Avec Uptis, Michelin lance le pneu increvable

Le pneumaticien clermontois a noué un partenariat avec General Motors qui expérimente ce pneu révolutionnaire sur une petite flotte de voitures pour une commercialisation en 2024. D'après les deux groupes, Uptis promet de nombreux progrès, économiques et environnementaux
Nabil Bourassi

2 mn

(Crédits : Michelin)

Une révolution ? Michelin pense détenir la plus grande innovation pneumatique depuis la découverte du pneu radial à la fin des années 1940. Pour l'heure à l'état de prototype, Uptis est prometteur. Il s'agit d'un pneu sans air comprimé qui tient par une structure en éventail, comme les rayons d'une roue de vélo. Il est non seulement increvable, mais il réduit également considérablement le coût de maintenance puisqu'il ne nécessite pas de surveiller la pression des pneus. Pour Éric Vinesse, le patron de la R & D, Uptis est aussi bon pour la nature : en devenant increvables, les pneus sont ainsi préservés du rebut précoce, un phénomène qui concerne 200 millions de pneus par an d'après les chiffres du manufacturier clermontois.

Michelin Uptis

Michelin et son partenaire General Motors visent un lancement commercial en 2024. Pour Florent Menegaux, PDG de Michelin : « Uptis démontre que la vision de Michelin en faveur de la mobilité durable est un rêve atteignable. Notre collaboration avec des partenaires stratégiques tels que General Motors, qui partagent nos ambitions pour transformer la mobilité, nous permet de nous projeter dans l'avenir dès aujourd'hui. » Le tour du pneu est tenu par un maillage en caoutchouc qui permet d'absorber les chocs et les aspérités de la route. Dans une vidéo de présentation, on voit le prototype s'écraser sur un nid-de-poule afin d'en épouser la forme avant de revenir à sa forme normale.

Ultraflexibilité et sécurité

Cette image interroge sur l'adhérence au sol et sur la dynamique de conduite. Mais Michelin promet qu'Uptis n'enlèvera rien au confort de conduite ou à la sécurité. Au contraire, c'est cette ultraflexibilité qui permet au pneu d'affronter les situations les plus dangereuses comme les nids-de-poule ou les trottoirs, tout en retrouvant sa forme initiale. Steve Kiefer, responsable des achats et des fournisseurs chez General Motors, est venu témoigner de l'enthousiasme du constructeur automobile américain face à ce qu'il a qualifié de « technologie de rupture ».

D'ailleurs, le groupe a déjà équipé une petite flotte de Chevrolet Bolt EV de pneus Uptis pour une phase expérimentale. Paradoxalement, ce pneu aux 50 brevets pourrait surtout être utile dans des pays émergents où les routes sont encore de mauvaise qualité. Michelin rappelle que si on crève environ tous les 80.000 kilomètres en Europe et tous les 55.000 kilomètres aux États-Unis, la crevaison survient tous les 8.000 kilomètres en Chine. Il faudra néanmoins trouver un modèle économique pour un pays encore très focalisé sur l'entrée de gamme. Le pneu increvable pourrait être demain le Graal des équipementiers. Déjà, au salon de Genève, en mars dernier, Goodyear avait présenté son prototype DuraWeb, un pneu qui renonce également à l'air comprimé. La révolution est donc bien en marche.

Michelin Uptis

Nabil Bourassi

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 25/06/2019 à 15:23
Signaler
Quid des projections de boue entre les lamelles ? Une protection latérale déformable assurant l'étanchéité utile/envisageable ?

à écrit le 25/06/2019 à 12:36
Signaler
super, on va économiser pas mal d'air

à écrit le 25/06/2019 à 9:07
Signaler
Belle innovation, bravo à Michelin.

le 25/06/2019 à 11:38
Signaler
Oui c’est belle innovation pour une «  ouverture vers « l’automobile autonome » Le terrain se met «  en place » pour le futur... Toutes les innovations dont testées ( sur les populations avec leur argent )pour produire un «  prototype final » indust...

à écrit le 25/06/2019 à 6:53
Signaler
J'attends de voir le prix de cette innovation. Indéniablement innovant, le concept devrait couter un bras pour un avantage douteux. Le cout de réparation d'une crevaison est faible et n'altère en rien la durée de vie (brevet Michelin d'ailleurs). Par...

à écrit le 24/06/2019 à 20:51
Signaler
Une révolution que les fabricants de voitures ont déjà bien anticipé: la roue de secours n'est déjà plus fournie depuis belle lurette sur pas mal de modèles .....

le 25/06/2019 à 1:32
Signaler
Un Scandale !!! d'ailleurs

le 25/06/2019 à 10:49
Signaler
Procédé d’anticipation qui fait «  effet croissance » pour les garages de proximité ainsi que les dépanneurs La voiture idéale ? C’est 0 entretien, mais ça n’existe pas , non ? Peut être la «  téléportation » serait une solution idéale 😊 écolog...

à écrit le 24/06/2019 à 19:32
Signaler
Excellent ! hate ! heureusement qu'il n'est pas, pour l'instant, électronique : laquelle nous emmm….. sur les voitures,.

à écrit le 24/06/2019 à 11:38
Signaler
Le principe d’une matière à mémoire de formes ? Positif pour l’écologie avec suppression de postes à la clé , C’est une révolution industrielle .

le 24/06/2019 à 17:30
Signaler
Non, la mémoire de forme c'est autre chose, passée la déformation plastique le matériau peut alors quand même retrouver son état initial après une petite chauffe, là c'est juste une déformation élastique avec retour à la configuration non déformée ap...

le 24/06/2019 à 19:59
Signaler
Il y a beaucoup de matière dans ces pneus par rapport au pneu tubeless actuel. Je me demande ce que ça donne au niveau du poids. Ces pneus semblent aussi moins rigides, il faudra voir ce que ça donne en précision de trajectoire, en tenue de route ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.