PSA vend les loueurs de voitures National-Citer et Atesa

 |   |  278  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe PSA Peugeot Citroën a annoncé dimanche, dans un communiqué publié aux Etats-Unis, la vente de deux entreprises de location de voitures, la française National-Citer et l'espagnole Atesa, pour un montant non dévoilé.

Le groupe PSA Peugeot Citroën a annoncé dimanche dans un communiqué publié aux Etats-Unis la vente de deux entreprises de location de voitures, la française National- Citer et l'espagnole Atesa, pour un montant non dévoilé.

PSA et l'acquéreur, le loueur américain Enterprise, ont indiqué dans ce communiqué commun avoir signé un accord en vue de cette transaction qui doit être conclue d'ici à la fin de l'année.

L'annonce de PSA intervient cinq jours après l'annonce de la suppression de 1.900 postes dans le groupe en France et de la séparation d'avec plus de 2.000 collaborateurs externes, principalement dans la recherche et le développement.

National- Citer , marque exploitée par la société Citer , indique sur son site internet être contrôlé à 98,4% par PSA. L'entreprise, créée en 1968 par Citroën, exploitait ce nom de National- Citer sous franchise depuis 1998. Quant à Atesa, c'est une filiale de Citer .

National est une des marques d'Enterprise, aux côtés d'Enterprise Rent-A-Car et Alamo Rent-A-Car. Le groupe, implanté sur tout le continent américain, est arrivé en Europe en 1994, et est aujourd'hui numéro un au Royaume-Uni. Egalement présent en Irlande et en Allemagne, il arrivera pour la première fois en France et en Espagne.

Citer a une flotte d'environ 30.000 véhicules, et emploie plus de mille personnes, a indiqué PSA. "PSA Peugeot Citroën souligne l'opportunité stratégique que représente cette opération pour Citer , qui va ainsi pouvoir intensifier son développement", a ajouté le vendeur.

L'acquéreur s'est félicité de mettre le pied sur "de nouveaux marchés très complémentaires avec [ses] activités actuelles en Europe".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :