Michelin en pertes au premier semestre

 |   |  321  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe de pneumatique accuse une perte nette de 122 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice un an plus tôt. Il juge encore prématuré d'évoquer une reprise du marché.

Avec la crise, les comptes de Michelin tombent dans le rouge. Le groupe de pneumatique annonce ce vendredi une perte nette de 122 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 430 millions un an plus tôt. Selon le consensus au 27 juillet publié sur le site internet du groupe clermontois, cette perte est moins marquée qu'attendu, les analystes tablant sur un résultat de -255 millions.

Michelin explique ce résultat négatif par "d'importantes charges de restructuration" d'un montant de 292 millions d'euros liées au projet de spécialisation de certaines activités industrielles en France et à la mise en oeuvre d'un plan de réorganisations industrielles et commerciales en Amérique du Nord.

Le chiffre d'affaires recule de 13,4% à 7,134 milliards d'euros, en raison du recul "marqué" de la demande. Les ventes en volume décrochent ainsi de 23% au premier semestre.

Le résultat opérationnel avant éléments non récurrents chute de 60,2% à 282 millions d'euros, pénalisé par le recul des volumes vendus qui impacte négativement à hauteur de 875 millions d'euros, et la sous-utilisation des capacités industrielles. Face à la crise, Michelin a effet mis en place depuis fin 2008 plusieurs mesures de réduction de la production et de chômage technique.

"L'évolution du cours des matières premières, fortement défavorable sur l'exercice 2008, voit ses effets s'inverser, même si elle génère encore un impact négatif de 117 millions d'euros au total sur le semestre", précise par ailleurs Michelin. La marge opérationnelle avant éléments récurrents tombe à 4% contre 8,6% un an plus tôt.

Pour l'avenir, le groupe de pneumatique juge prématuré d'évoquer une reprise du marché mais estime que le prix des matières premières devrait soutenir sa rentabilité au second semestre. Il vise la génération d'un free cash flow positif au second semestre (+575 millions d'euros au premier semestre).

(retrouvez le communiqué de Michelin)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :