Automobile : les immatriculations ont chuté de 7,8% l'an passé en Europe

 |   |  208  mots
Les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 7,8% l'an passé en Europe. Les ventes ont plongé au deuxième semestre en raison du ralentissement économique.

Les immatriculations de voitures neuves en Europe ont chuté de 7,8% en 2008 selon l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), conséquence de la crise qui a touché de plein fouet le secteur au deuxième semestre. En décembre, le recul a ainsi attient 17,8%. Mercredi soir,  la principale fédération du secteur en Allemagne (VDA) avait comme à son habitude devancé cette annonce en chiffrant le recul à 8% en Europe l'an passé.

Quelque 14,7 millions de voitures neuves ont été immatriculées en 2008, selon la VDA. 14,712 millions exactement selon l'ACEA pour un marché de 28 pays (27 pays membres de l'Union européenne moins Chypre et Malte mais en ajoutant la Suisse, l'Islande et la Norvège). Ce recul de près de % est le pire depuis 1993, à l'époque, l'ACEA ne compulsant les données que de 18 pays.

Les ventes de voitures en Europe de l'ouest ont chuté de 8%, à 13,6 millions d'unités en 2008. Alors que la baisse n'était que de 3% au premier semestre, les ventes ont plongé de 15% au second semestre, selon la VDA.

Dans les pays de l'est de l'Europe dernièrement entrés dans l'Union européenne, les ventes de voitures n'ont en revanche que très légèrement baissé, de 1% sur 2008, ajoute le communiqué de la VDA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que les immatriculations vont encore chuter d'avantage jusqu'à l'avènement de la voiture électriqueque tout le monde (oui le monde, avec l'ours blanc polaire menacé sur la banquise par les forages pétroliers) attend avec impatience.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Injecter notre argent, celui des contribuables, dans l'industrie automobile est une bêtise.
Le « tout-voiture » ne peut plus durer. Tout le monde en soufre. Les voitures propres sont un mensonge de marchands (encore un mensonge écologique), elles sont plus toxiques que les vieilles qui fument. Les routes qui défigurent nos paysages, le bruit,? c'est absurde !
Faisons tous l'effort de réduire notre dépendance à ce tas de ferraille. Quitte à aider les ouvriers (futurs chômeurs) du secteur en faillite en leur attribuant les milliards d'euros pour faciliter leur reconversion.
Commençons par rapatrier nos usines de Chine, celles qui fabriquent les vélos, en premier. Ca fera un paquet de chômeurs en moins.
STOP à la mondialisation qui ne profite qu'aux riches !
Que tous les « valides » se déplacent en vélo ou en vélomobile (tapez vélomobile sur gogol pour voir de quoi il s'agit) et les constructeurs trouveront de nouveaux débouchés.
Moins rentables ? Et alors ?
Faut pas pleurer : les temps changent et c'est tant mieux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les investisseurs stockent du pétrole et attendent que les prix montent. Le consommateur n'est pas idiot, il le sait et n'achète plus de voitures. Acheter une voiture est la meilleure façon de se ruiner par l'achat, l'entretien, la fiscalité, le carburant.... Nicolas Sarkozy peut relancer autant qu'il veut, tant qu'il ne stabilisera pas les dépenses liées aux automobiles, les consommateurs n'achèteront plus. Pas fous !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pixel-man ton discours me plaît. L'automobile peut être la pire des choses car on en abuse et de ce fait la pollution sous toutes ses formes est très importante en France et dans le Monde. Tout Mexico pue le gaz comme si on était dans une raffinerie de gaz. De toute manière Nicolas Sarkozy ne devrait pas relancer un secteur qui a autant d'inconvénients comme 500 morts par mois et qui est sur son déclin naturel suite à des coûts ascendants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :