lors de ses résultats du premier trimestre, qui l'ont vu renouer avec un bénéfice net après la perte enregistrée l'an passé à la même époque.

Le PDG du groupe belgo-brésilien, Carlos Brito, quittera ses fonctions le 1er juillet après quinze années à sa tête, pour être remplacé par Michel Doukeris, actuel président de la zone Amérique du nord.

Lire aussi : Bière et fermeture des bars: Heineken boit la tasse en 2020 et supprime 8.000 postes

"Je suis très enthousiaste quant à l'avenir de notre entreprise sous la direction de Michel", a commenté dans un communiqué le Brésilien de 61 ans.

Sous sa direction, AB InBev aura notamment racheté son concurrent britannico-sudafricain SABMiller en 2016.

M. Doukeris s'est pour sa part dit "honoré" de sa nomination et "impatient d'apporter une perspective nouvelle" au groupe, dont le siège social est à Louvain (centre de la Belgique).

Né en 1973 à Lages, au sud du Brésil, il a suivi des études d'ingénieur chimiste et obtenu des diplômes de marketing. Il a intégré AB InBev en 1996, où il a progressivement gravi les échelons: président pour la Chine, la région Asie-Pacifique, puis responsable mondial des ventes, avant de prendre la tête de la région Amérique du Nord.

Retour des bénéfices

AB InBev a par ailleurs annoncé jeudi un bénéfice net à 1,013 milliard de dollars au premier trimestre, contre une perte de 845 millions de dollars à la même période en 2020 à cause de la pandémie. Les profits restent cependant plus de deux fois inférieurs à ceux enregistrés de janvier à mars 2019.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), qui sert de référence pour les prévisions internes, a lui progressé de 14,2%.

La groupe, qui détient 500 marques de bière, dont Budweiser, Stella Artois et Corona, a aussi vu son chiffre d'affaires progresser de 17,2%, à 12,293 milliards d'euros.

"Notre activité a pris un excellent départ en 2021", s'est félicité la direction, qui se dit "optimiste" quant à l'avenir de son activité, en dépit de restrictions persistantes, comme la fermeture des bars et des cafés dans de nombreux pays, causées par la pandémie.

Lire aussi : AB InBev (Leffe, Stella, Hoegaarden) lance des "bière bonds" pour aider les bars

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/05/2021 à 19:55
Signaler
Boire une marque n'a pas d'intérêt. Il y a quantité de brasseurs locaux qui font d'excellentes bières. Buvez les cervoises locales, les vins aussi des vignerons indépendants.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.