PSA offre un coup d'accélérateur à l'industrie automobile chinoise

Pour la première fois, un groupe public chinois devrait devenir actionnaire d'un constructeur étranger. L'accès de Dongfeng aux ressources technologiques et industrielles de PSA risque d'accélérer la stratégie automobile intercontinentale de Pékin.
La DS 5LS, prochain modèle de PSA prévu pour la Chine
La DS 5LS, prochain modèle de PSA prévu pour la Chine (Crédits : reuters.com)

Pour la première fois, un groupe public chinois devrait devenir actionnaire d'un constructeur automobile étranger. Une première, qui pourrait précipiter  l'émergence d'une vraie stratégie automobile chinoise internationale. Et ce, alors que Pékin, conscient de ses faiblesses,  s'efforçait jusqu'ici de ne pas aller trop vite ! L'offre inespérée de PSA en crise permet au gouvernement chinois d'avancer ses pions beaucoup plus rapidement que prévu dans ce domaine.

Contrairement à ce que l'on croit, le risque pour les constructeurs européens, américains, japonais ou coréens, n'est pas de voir à court terme leur propre marché intérieur envahi par les voitures à bas coûts des marques de l'ex-Empire du Milieu comme les Chery ou Geely. Non, le vrai danger, c'est la constitution de véritables ressources technologiques et d'un solide outil de production  intercontinental au sein de l'industrie chinoise. Ce que PSA... apporte sur un plateau.

Echec relatif des marques chinoises

"Le gouvernement de Pékin a une stratégie très claire. Il veut que les marques chinoises indépendantes représentent 70% du marché", explique un fin connaisseur de la Chine chez PSA. "Mais, celles-ci n'en occupent que 25-30% environ et ce, de façon assez stable". Car les clients locaux préfèrent obstinément les produits de marque étrangère, autrement plus aboutis et flatteurs.

Du coup, "les pouvoirs publics ont subtilement demandé aux co-entreprises (avec des constructeurs étrangers) de créer chacune une marque chinoise avec la technologie de ces "joint-ventures". DPCA (la co-entreprise de PSA avec Dongfeng)  va ainsi lancer dans quelques mois des produits dérivés sous une telle marque. Mais on sait que ce sera difficile et cher".

La fin tant annoncée des co-entreprises avec les constructeurs étrangers en Chine n'est  pas pour tout de suite. "Il est trop tôt pour que le gouvernement chinois les arrête", souligne en effet un expert. En outre, les groupes chinois gagnent beaucoup d'argent avec elles: SAIC avec GM et Volkswagen; Dongfeng avec Nissan, Honda et PSA - même si DPCA est très peu rentable; BAIC avec Hyundai et Mercedes; FAW avec Volkswagen et Toyota; Changan avec Ford et plus récemment aussi PSA (gamme DS)... I

L'eldorado chinois est dangereux

Il n'en reste pas moins que la menace plane à terme sur les grands constructeurs mondiaux, qui, aujourd'hui, ne rêvent que l'ex-Empire du Milieu! Logique: c'est le premier gâteau automobile du monde, dont les taux de croissance laissent loin derrière tous les autres grands marchés. GM a écoulé la bagatelle de 3,16 millions de véhicules en Chine en 2013 (+11,4%).  L'américain vend désormais presque 600.000 véhicules de plus en en Chine qu'aux Etats-Unis. Volkswagen affirme en avoir livré encore davantage, soit 3,27 millions (+16,2%). Le japonais Nissan y a enregistré une hausse de 17,2% de ses volumes à 1,26 million de véhicules et PSA de 26% à 557.000 exemplaires.

Mais, avant que, sur l'injonction des pouvoirs publics, les groupes chinois ne fassent éventuellement main basse directement sur ces co-entreprises occidentales (ainsi que  japonaises et coréennes), ne voilà-t-il pas que PSA, après son alliance ratée avec GM, demande au groupe public chinois Dongfeng de venir en sauveur - pas en éventuel prédateur ! Il ne s'agit plus de coopérer en... Chine. Non, PSA propose (fortement) au chinois de devenir l'un de ses actionnaires de référence.

Fondé à l'époque à la fin des années soixante, et implanté dans la province du Hubei loin des côtes pour le protéger d'une possible invasion par l'est, le groupe Dongfeng est aujourd'hui le deuxième assembleur automobile du pays. Même s'il a été créé pour fabriquer des camions destinés à l'Armée populaire de libération.

Négociations d'Etat à Etat

Certes, il y avait le précédent Volvo. Mais la reprise du suédois par Geely n'avait pas la même envergure. Volvo est un petit constructeur qui n'était plus indépendant depuis longtemps. La firme de Göteborg a été vendue en effet au chinois par Ford il y a quatre ans. En outre, Geely est une entreprise privée, créée par Li Shu Fu.

Dans le cas des négociations en cours entre PSA et Dongfeng, il s'agit carrément d'une négociation d'Etat à Etat. Le groupe automobile tricolore a confirmé lundi soir un projet d'augmentation de capital d'un montant de l'ordre de 3 milliards d'euros. Selon le scenario privilégié, le constructeur français procèderait à une augmentation de capital réservée au groupe national Dongfeng. L'Etat français accompagnerait l'opération, afin d'avoir une parité avec le groupe public chinois et la famille Peugeot au sein du consortium tricolore.

PSA resterait donc contrôlé par les intérêts français. Mais, les chinois travaillent sur le très long terme. Or, si une nouvelle augmentation de  capital se révélait nécessaire chez PSA, la famille Peugeot suivrait-elle ? Et l'Etat français ? Si Dongfeng semble a priori une excellente solution pour apporter de l'argent frais à PSA,  il est clair que cela crée un précédent. Tout un symbole d'un transfert progressif des centres de pouvoir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 50
à écrit le 25/01/2014 à 1:30
Signaler
Tant que Citroen ne s'inspire pas de la mauvaise fiabilité des Audi/Volkswagen, ça va !

le 25/01/2014 à 19:32
Signaler
Exact ! Les marques allemandes sont loin de leur réputation , là c'est clair. Boites cassée à plusieurs milliers d'euros, moteurs diesels hs avant 150 000 kms. Ils devraient dire qualité "Europe de l'est"...

le 27/01/2014 à 18:16
Signaler
Quelle belle publicité ! Et les journalistes qui continuent à nous conseiller la DSG !

à écrit le 24/01/2014 à 19:07
Signaler
D'après la photo Citroën c'est quand même fortement inspiré de Audi pour le design.

à écrit le 24/01/2014 à 13:16
Signaler
Godrev va pouvoir enquiquiner Trollwagen quand il va lire le mensuel L'Automobile qui vient de sortir. "les 100 voitures les plus fiables". Cà va saigner. Il y a des modèles VW et autres allemandes qui sont la honte grave coté fiabilité. C'est chaud...

le 24/01/2014 à 14:58
Signaler
Si vous le dites.

à écrit le 24/01/2014 à 12:58
Signaler
@Trollwagen L'ADAC pas très impartiale @Trollwagen D'autres prennent moins de précautions oratoires que vous cher Mr Trollwagen qui vont jusqu'à jusqu'à parler de manipulations, élections pas très impartiales, truquées etc ; vous ne voyez qua...

à écrit le 23/01/2014 à 20:28
Signaler
@trollwagen Bein si, la portée de l'Adac est bien plus significative que vous ne vous ne le dites, les jugements et avis de l'Adac sont référents pas seulement pour l'Allemagne mais pour la presse automobile en général car repris pour porter des ju...

le 24/01/2014 à 11:47
Signaler
Un moment Mr Godrev. Vous allez bien vite en besogne avec vos procès d’intention. Votre commentaire sous entend que toute les enquêtes de l’ADAC sont biaisés en faveur de VW. C’est possible mais cela reste encore a prouver. En attendant le scandale p...

à écrit le 23/01/2014 à 19:56
Signaler
Voici qques années Siemens a accepté un transfert technologique de leur TGV - l'ICE -. Aujourd'hui l'Empire du milieu propose un produit similaire à l'exportation et va sans doute rafler le marché de trains à grande vitesse californien sur cette base...

à écrit le 23/01/2014 à 19:52
Signaler
La prise de participation de Dongfeng sera bénéficiaire à terme, avec le retournement du marché. Le gouvernement va faire réaliser une forte plus-value à Dongfeng, le loup qui entre dans la bergerie – en plus de récupérer les technologies et les brev...

à écrit le 23/01/2014 à 17:25
Signaler
@Bein non Bein voyonsn, nous prendre pour des jambons cher Trollwagen de manière si manifeste !!!!

le 23/01/2014 à 19:49
Signaler
Ben si, ADAC n'a pas la portée que vous voulez lui donner. Les 3/4 des Francais en entendent pour la premiére fois parler pour la premiére fois et il se foutent pas mal de savoir quelle est la voiture préférée des allemands.

à écrit le 23/01/2014 à 16:52
Signaler
@trollwagen Laissons donc notre héros à la poursuite de la qualité perdue de Volkswagen, Audi pour mémoire se révélant avant dernier du classement fiabilité d'Auto Plus de la semaine passée 19 ème sur 20 classés... PSA que du bon, trois actionnaires...

le 23/01/2014 à 19:37
Signaler
En phase, je souhaite que cette nouvelle alliance ouvre une grande brèche dans le groupe VW, qui a tout fait pour affaiblir psa ces deux dernières années en vendant à perte sur le marché européen ! Maintenant le retour du bâton.

le 24/01/2014 à 13:29
Signaler
NB : Quand on cite des chiffres c’est bien de citer les sources aussi . Comme vous avez pris ces chiffres sur les Echos je me permet donc de le faire a votre place et également de mettre un extrait de l’article qui nous parle des chiffres: « A la pre...

à écrit le 23/01/2014 à 15:37
Signaler
Laissons donc Gunter et Godrev dans leur monde de rêve et d’illusion. La réalité est que PSA va très mal et a eu besoin du contribuable Français et de Dongfeng. Les grands gagnants dans cette affaire ce sont bien les Chinois. Depuis le temps qu’ils r...

le 23/01/2014 à 18:12
Signaler
L'état est depuis très longtemps actionnaire de renault l'est toujours et tout va bien, je pense que l'état est un actionnaire stable a longue échéance.

à écrit le 23/01/2014 à 14:31
Signaler
J'adore l'article qui cite le rachat de Volvo, mais constructeur secondaire, donc sans importance... Ca reste un constructeur automobile avec une vraie gamme de voitures non? De surcroit dans certains pays on doit vendre plus de Volvo que de peugeot ...

le 23/01/2014 à 14:57
Signaler
Au lieu d'invectiver agressivement, réfléchissez! Volvo est un petit constructeur qui produit sept fois moins de véhicules que PSA. Ce n'est en rien un jugement sur les produits Volvo. Rover comme Saab ont vu leurs licenses rachetées par des chinois...

à écrit le 23/01/2014 à 13:44
Signaler
"Une première, qui pourrait précipiter l'émergence d'une vraie stratégie automobile chinoise internationale." Au profit de qui??

à écrit le 23/01/2014 à 13:07
Signaler
@gunther Ah l'Adac, il n'y a bien que Trollwagen pour tenter de découpler les effets pervers de ses mensonges, durant 9 longues années, sur le classement de golf. Enfin, maintenant, nous sommes informés et nous n'aurons plus aucune excuse à nous la...

le 23/01/2014 à 13:20
Signaler
De toute façon, personne ne connaissait l'ADAC hors mi leur petit nombre d'adhérents ; En conséquence nous allons continuer à nous rendre dans les concessions pour faire des essais, comme d'habitude, nous achèterons nos VW par conviction comme le...

le 23/01/2014 à 14:25
Signaler
Non govrev les objets ,ne parlent pas!...

le 23/01/2014 à 15:53
Signaler
Eh oh attention a ce que vous dites vous. Godrev ce n'est pas n'importe qui .Il comprend les voitures lui. Il leur parle, il les comprend, il sait reconnaitre quand il y en a une qui ment. D'ailleurs pendant ses 25 ans de carrière ce n’est pas pour r...

le 23/01/2014 à 22:39
Signaler
L'ADAC ment sur ces chiffres c'est tout. Et comme c'étaient les chiffres de référence pour la fiabilité légendaire des Grosses Germaines , il y a de fortes chances pour cette fumeuse fiabilité ne soit que légendaire. Ce qui est corroboré par des enqu...

à écrit le 23/01/2014 à 13:03
Signaler
il me souviens qu'il n'y a pas si longtemps mr sarkozy louait la strategie de peugeot qui n'avait pas delocalise sa production ; c'est ce qu'on appele uns vision à long terme?

le 23/01/2014 à 14:45
Signaler
le problème de Peugeot est avant tout que ses voitures se vendaient mal.... problème de cohérence de gamme, de marketing.... d'innovation..... et de présence à l'étranger..... les bonnes voitures, celle qui flattent le client, se vendent..... qu'e...

à écrit le 23/01/2014 à 12:53
Signaler
C'est incroyable, l'action Peugeot a effacé toutes ses pertes suite à l'annonce de sa recapitalisation, pourtant prévue à un cours très inférieur. A croire que même les adversaires les plus acharnés de cette entreprise rachètent les actions à tour de...

le 23/01/2014 à 22:47
Signaler
Comme épargnant j'ai adoré PSA . J'ai acheté des actions lors des soldes (quand les médias vomissaient PSA ) pour quelques milliers d'Euros quand l'action était à 4,7 Euros (j'ai raté le point bas a 4,32 Euros d'un jour) et revendu à 10,4 quelques mo...

à écrit le 23/01/2014 à 12:46
Signaler
@@godrev 11.21 Oui mais 400 kgs de moins à trainer qu'un lourd Tiguan, consommant et par ailleurs si peu fiable, revisitez votre propos, le compte y est, bel et bien....!!!

le 23/01/2014 à 14:28
Signaler
Ça fait cher les voitures en plastique, en dehors de ça o feu ces bien le tiguan qui est a gauche, Bref vos piterie ne dupe plus personne.....

à écrit le 23/01/2014 à 12:22
Signaler
Le titre à utiliser devrait être : PSA donne un (nouveau) coup de frein à l'industrie automobile française...

à écrit le 23/01/2014 à 11:58
Signaler
Plutôt que de se lamenter sur l'analyse des conséquences, une analyse fine des causes permettrait de comprendre ce qui permettrait d'éviter que l'industrie française ne sombre : - La stratégie franco-française de Peugeot n'a pas payé (cf le contra...

à écrit le 23/01/2014 à 11:11
Signaler
DS 5 LS : Pour une fois que PSA fait une berline allemande, Ils ne vont pas la vendre en France? C'est vraiment débile.

à écrit le 23/01/2014 à 10:43
Signaler
"Or, si une nouvelle augmentation de capital se révélait nécessaire chez PSA, la famille Peugeot suivrait-elle ?" J'ai apporté ma pierre à l'édifice, je roule en 2008 et loue tous les jours cette auto, mobile !!! Du grand art, une motricité press...

le 23/01/2014 à 11:21
Signaler
Avec un moteur anémie on risque pas de perte d'adhérence.....120 cv max en essence 115 en diesel, on sait qui est sur file de droite au feux.......

le 23/01/2014 à 18:17
Signaler
120 ch c'est bien suffisant pour l'usage auquel est destiné ces véhicule, il vous faut combien de ch pour rouler à 130 ou faire vos courses !

à écrit le 23/01/2014 à 9:57
Signaler
La statégie allemande de VW consistant à couler PSA ( son concurrent en Europe) à coup de desinformation et de french-bashing lui reviendra comme un boomerang dans 5 ans 10 ans ?? Le gogo qui achete un Audi idem à une Skoda se retournera ..

le 23/01/2014 à 19:41
Signaler
Complètement d ´ accord Avant 5 ans le mammouth sera dégraissé : )

à écrit le 23/01/2014 à 8:47
Signaler
avec 7% de marge, pour un constructeur généraliste vous voulez rire

à écrit le 23/01/2014 à 8:39
Signaler
Le résultat de la stratégie idiote des dirigeants de Peugeot . Voici L'addition !

à écrit le 23/01/2014 à 8:36
Signaler
Dans peu de temps la voiture française n'existera plus ce sera comme les téléviseurs, trouvez encore une marque française! Moi j'achète déjà allemand, j'ai abandonné je ne vais pas me transformer en ancien combattant, avec montegourde c'est foutu.

le 23/01/2014 à 8:46
Signaler
Ah parce que vous achetez des TV allemandes vous? On peut dire que vous avez les moyens vous car Loewe c'est pas donné.

le 23/01/2014 à 9:28
Signaler
Oui l'industrie va mal, mais le désastre s'est installé depuis 15 ans sous l'ère très ténébreuse Chirac Sarkozy.

le 23/01/2014 à 9:59
Signaler
pour votre information Loewe est en faillite un investiteur est en pour parler de reprise avec déplacement du siège social de l'Algäi à Munich et x x 100 licenciements. Pour l'automobile, le plus gros actionaire de Daimler est un émirat (émir) arabe...

le 23/01/2014 à 10:13
Signaler
En plus d'être moche les TV Loewe sont de mauvaise qualité..

le 23/01/2014 à 18:26
Signaler
Le débat est dépassé, personnellement j'achète français quand je peux et acheter "étranger" n'est pas forcément synonyme de la mort de l'industrie française : le luxe l'alimentaire le verre la pharmacie l'aéronautique le matériel ferroviaire l'air li...

à écrit le 23/01/2014 à 7:22
Signaler
Il est intéressant de constater que la désindustrialisation de la France va grand train...depuis le temps que tout le monde en parle, cela finit par arriver. Voilà que la GB produit sur son sol plus de voitures que la France sans posséder la moindre ...

le 23/01/2014 à 18:28
Signaler
Si la GB quitte la sphère de l'UE attendez de voir si Nissan continuera de fabriquer ses véhicules chez eux à Sunderville !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.