Renault et Nissan vont intégrer production et R&D... au détriment du français ?

 |   |  1186  mots
Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, a -t-il privilégié Nissan?
Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, a -t-il privilégié Nissan? (Crédits : Reuters)
Renault et Nissan vont rapprocher leur production et leur recherche et développement, afin d'économiser 2,8 milliards d'euros supplémentaires par an, selon le quotidien japonais Nikkei. Le déséquilibre est de plus en plus flagrant entre le français et l'allié japonais, qui semble avoir été privilégié.

Renault et Nissan vont rapprocher leur production et leur recherche et développement, afin d'économiser 2,8 milliards d'euros supplémentaires par an, affirme ce vendredi le quotidien japonais Nikkei. Les deux constructeurs sont alliés depuis 1999 et présidés tous les deux par Carlos Ghosn. D'après le journal économique nippon, l'Alliance s'apprête à nommer en avril deux dirigeants communs, l'un pour superviser la production des deux groupes et l'autre la recherche et le développement. Un pas en avant dans l'intégration de deux sociétés qui demeurent distinctes. Une bonne chose pour Renault? Sur le papier, oui. Dans la réalité, c'est moins sûr!

Parfaite coplémentarité

L'Alliance pourra s'appuyer sur la complémentarité de l'implantation géographique des deux partenaires: Renault a actuellement davantage d'usines en Europe, en Turquie et en Afrique du nord, tandis que Nissan est plus implanté  partout ailleurs. En recherche et développement, les deux groupes vont davantage partager leurs technologies pour réduire les doublons.

L'Alliance Renault-Nissan avait affiché des synergies record pour l'année 2012, à 2,69 milliards d'euros, en progression par rapport au 1,75 milliard d'euros atteint l'année précédente. L'Alliance a notamment commencé à bénéficier en 2012 des synergies issues de la nouvelle plate-forme commune "CMF" (Common Module Family), sur laquelle a été développé le nouveau "SUV" compact Nissan Qashqai. Le prochain Renault espace sera sur cette base.

Cette Alliance ainsi que le boom des voitures à bas coûts de la gamme "Entry" (Logan, Sandero, Duster...) ont permis à Renault de traverser la grande crise européenne actuelle sans trop de dommages. En 2013, Renault a vendu 2,63 millions de véhicules dans le monde (+3,1%) et le russe Avtovaz (Lada), contrôlé par le groupe français, 535.000. Nissan n'a pas encore publié son résultat commercial de l'an passé.

Il n'empêche: une question brutale mérité d'être posée, alors même que l'écart se creuse entre la firme japonaise et un Renault de plus en plus à la traine. Peut-on affirmer que le Carlos Ghosn  a privilégié le constructeur automobile nippon au sein de l'Alliance Renault-Nissan ? Devenu patron opérationnel du groupe nippon il y a quatorze ans, Carlos Ghosn gagne d'ailleurs… deux fois et demie plus au titre de Nissan (7,7 millions d'euros de rémunération d'avril 2012 à mars 2013) que de Renault (2,88 millions en 2012) dont il est le PDG depuis 2005. La suppression des postes de numéro 2 chez Nissan et Renault a d'ailleurs renforcé l'an dernier les pouvoir de l'omniprésent patron.

Deux fois plus de voitures chez Nissan

Un constat s'impose : le japonais est deux fois plus gros que l'ex-Régie et autrement plus rentable. Or, au moment de la prise de contrôle de Nissan par Renault en 1999, les deux constructeurs étaient à peu près de taille équivalente. Par rapport à 1998, dernier exercice avant l'alliance Renault-Nissan, Renault a donc à peine accru ses volumes de 15%. Dans le même temps, Nissan les a quasiment doublés.

Nissan, qui perdait 110 millions d'euros avant son mariage avec Renault, gagne deux fois plus que Renault (dernier bénéfice net publié, sur l'exercice fiscal 2012). Et encore cette disproportion est-elle bien plus grave si l'on examine les comptes en détail. Car, dans le résultat imputable à Renault, il y avait en 2012... 1,23 milliard généré par la contribution de Nissan.

Entre 1998 et 2012, le bénéfice net de Renault a progressé tout juste de 30%. Mais, à l'époque, le bénéfice net du français ne provenait que de ses propres activités ! Question effectifs, Renault a perdu 10.000 emplois par rapport à 1998 à 127.000 personnes fin 2012. Nissan a accru dans le même temps ses effectifs de 80% à 248.000.

Envergure mondiale de Nissan

On peut certes avancer des explications objectives à ces décalages. Stratégiquement, Nissan était, historiquement, présent dans toutes les régions du monde - sauf en Amérique latine -, ce qui n'était pas le cas de Renault. Facteur aggravant: Renault demeure centré par ses racines sur l'Europe, un continent où le marché automobile très, très peu rentable (et encore les bonnes années) est en panne depuis plusieurs années. Par ailleurs, Renault pâtit des problèmes de compétitivité globaux intrinsèques à l'économie française... Ces constatations n'expliquent pas en tous cas à elles seules le différentiel croissant entre les deux entreprises.

Puissant en Amérique du nord, Nissan s'est également fortement implanté en Chine et en Inde. Or, Renault n'est toujours pas présent outre-Atlantique et vient à peine de recevoir un feu vert pour une usine en Chine. Et encore, la firme hexagonale s'est-elle associée en Chine au... partenaire de Nissan ! En Inde, Renault est aussi à la traine, installé dans l'usine de Chennai créé par le japonais.

Renault est certes "chef de file" chez Avotovaz en Russie et en Amérique du sud, où Nissan est toutefois en train de progresser fortement grâce à l'implantation d'une usine au Brésil. Mais, les volumes écoulés par Nissan en Amérique du nord ou en Chine sont largement supérieurs à ceux de Renault en Russie et en Amérique latine. Humiliation suprême pour Renault, Nissan  vole au secours des usines Renault en France en leur confiant sa future petite Micra, histoire de pallier - partiellement - le sous-emploi de l'outil industriel hexagonal du constructeur tricolore.

Gamme complète chez le japonais

Technologiquement, le différentiel est tout aussi flagrant. Si Renault est "leader" dans les diesels, une motorisation quasiment réservée à l'Europe, Nissan l'est dans les moteurs à essence, diffusés partout ailleurs. Le spectre des moteurs Nissan est d'ailleurs impressionnant, du trois cylindres au V8! Nissan est aussi le maitre d'oeuvre en matière de voitures électriques. 

Enfin, l'énorme gamme du japonais couvre tous les créneaux, de la micro-voiture au 4x4, du coupé à la limousine en passant par le pick-up. Nissan a même investi le haut de gamme avec son label Infiniti. Renault, lui, demeure globalement surtout le spécialiste des modèles à bas coûts d'entrée de gamme, les petites et les compactes... Et, progressivement, Renault se spécialise dans les modèles de très bas de gamme, qui viennent de dépasser les 40% dans les ventes de Renault. Renault risque de devenir le pilier entrée de gamme de l'Alliance. Pas très flatteur.

Un bilan mitigé pour Carlos Ghosn chez Renault

Dire que Carlos Ghosn a privilégié une entreprise plutôt qu'une autre est évidemment  difficile à démontrer. Et on ne peut pas reprocher au PDG, qualifié de sauveur au Japon, d'avoir réussi chez Nissan. Il n'en reste pas moins que, à en juger par les simples faits objectifs, Carlos Ghosn a développé le fort potentiel de Nissan, alors qu'on ne peut en dire autant de son travail chez Renault, en panne de croissance et dont les positions commerciales s'affaiblissent face à ses principaux concurrents depuis une dizaine d'années sur son marché intérieur européen. La faute notamment à des choix de produits discutables avec des échecs flagrants comme celui de la gamme Laguna III. Pas très reluisante in fine sa présidence chez Renault!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2018 à 15:12 :
J'ai besoin d'un renseignements s'il vous plait
a écrit le 27/02/2014 à 18:11 :
La lecture de cet article me sidère tant l'auteur montre de lacunes et d'incompétence. J'éviterai de donner des exemples. Si, juste un. Combien de temps faut-il pour développer un nouveau modèle? Et depuis quand L Schweizer a-t-il laissé la place de pdg à C Ghosn?
a écrit le 28/01/2014 à 15:51 :
RENAULT ne cesse de nous étonner jour après jour, que n'a t-on dit, écrit, vomit stigmatisant, reniant notre "créateur d'automobiles" et contre toute attente -sauf celles de qqes officionados mieux documentés ou pros perspicaces-, RENAULT revient dans le jeu, nous gratifie superbement d'un plus 4 % Europe en 2013 quand un concurrent, Volkswagen chute à moins 0.8 %, les cartes à l'analyse sont aujourd'hui dans son jeu, un retournement est en cours, qui prend date. Bravo RENAULT, forzza !!!
a écrit le 28/01/2014 à 9:28 :
Mr Osgohn n'a jamais eu la fibre franco francaise, toujours prêt à s'adosser au plus offrant... Que Renault parte au Japon n'est malheureusemen pas surprenant. C'est juste navrant
Encore un peu de notre technologie qui va partir à l'étranger. Il ne faut pas espérer un sursaut de notre industrie tant que nous aurons des patrons de cette trempe à la tête de nos grandes entreprises
a écrit le 26/01/2014 à 9:57 :
Bien entendu que NISSAN va manger RENAULT!Nous ne sommes que des bons à rien,et en plus des rigolots!
Réponse de le 26/01/2014 à 13:31 :
Ne soyez pas aussi dur envers vous, reprenez confiance.
a écrit le 25/01/2014 à 23:47 :
Rang d'une entreprise opératrice du commerce extérieur dans le Palmarès 2012, France, lekiosque.finances.gouv.fr
Peugeot Citroen Automobile SA : 3ème exportateur, 5ème importateur
Renault SAS : 4ème exportateur, 7ème importateur
Volkswagen Group France : 902ème exportateur, 9ème importateur
Daimler AG : 27ème exportateur, 92ème importateur
FIAT France : 5599ème exportateur, 65ème importateur
Toyota Motor Manufacturing France (usine de Valenciennes-Onnaing) : 68ème exportateur, 99ème importateur
Toyota France : 6393ème exportateur, 82ème importateur
Hyundai Motor France : 14144ème exportateur, 127ème importateur
Nissan International : 363ème exportateur, 44ème importateur
BMW AG : 743ème exportateur, 506ème importateur
Jaguar Land Rover France : 790ème exportateur, 146ème importateur
Adam Opel AG (Opel) : 1139ème exportateur, 348ème importateur
Réponse de le 26/01/2014 à 10:16 :
Votre liste met en évidence la situation des constructeurs français qui importent beaucoup trop ;

en particulier Renault qui importe énormément de voitures très bas de gamme en les achetant trop cher pour ce qu'elles valent à leurs filiales du Maroc, de Turquie, de Roumanie, d'Espagne, de Slovénie, de Corée,

et par ailleurs votre liste soulève un autre problème très grave s'agissant des PRIX DE TRANSFERT abusivement DéSéQUiLiBRéS

car les constructeurs français, Renault en particulier, vendent massivement des composants au prix de transfert en dessous des prix de revient, à leurs fameuses filiales Turque, Marocaine, Slovène, Coréenne, Algérienne, Russe, Espagnole

ce qui creuse artificiellement les pertes de Renault en France

et c'est comme cela que les dirigeants malins de Renault expliquent que Dacia ferait de la marge très artificielle jamais démontrée ...

en réalité, ce bricolage se fait au nez et à la barbe des services fiscaux français qui se font trimballés comme des enfants étudiants attardés par les fins limiers des directions de Renault ;

Le résultat c'est le trou abyssal des déficits de la balance commerciale de la France.
Réponse de le 26/01/2014 à 12:00 :
Comment serait-ce possible, est-ce que les fonctionnaires des finances françaises qui peuvent sortir des mêmes grandes écoles, dans les bonnes habitudes françaises du "pantouflage" seraient tentés par des "présents" sous diverses formes mis à disposition par les fins limier aigrefins de Renault ?
Réponse de le 26/01/2014 à 13:29 :
Si selon vous les constructeurs français importent beaucoup trop, qu'avez vous à dire à propos des autres marques, notamment Volkswagen Group classé juste après Renault en terme d'importation et très loin derrière en terme d'exportation, qui creuse le plus la balance commerciale? Et que dire de l'usine de Toyota Valenciennes?

Vous bottez en touche en insultant les agents du fisc d'étudiants attardés, mais eux au moins sont passés par la case étude, ce qui ne semble pas être votre cas car il apparait clairement que vous ne comprenez pas ce que vous lisez. De plus vous êtes incapable de fournir des données, car incapable de les trouver, donc vous n'avez aucune connaissance et ne faites que répéter vos mantras.
Réponse de le 26/01/2014 à 13:53 :
VW est un groupe allemand qui vend dans le libre échange européens,

son cas n'a pas de rapport avec les constructeurs français Renault PSA qui reçoivent des aides des contribuables français ...

Il ne faudrait pas confondre les traitres français ...

De surcroit VW dispose de plusieurs usines en France qui ne réclament jamais rien, MAN et SCANIA qui produisent et exportent l'essentiel de leurs productions ... exemplaire
Réponse de le 26/01/2014 à 17:56 :
Volkswagen Group France inclut Scania, MAN, Bugatti, 902ème entreprise exportatrice de France, 9ème entreprise importatrice. Le parfait exemple de l'entreprise qui creuse le déficit commercial, donc pertes financières, donc emprunts à taux d'intérêts par l'Etat, donc dette, le tout financé par les contribuables.
Par contre lorsque l'Etat a prêté 6 Milliards d'euros à PSA et Renault il l'a fait à un taux d'intérêt de 6 à 7%, ce qui lui a donc rapporté de l'argent, soulageant par la même occasion le contribuable.
a écrit le 25/01/2014 à 19:38 :
pour une fois d'accord avec AGV . Ghosn doit quitter Renault tant son bilan ne plaide pas en sa faveur.
a écrit le 25/01/2014 à 18:18 :
C'est le genre d'article qui se veut polémique mais qui participe du french bashing. C'est vraiment le monde a l'envers. Les données sont les suivantes : L'Etat possède quinze pour cent de Renault ,lequel possède 44 pour cent de NISSAN , et cela personne n'y peut rien. Et Carlos ne peut faire n'importe quoi et il le sait...
a écrit le 25/01/2014 à 16:43 :
Donc les Renault vont être de plus en plus assemblées à l'étranger et conçues par les japonais ? Voilà ce que c'est de confier nos entreprises à des cosmopolites qui pensent surtout à leur porte-feuille.
Réponse de le 26/01/2014 à 10:00 :
Eh bien NOUS,nous ferions bien de penser qu'à notre portefeuille,car toout le monde fait pareil sauf les français!Allez circulez gaulois et gauloises,vous êtes des ploucs!
Réponse de le 26/01/2014 à 11:12 :
Plouc est le terme péjoratif et xénophobe qui désigné les Bretons! Laennec, Châteaubriant, Duguesclin apprécieront!
a écrit le 25/01/2014 à 16:04 :
@réalité
Mon bon Trollwagen vous n'apprenez pas, dès que vous êtes réinformé, paf, l'instant d'après tout disparait... Les anciens appelaient cette propension à l'effacement, impossibilitum cogitum. D'où vous vient cette incapacité à mémoriser ou plutôt mémoriser sélectivement, le business qui vous a déformé, juste le business ??? Encore une petite fois, juste pour vous, acheter RENAUT quelque soit l'origine de production rapporte à la France, y compris lorsqu'il s'agit de DACIA , 900 E par véhicule, acheter DACIA c'est faire l' achat au meilleur rapport qualité/prix du marché, que savez-vous des salaires des cadres de RENAULT dans votre incapacité d'en juger ? Quant à la F1, sport auto ultime, elle met en jeu des techniques parmi les les plus pointues appliquées à la course la plus exigeante du monde et d'en voir, parfois, transposer partie dans l' auto du quotidien, je le sais, mon bon Trollwagen, j' ai évolué, entre autre, dans cet univers du développement... Sinon, auriez-vous autre chose à nous opposer qui ne se résume à enfumade...??? Acheter étranger, à fortiori quand c'est mauvais, ne rapporte JAMAIS rien à la FRANCE mais participe bien davantage à la ruine du chaland...!!!
Réponse de le 25/01/2014 à 17:58 :
@godrev
vos balivernes sont risibles.
Réponse de le 25/01/2014 à 20:04 :
Commentaire lucide.
a écrit le 25/01/2014 à 14:10 :
SI on laisse de coté pour une la question de savoir qui produit les meilleures voitures, les plus fiables etc.. Il faut constater que que la différence de stratégie industrielle entre VW et l'Alliance Renault-Nissan est frappante. Voila 2 Groupes de taille presque equivalente sur le papier avier une production de 9 millions de véhilcules. Mais là ou VW emploie 250000 en Allemagne (50% de ses employés), Renault en a 50000 en France (soit 5 fois moins). Là ou la seule usine de Wolfsburg produit 800.000 voitures (et VW produit environ 2,5 millions de voitures en Allemagne), Renault en produit 600.000 dans toutes ses usines françaises (4 fois moins). Remarquable aussi VW produit 4 voitures en Allemagne pour chaque voiture vendue sur son marché domestique contre un rapport de 2 environ pour Renault-Nissan. Pourtant le cout de travail, la qualité des ouvriers et ingénieurs, le marché (bien évidemment global) n'expliquent pas par des facteurs propres à la France une telle différence. Pour cela (et sans juger des qualités des voitures produites) on doit quand même un certain respect au groupe VW.

À noter que PSA a jusqu'à maintenant sur ces points un profil industriel beaucoup plus proche de VW que de Ranault-Nissan. Même si PSA n'a pas su atteindre la taille critique et traverse une phase très difficile, on peut quand même saluer l'ancrage local de l'entreprise et esperer que celui-ci se mainteindra.
a écrit le 25/01/2014 à 13:55 :
RENAULT va bien, Trollwagen Volkswagen votre poulain va mal en Europe, aux US, remis en question en Chine... Que lui reste t-il donc pour faire illusion ? Car la presse est méfiante depuis l'aventure de l'Adac qui se fait coincer les doigts dans le pot de confiture, tripatouillant l' élection de la voiture de l'année -et à l'analyse, depuis 9 longues années- en faveur de... golf, c'est évidement ...malvenu sinon malsain à l'heure ou Volks est déjà contesté car propriétaire de journaux corporatistes . Des erreurs stratégiques sont aussi à l'origine du retournement de votre poulain, production des moteurs Audi en Hongrie, assemblés par des petites mains bolkenstein et conduisant -avec bien d'autres raisons- à une débâcle qualitative en même temps qu'Audi continuait de vendre à ses clients le mythe du haut de gamme allemand. C'était à l'analyse une grosse erreur de positionnement stratégique marketing et le début du retournement de ce constructeur ; le mythe du premium allemand devenant hélas dans cet exemple, un présupposé qui n'a plus cours aujourd'hui et qu'il faut bien renommer... dernium. La dernière analyse fiabilité d'Auto Plus de la semaine passée et le classement fiabilité en 19 ème position sur 20 de celui-ci en témoigne, sanctionnant le constructeur boulimique, c'était prévisible...!!! Pourquoi donc acheter étranger quand nous avons moins cher, plus fiable, mieux "designé" à la maison et que chaque achat rapporte à nos constructeurs et à la France ??? M'enfin...
Réponse de le 25/01/2014 à 15:02 :
@godrev
La réalité,
- acheter Renault, c'est acheter étranger
- acheter Renault c'est se faire fourguer du bas de gamme toujours trop cher pour ce que c'est
- acheter Renault c'est payer des salaires disproportionner aux cadres dirigeants de Renault
- acheter Renault, c'est financer des usines dans les pays étranger
- acheter Renault, c'est gaspiller inutilement des sommes faramineuses dans la Formule 1

voici la liste des pays ou Renault produit ses carrioles et tombereaux :
Turquie
Maroc
Algérie
Russie
Roumanie
Slovénie
Espagne
Portugal
Grande Bretagne

Acheter Renault, c'est TRèS NéGATiFpour la balance commerciale française.
Réponse de le 25/01/2014 à 17:49 :
"Le palmarès des entreprises du commerce extérieur de la France est élaboré en donnant un rang national de classement aux sociétés selon la valeur des marchandises qu'elles exportent", en 2012, Renault SAS est 4ème derrière Airbus SAS, Airbus Opération, et Peugeot-Citroen Automobile SA. Source lekiosque.finance.gouv.fr
a écrit le 25/01/2014 à 12:02 :
Là encore, il faut remettre l'église au centre du village, RENAULT group va bien, les ventes en Europe bondissent à + 4 % sur 2013 quand VW group baisse de 0.8 %, évidement ça éveille qqes rancoeurs, qqes contorsions, qqes humeurs de Trollwagen, notre soutien régional sur LT du gros groupe boulimique qui fatigue en ce moment à peu près partout... Il va donc, s'excitant, sautant d'un pseudo l'autre pour perturber le forum alors qu'il serait pour lui tellement plus sain d'apprendre la mesure, l'humilité, la patience...à la japonaise afin de comprendre ce qui relie l'aventure RENAULT/NISSAN...!!!
Réponse de le 25/01/2014 à 12:21 :
@godrev
vous concluez votre logorrhée par, je vous cite : "l'aventure RENAULT/NISSAN"

comme vous le dites, c'est une aventure bien hasardeuse puisque elle conduit à outs les travers malheureux :
1) échecs à répétition produits Avantime, VelSatis, Fluence, Zoe, Koleos, et autres tant la liste est longue ! chez Renault
2) pertes récurrentes chez Dacia
3) pertes de Renault Group
4) la fermeture d'usines en France
5) apologie de l'esclavage avec les usines en Roumanie, en Turquie et au Maroc
6) énormes risques financiers chez Avtovaz Lada qui licencie astronomiquement
7) echec chez Infiniti Nissan
8) désastre chez Samsung
9) rappels massifs chez Nissan

Cela fait beaucoup de désastre dans cette alliance désordonnée, gribouille.
Réponse de le 25/01/2014 à 18:41 :
Point par point:
1) Subjectif
2) Faux
3) Faux
4) Faux
5) Faux
6) Faux, 2500 licenciements, 5000 départs à la retraite non renouvelés, pour une usine qui compte presque 70000 salariés. Renault-Nissan modernise les lignes, l'automatisme vous connaissez?
7) Faux
8) Faux
9) Pour un petit capteur sur des véhicules jusqu'à 10 ans d'âge. Aucun accident.

;-)
Réponse de le 26/01/2014 à 17:02 :
Effectivement, l'aventure RENAULT/NISSAN est désastreuse dans ses tentacules infectées.
a écrit le 25/01/2014 à 11:44 :
SI on laisse de coté pour une la question de savoir qui produit les meilleures voitures, les plus fiables etc.. Il faut constater que que la différence de stratégie industrielle entre VW et l'Alliance Renault-Nissan est frappante. Voila 2 Groupes de taille presque equivalente sur le papier avier une production de 9 millions de véhilcules. Mais là ou VW emploie 250000 en Allemagne (50% de ses employés), Renault en a 50000 en France (soit 5 fois moins). Là ou la seule usine de Wolfsburg produit 800.000 voitures (et VW produit environ 2,5 millions de voitures en Allemagne), Renault en produit 600.000 dans toutes ses usines françaises (4 fois moins). Remarquable aussi VW produit 4 voitures en Allemagne pour chaque voiture vendue sur son marché domestique contre un rapport de 2 environ pour Renault-Nissan. Pourtant le cout de travail, la qualité des ouvriers et ingénieurs, le marché (bien évidemment global) n'expliquent pas par des facteurs propres à la France une telle différence. Pour cela (et sans juger des qualités des voitures produites) on doit quand même un certain respect au groupe VW.

À noter que PSA a jusqu'à maintenant sur ces points un profil industriel beaucoup plus proche de VW que de Ranault-Nissan. Même si PSA n'a pas su atteindre la taille critique et traverse une phase très difficile, on peut quand même saluer l'ancrage local de l'entreprise et esperer que celui-ci se mainteindra.
Réponse de le 25/01/2014 à 12:36 :
Et oui la différence entre renault et VW, c'est que renault sous paye de la mains d’œuvre dans des pays où cette main d’œuvre vie et que VW importe les ouvrier pour y travailler en Allemagne où ils sont sous payer aussi juste pour pouvoir dire "produit en Allemagne"... C'est beau l'esclavage Allemand on devrait prendre exemple...
Réponse de le 25/01/2014 à 15:48 :
Votre développement est clair et bien écrit, argumenté et mesuré, cependant je trouve que vous n'appréciez pas la production automobile de chaque groupe dans son ensemble. Je m'explique, une usine d'assemblage est le dernier maillon de la chaine de production, alors compter le nombre de véhicules produits par un constructeur sur un territoire donné n'a pas de sens. Renault et PSA produisaient en France les composants qui étaient exportés en Iran pour y être assemblés, ceci n'apparait pas dans votre décompte. L'usine Renault de Cléon, produit des composants mécaniques (notamment des moteurs), et en exporte 60%, ceci est à prendre en considération également. A cela je vous propose la perspective de la production de 99% des moteurs Audi à Gyor en Hongrie, moteurs qui peuvent également équiper d'autres véhicules du groupe VAG.
a écrit le 25/01/2014 à 11:09 :
Carlos Ghosn a privilégié le low cost chez Renault, faisant de Dacia le facteur de développement. Tout le reste de l'action Ghosn est un fiasco total, sans oublier l'affaire ZOE, la voiture électrique, qui, des ingénieurs accusés à tort d'espionnage, aux milliards investis , à perte, en font l'erreur monumentale de son passage dans cette entreprise. Aucune idée de style dans les modèles, une qualité en baisse constante, accompagné de rémunération de ses salariés, en dessous de la ceinture. Personne dans cette entreprise, à part Monsieur Ghosn s'esn sort bien. Son remplacement me semble urgent. Que fait donc l'actionnaire ETAT????
Réponse de le 25/01/2014 à 17:40 :
Contrairement à ce que vous écrivez la qualité est en hausse constante chez Renault. En particulier depuis la laguna 3. Tous les journaux auto le disent.
Réponse de le 25/01/2014 à 17:41 :
Lorsque je croise dans la rue une Clio IV j'ai quand même l'impression qu'il y a un bel effet de style ,pour moi c'est une réussite .Pour ce qui est de la qualité il faudra voir dans 10 ans. A noter aussi l'amélioration de la fiabilité maintenant au top avec les Japonaises donc pour moi succès total . Attendons maintenant la prochaine Mégane IV .
a écrit le 25/01/2014 à 10:38 :
Renault est actionnaire principal de nissan dacia samsung et bientôt avtovaz (lada). Il s'agit ici d'une alliance je me demande toujours pourquoi ces articles relatif à l'alliance réapparaissent régulièrement dans la presse ! Nissan va bouffer renault, mon dieu quelle catastrophe... bla bla alors que renault est le concepteur l'architecte de cette formidable alliance que visiblement beaucoup n'ont pas encore intégrée et comprise. Bref, on n'est pas ici chez VW ou daimler qui s'était planté avec Chrysler on est face à une alliance.
Réponse de le 25/01/2014 à 10:56 :
Cela n'interdit pas de questionner l'absence de stratégie et, conséquemment, de croissance de Renault ...
Je trouve que les comparaisons de nombres, entre les deux constructeurs, sont très "éclairantes"
Réponse de le 25/01/2014 à 11:00 :
Mais on peut quand même se poser la question de l'ancrage français de l'alliance alors qu'elle produit plus au RU qu'en France, alors que les usines françaises vont monter des Nissan pour "boucher les trous", alors que la R&D se concentre sur le Japon, alors que croissance, bénéfices et C.A. proviennent de plus en plus de la filiale roumaine....Renault S.A. va peut être très bien, mais qu'en est-il de Ranult entreprise industrielle française?
Réponse de le 25/01/2014 à 11:49 :
Il faut arrêter de parler des marges de Dacia, ou alors il faut préciser NéGATiVES .

Jamais aucun document détaillé n'a té produit, ni mis à disposition du public, par Renault sur les comptes réels de Dacia cachés dans les comptes présentés par Renault ;

Toutes les annonces des dirigeants de Renault sont DE FACTO Sans absolument AUCUNE Probité .

Cette situation laisse présager toutes les manipulations fallacieuses par les dirigeants de Renault,

et ces dissimulations fallacieuses sont gravissimes envers les acteurs boursiers s'agissant d'une groupe coté en Bourse.
Réponse de le 26/01/2014 à 17:59 :
Par les commissaires aux comptes et l'Agence des Marchés Financiers, cessez votre diffamation.
a écrit le 25/01/2014 à 9:42 :
A terme il n'y aura plus de constructeur automobile français puisque PSA s'en va plus ou moins en Chine.
a écrit le 24/01/2014 à 22:38 :
Contrairement à ce qui est affirmé dans l'article de M. VAG, l'usine de Chennai en Inde est un site de production commun à Renault et Nissan, inauguré en 2010, c'est "le premier site de l'Alliance à mettre en place un système de production qui repose sur le partage mutuel des connaissances et les meilleures pratiques des deux sociétés." Prod. 400000 véhicules/an

A noter également, l'existence de Renault Design India à Mumbai, Renault Design India Studio de Bombay, dessinent les modèles pour le marché indien et de la région.

Renault a inauguré en 2008 un site de logistique à Pune, production de composants destinés à l'Alliance.

J'ai l'impression, M.Verdevoye AG que vous occultez certains éléments pour mieux appuyer votre analyse, votre questionnement est utile au demeurant, mais mériterait d'être étayé suffisamment pour ne pas paraitre tronqué et superficiel voire même bâclé.

Cdlt
Réponse de le 25/01/2014 à 8:02 :
Mumbai et Bombay...ce n'est pas la même ville? 1 ou 2 studio? merci pour vos précisions
Réponse de le 25/01/2014 à 16:47 :
Le site Renault-Nissan de Chennai devait être un site commun. il se trouve que le chef de file est finalement Nissan. Renault a ajouté ensuite une production. De même que le site de Tanger est un site essentiellement Renault. C'est ainsi que l'Alliance a présenté initialement les choses!!! Il n'y a donc pas d'occultation prétendument "secrète" d'éléments pour étayer une quelconque thèse!!!
Réponse de le 25/01/2014 à 19:11 :
Le site Renault-Nissan est un site "pilote" de l'Alliance, qui produit notamment le Duster Renault (énormément récompensé en Inde) qui a servi de base au Terrano Nissan également produit à Chennai. C'est le principe de cette usine, produire des véhicules différents sur la même ligne, grâce à une stratégie logistique commune.
La Nissan Micra est basée sur une plateforme de Renault Clio. Vous pourriez dire que Nissan à besoin de Renault pour proposer une gamme complète, cependant, il n'y a pas de vue hégémonique à imposer ici. Les deux entreprises travaillent ensemble.
Et pour revenir sur mon imprécision, en Inde il y a UN centre de design Renault Design India à Mumbai, ou Bombay (selon les conventions nominatives internationales ou françaises).
Réponse de le 25/01/2014 à 22:59 :
Effectivement,

Renault produits des Renault dangereuses 3 etoiles piètres au crash test euro NCAP

preuve que Renault est descendu aux tréfonds de la sécurité et des bas de bas de gamme ;

Même les marques Chinoises font mieux Qoros BYD obtiennent 5 étoiles.
Réponse de le 26/01/2014 à 13:13 :
Toujours le même argumentaire Trollwagen...
Dacia Sandero 2013 : protection adulte 80%, protection enfant 79%, protection piétons 57%, sécurité active 55%, bilan Euro-NCAP 4 étoiles.
Renault ZOé élue citadine la plus sécuritaire.
Renault Clio, Renault Captur, Renault Scénic, Renault Mégane, Renault Laguna, Renault Koléos ont tous leurs 5 étoiles.
C'est bien pour Qoros, voiture développée par des ingénieurs européens.
a écrit le 24/01/2014 à 21:44 :
24 janvier 2014, à la clôture, après l'annonce ronflante de sieur Ghosn -> Renault cours de bourse 63,78 -4,89 % down ;

Mais que font les Commissions des Opérations de Bourse ?
N'ont elles fait aucun constat des variations intempestives et disproportionnées du cours de bourse Renault ?

Mais a quoi sert la Autorité des Marchés Financiers ? Les membres et fonctionnaires de l'AMF sont-ils en sieste permanente en en goguette avec Briatore, Ghosn ...?

Que justifie de telles turbulences bien suspectes sur ce cours de bourse Renault ?
Réponse de le 24/01/2014 à 22:14 :
Vous n'en avez pas marre de raconter des bêtises? Aujourd'hui Montupet a fait -5%, Faurecia -3%, MGI Coutier -5.62%, Plastic Omnium -3.49%, Ford Motor -3.47%, Michelin -2%, Valéo -2.82%, secteur automobiles et équipementiers -3.38%, le CAC40 -2.79%... Vous allez nous offrir votre confiture à chaque fois que Renault baisse en bourse (+10% depuis le 1er Janvier 2014)? La fluctuation est normale sur le marché boursier, ne soyez pas effrayé...
Réponse de le 24/01/2014 à 22:41 :
Je vous sens très énervé. Ceci dit je suis ravi pour vous si le titre Renault a pris 10%. A propos tout les post avec pseudo Trollwagen viennent d'une seule personne et c'est toujours la même.
Réponse de le 24/01/2014 à 23:52 :
Trollwagen est une attitude avant d'être un pseudo, si vous avez choisis de vous appeler Trollwagen c'est votre problème, vous l'avez lu dans les messages de LaTribune car je l'écrivais déjà avant que le pseudo Trollwagen apparaisse, un autre participant utilise aussi ce sobriquet dans ses posts, vous n'avez pas l'exclusivité, elle est libre de droits. PS: lire des bêtises me détend, ne faites pas de projection.
Réponse de le 25/01/2014 à 10:41 :
Ce qui est logique, c'est que les risques élevés liés à Renault entrainent les fournisseurs de Renault ;

La stratégie très aléatoire et incertaine, voir dangereuse, des dirigeants de Renault met en danger tous les fournisseurs de Renault Nissan en Europe, et principalement en France.

Ce qui est anormal, ce sont les montagnes Russes du cours de Renault alors que les performances n'ont pas grand chose de positif,

le principal handicap de Renault étant sa stratégie productions bas de gamme s'est faite sur des LOW ADDID VALU = ZERO PROFITS

l'absence de profits depuis plusieurs années a pour effet de cisaillement une absence de cash pour investir massivement dans les élargissement de gamme, et dans la conquête mondiale.

Depuis le début des années 2000 Renault s'est fait rattraper par les nouveaux entrants Kia, Yundai, Suzuki, Mazda, et de chinois arrivent Qoros + d'autres BYD avec tous leurs véhicules modernes classés 5 étoiles au crash test euro NCAP.
Réponse de le 25/01/2014 à 16:44 :
Trollwagen, tu peux reprendre ton message pour le rendre lisible?
Réponse de le 27/01/2014 à 9:11 :
Hyundai Kia a perdu de parts de marché en Europe alors que Renault Group en a gagné.
a écrit le 24/01/2014 à 20:17 :
@trollwagen 18.56
Les clients qui achètent encore qqes audi exigent des remises démentielles, ce sont les remontées du terrain, la cause : une fiabilité désormais reconnue comme étant notoirement à la rue, même si vous la contestez, 34 ème marque au classement fiabilité du Car reliability Index sur... 39 qui corrobore Auto plus -19 ème sur 20- de la semaine passée, les causes sont plurielles, les moteurs hongrois montés par les petites mains bolkenstein, les casses récurrentes : bv auto S Tronic, blocs diésels à culasses poreuses, pompes à huiles, vannes EGR, et je n'insiste pas sur volants moteurs et embrayages car ce n'est pas spécifique à audi... cette marque est donc passée d'un statut de premium à dernium. Cette fiabilité catastrophique obère le constructeur qui paradoxalement doit monter des usines, coûteuses pour faire du ... sur place, qui a déjà du rappeler la moitié de sa production mondiale en 2013 ; l'avenir n'est pas rose et a amené celui-ci à procéder dans l'été à l'avertissement sur résultat et confirmer des marges diminuées de la moitié sur 2015.. . marges ramenées à la moitié des marges DACIA soit de 12 à 6 %, contre productif et humiliant non ???
Réponse de le 24/01/2014 à 21:21 :
@godrev
Plus vous écrivez vos stupidités, plus vous vous discréditez, un exemple suivant :
votre bla bla "Les clients qui achètent encore qqes audi exigent des remises démentielles, ce sont les remontées du terrain, la cause : une fiabilité désormais reconnue comme étant notoirement à la rue.."

Mais si la fiabilité n'est pas là, les clients n'achèteraient pas, même avec une remise ...

Voyez-vous, godrev, nous avons bien compris que vous êtes un blablateur invétéré.
a écrit le 24/01/2014 à 20:13 :
Nissan est assis sur ....
Un marché politiquement instable et dont une simple décision politique peut le ruiner et un marché dont la population vit a crédit d'une banque fédéral championne de l'imprimerie ... Sorti de ces deux piliers , Nissan n'est rien et ils peuvent se retourner d'un instant à l'autre ...La chance sourit aux audacieux tant qu'elle ne change pas de main ....
a écrit le 24/01/2014 à 19:54 :
Ce serait logique puisque les voitures sont de moins en moins de bonne qualité.
a écrit le 24/01/2014 à 19:09 :
Mais où donc est le problème Renault ? Le marché européen (et en particulier français) est "mature". Pas d'horizon que la "montée en gamme" pour y gagner des sous. Or il se troiuve qu' il y a une crise; et que les français (hormis les babas d'Audi ou BMW en bas des tours de banlieue) ont réalisé qu'une auto ça pouvait durer 10/15ans sans aucun problème. Dès lors pour Renault pas d'autre choix: soit rapprocher la production de la consommation (pays émergents) NB n'importe quel smartphone d'il y a 10 ans marche encore parfaitement bien... mais on le change.
La startégie ne doit pas être si mauvaise... voir PSA...
a écrit le 24/01/2014 à 17:44 :
La question est : Pourquoi les Francais n'ont ils jamais réussi a vendre une voiture (hormis la pathetique et ephemere aventure de Renault a la fin des annnes 70) sur le premier marche du monde?
Réponse de le 24/01/2014 à 19:02 :
Peut être parce que Godrev était conseiller communication chez Peugeot.
a écrit le 24/01/2014 à 17:23 :
Renault est une bulle boursière qui menace d'exploser en plein vol

le titre Renault perd 4,38 % de sa valeur à 17h19 heure de ce post.

Depuis le lancement du gouffre Dacia et de l'aventure téméraire Avtovaz, les résultats de Renault ne justifient en rien une remontée du titre,

il faut ajouter les échecs patent à répétition, échecs au rythme effréné des Vel Satis, Avantime, Laguna, Fluence, Attitude, Koleos, Zoe, Infiniti ...

Il ne faut pas chercher ailleurs que des annonces bidons de Ghosn pour se jouer des boursiers ..
Réponse de le 24/01/2014 à 20:27 :
Bernstein, Oddo, et Morgan Stanley ont relevé leurs objectifs pour le titre Renault en Janvier, respectivement à 75€, 83€, et 77 €. Ce jour, c'est le CAC40 et tout le secteur automobile qui est à la peine. C'est cyclique, c'est normal, c'est la bourse.
a écrit le 24/01/2014 à 16:59 :
@gestion approximative
Trollwagen mais pourquoi donc votre constructeur fétiche d'outre rhin, j'ai nommé en particulier votre votre poulain Audi, pourquoi ne sait-il pas capable de se renouveler, de faire une auto fiable ... ??? A ce niveau d'amateurisme, d'improbable qualité, il y tout lieu de penser que les français et les européens continueront de les bouder et que la chute que j'évoquais ci-dessous va aller en s'amplifiant... Audi 19 éme sur 20 au classement fiabilité d'Auto plus, la semaine dernière, DACIA 1 er, si, si, 1 er...!!! Ca va mal, très mal, témoin, l'avertissement sur résultats chez Audi évoqué à l'été 2013 soit la marge 2015 pronostiquée ramenée de 12 à 6 %, cad la moitié des marges de DACIA, le panier garni en moins, horrible...!!!
Réponse de le 24/01/2014 à 18:56 :
Vous qui aimez être factuel dites nous aussi pourquoi les marges de Audi vont baisser. Ce n'est pas tout a fait ce que vous sous entendez ( et en plus vous vous trompez sur les marges de Dacia )Cette info vous l'avez eu sur LT elle ne sera pas dure à retrouver. Je n'ai pas lu l'article de AutoPlus je ne peux donc pas le commenter.
Réponse de le 24/01/2014 à 19:38 :
Autre source autre info. Pour warranty direct, PSA et Renault sont a côté du groupe VW les constructeurs qui comptent le plus de casses moteur en UK. Hummm, Comme je vous l'ai toujours dit les enquêtes de fiabilité sont toujours à prendre avec des pincettes.
a écrit le 24/01/2014 à 16:33 :
Attribue le succès de Nissan a C Goshn c'est allé un peu vite en besogne! Des le début des négociations le diagnostic était connu : un outil industriel sur-dimensionne , " trop" des fournisseurs ou sous traitants , et des synergies a faire entre les 2 groupes . Le bilan réel de CG sur Renault est désastreux . C'est une mortel lente par asphyxie et on peut s'interroger l'inertie de nos différents gouvernement a l'égard d'un homme si néfaste !
a écrit le 24/01/2014 à 16:24 :
Et si Nissan construisait enfin des voitures en France ! vu la baisse des charges patronales prévu, ça devrait commencer a intéresser certains constructeurs !
a écrit le 24/01/2014 à 16:20 :
Il est très clair que la gestion de Renault par Ghosn est très approximative, et surtout c'est une gestion gribouillasse,
tellement gribouille que Ghosn se croit intéressant en publiant réorganisation les unes après les autres, sans qu'aucune décision n'aille à son terme. c'est de l'amateurisme très stuopide, un cas d'école.

A côté les constructeurs d'Outre Rhin montre combien leurs stratégies sont bien assises sur des fondamentaux trè solide.
a écrit le 24/01/2014 à 16:08 :
Les échecs: c'est une spécialité économique et généralisée du pays ici, pourquoi associer ces échecs à Mr Ghosn? Il a développé le potentiel formidable de Nissan. Succès incroyable!
a écrit le 24/01/2014 à 15:52 :
Comment privilégier un pays qui tue les entreprises, étouffe les salariés, mate les créateurs d'entreprises, ment en campagne d'élection ? Il vaut mieux aller à l'étranger qui en l'occurrence à une politique plus stable et crédibles pour les entreprises.
a écrit le 24/01/2014 à 15:35 :
Renault n à plus rien de français , les emplois disparaissent en France , les voitures sont produites de plus en plus hors de France .. L état devrait tout vendre et Renault deviendrait NISSAN ...
a écrit le 24/01/2014 à 15:22 :
@risible
que du factuel, mon bon risible, que du factuel, je vous mets au défit de m' opposer qqe chose qui ne soit pas étayé...!!!!
Réponse de le 24/01/2014 à 15:37 :
Dites vous êtes sur d’avoir lu l’article ? Renault se trouve relégué a faire du bas de gamme et vous vous trouvez ca bien?
a écrit le 24/01/2014 à 15:17 :
Avec le yen que Abé a volontairement fait dévaluer pour tailler des croupières aux coréens et contenir les chinois, sans compter le marché US où le dollar était déjà une monnaie de dumping qui posait des problèmes aux japonais pourtant très implantés chez l'empire, Cela ne va pas faire nos affaires à nous français d'autant que la stratégie des allemands de plus en plus focalisée sur le haut et très haut d gamme avec un euro débilement fort (puisque il ne permet pas la création d'emplois en masse chez nous, européens de l'UEM) va finir par tuer les constructeurs français qui sont aussi des concurrents des allemands sur le reste.Alors l'alliance des chinois et de PSA je ne te dis pas ces derniers vont prendre ce qui les intéresse, savoir faire, inventivité et donc le meilleur de Citroên et vous voyez ce qui nous attends.
a écrit le 24/01/2014 à 15:12 :
Il faut dire que la rigidité de l'emploi et la taxation n'encouragent pas les créations ou les maintiens industriels en France malgré les nombreux avantages que l'on y trouve en matière de qualification et infrastructures.
a écrit le 24/01/2014 à 13:33 :
On dirait que Ghosn veut tuer Renault au profit de Nissan, qui pourtant à une R&D bien inférieure à celle de Renault (voir la F1)
a écrit le 24/01/2014 à 13:14 :
Ce commentaire un peu orienté sur papa Carlos ne ne fait pas état de la giboulée de nouveaux produits qui vont arriver chez RENAULT et qui vont en étonner qqes uns, les résultats RENAULT group sont très bons, l'approche Entry est excellente et la rationalisations des marques du groupe complétera les économies d'échelles déjà largement entamées. Rassurant la qualité des produits groupe est à son apogée, classé deuxième pour RENAULT et premier ...pour DACIA au classement fiabilité Auto plus la semaine passée quand Volks se traine aux 17, 18 et 19 ème place sur 20. Les ventes sont tout aussi exubérantes, faut-il rappeler le + 4 sur l'Europe pour RENAULT group quand Volkswagen group fait - 0.8 % ...!!!
Réponse de le 24/01/2014 à 13:51 :
Eh, toujours des commentaires risibles! VOUS N'Y CONNAISSEZ RIEN!!!
a écrit le 24/01/2014 à 12:50 :
Que fait l'Etat-actionnaire français?
Si nos impôts sont immobilisés dans le capital de Renault, ce n'est pas pour faire tourner l'économie nipponne!!!!
a écrit le 24/01/2014 à 12:42 :
...et l'Etat français, un actionnaire important, laisse faire cet homme. Jusqu'à 'trop tard'?
a écrit le 24/01/2014 à 12:29 :
En interne, les commentaires sur Goshn et son équipe de direction sont largement pires...
a écrit le 24/01/2014 à 12:17 :
Renault est un cas d école de mangeur mangé et cela essentiellement par la volonté d'un homme et la lacheté / bêtise des autres.
a écrit le 24/01/2014 à 12:15 :
D'un côté Carlos Goshn fait vendre à Renault des voitures "fades" (design sans aucune inspiration, du moins jusqu'à la dernière Clio) ce qui les pousse vers le bas de gamme, et d'un autre côté il développe Dacia... Renault est cannibalisé de l'intérieur, comment voulez-vous qu'il s'en sorte !!!!
a écrit le 24/01/2014 à 12:03 :
C'est le moins qu'on puisse dire que son bilan n'est pas super... surtout les délocalisations massives... Je suis un client renault depuis 32 ans, j'achète un véhicule par an et si leur sav n'était pas si bon, si je n'étais pas pour le made in france, tant que je peux avoir un scenic fait ici chaque année, je me ferai un plaisir d'acheter ma voiture annuelle ailleurs, car je trouve que ce n'est pas un pdg qu'on admire mais un proto de ce qui se fait de pire en ce moment.....
Réponse de le 24/01/2014 à 12:12 :
moi aussi j'achète des voitures françaises et continuons !!!
Réponse de le 25/01/2014 à 10:43 :
Je ne pense pas que ghosn soit un mauvais pdg pour renault. D'ailleurs les deux derniers dirigeants ont été très bons dans le sens où ils ont su donner une autre dimension à renault, ils ont su faire passer renault à une dimension internationale et ont fait les bons choix d'investissement, dacia, nissan et maintenant lada. Voyez où en est aujourd'hui PSA... C'est flagrant, et encore aujourd'hui c'est le n°2 de renault qu'on a appelé pour redresser PSA !!! C'est clair ! Je suis très content de mon SAV renault je roule renault depuis 25 ans peut-être devriez-vous essayer une autre concession. (merci pour votre scenic j'habite peu loin de Douai !)
a écrit le 24/01/2014 à 11:59 :
La France va subir le même sort que la Grande Bretagne avec son industrie automobile, La différence notable est que PSA et Renault ne sont pas des marques de prestige et disparaîtront à jamais.
Réponse de le 24/01/2014 à 15:57 :
La production auto se redresse en GB (Nissan, JLR, Honda, Opel, Toyota..); elle baisse en France, déjà dépassée par.. l'Espagne qui produit en particulier des Renault et des Peugeot.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :